-15.9 C
Montréal
23 janvier 2022 03:45
Accueil Actualité Comment Israël gère-t-il la vague Omicron ?

Comment Israël gère-t-il la vague Omicron ?

Nous suivre

Face à l’épidémie de COVID-19 liée à la variante hautement contagieuse Omicron, Israël a décidé de ne pas contenir, d’offrir une 4e dose de vaccin et d’en appeler à la « responsabilité » de ses citoyens.

• Lire aussi : Plus de la moitié des Européens touchés par Omicron dans les 2 mois, selon l’OMS

• Lire aussi : Deltacron, nouvelle incarnation surpuissante du COVID-19 ?

L’Etat hébreu avait fermé ses frontières après la découverte fin novembre sur son sol d’un premier cas d’Omicron. Mais il les a rouverts dimanche alors que les autorités sanitaires font face à un record de contaminations, dans un pays qui a été parmi les premiers à vacciner massivement.

Quelle est la stratégie d’Israël pour affronter Omicron ?

Dans les premières semaines, le gouvernement a largement fermé les frontières « pour limiter la circulation du virus et nous avons réussi à tenir un mois », note le professeur Cyrille Cohen de l’université Bar Ilan.

Cette période devait permettre aux autorités de se préparer à affronter la vague, en incitant la population à se faire vacciner, ou à se procurer une dose de rappel.

Mais le gouvernement n’a pas réussi durant cette même période « à développer une meilleure capacité de dépistage », souligne ce spécialiste de la santé publique à l’AFP.

Le nombre de cas est en augmentation, avec des prévisions de deux à quatre millions de cas sur une population de neuf millions.

Estimant que le virus circulait désormais dans le pays et que le maintien de la fermeture ne ferait que pénaliser l’économie, le gouvernement a décidé de rouvrir les frontières aux touristes.

Aussi, les autorités ont limité les mesures de confinement, maintenu les bars et restaurants ouverts aux personnes munies d’un carnet de vaccination et abandonné le traçage des cas.

Aujourd’hui, la stratégie est donc de « transférer une partie de la gestion de la crise du gouvernement aux citoyens », ce qui leur met la responsabilité de se rendre ou non à certains endroits, de se faire tester et de se faire tester. isoler au besoin, note Cohen.

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a déclaré mardi soir que « chacun doit prendre ses responsabilités ».

Lors d’une conférence de presse télévisée, il a déclaré que l’État d’Israël « se dirigeait vers des semaines difficiles mais qu’il n’y a pas de place pour la panique et l’hystérie ».

Quel est le risque de cette stratégie ?

« Même s’il y avait un confinement, on aurait beaucoup de cas, c’est ce qu’on a observé dans de nombreux pays : le confinement n’empêche pas la contamination », souligne l’épidémiologiste Hagaï Levine, président de l’Association israélienne des médecins de santé publique .

Pour lui, le principal risque est « politique ». « A force de changer les mesures, cela crée une confusion et un sentiment que le gouvernement ne contrôle pas la situation, ce qui est d’ailleurs vrai, car il n’est pas possible de la contrôler » face à la variante Omicron, dit-il à l’AFP.

La contamination a franchi le seuil des 37.000 cas par jour, presque quadruple par rapport aux pires moments de la crise sanitaire avant Omicron.

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid, également contaminé, a déclaré mardi à la radio publique être asymptomatique et confiné à son domicile.

Le ministère de la Santé a également annoncé mardi que les personnes infectées pourront quitter la quarantaine après sept jours si elles sont asymptomatiques et non plus dix jours comme avant.

« Cette décision permettra dans la mesure du possible de maintenir une routine de vie pour les entreprises, l’éducation et la culture, malgré la pandémie », a déclaré le ministre de la Santé Nitzan Horowitz.

La 4e dose aidera-t-elle les autorités à affronter Omicron ?

Dès décembre 2020, Israël a été l’un des premiers pays à vacciner massivement sa population, avant de proposer une dose de rappel dès l’été.

Ces mesures ont permis de vacciner plus de 80 % des adultes à deux doses, et à trois doses un peu plus de la moitié du pays.

Mais alors que l’efficacité du vaccin diminue après plusieurs mois, le gouvernement a donné son feu vert à une 4e dose pour les personnes vulnérables.

« La 3e dose protège bien contre les cas graves et la mort, mais elle est moins efficace contre la contamination seule. Et il n’est pas encore clair si la 4e dose augmente l’efficacité (du vaccin) », note Levine.

« En Israël on a l’habitude de s’adapter aux urgences (…) On a administré la 1ère et la 3ème dose rapidement, et quand on regarde en arrière on se dit que ça a porté ses fruits », pense M. Levine.

A voir aussi

Source : www.journaldemontreal.com

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

Les Maple Leafs profitent de l’élan précoce de la victoire contre les Islanders pour clore un road trip de 6 matchs

Morgan Rielly a inscrit un but et une aide, Petr Mrazek a stoppé 25 tirs et les Maple Leafs de Toronto ont battu les...

Draisaitl ouvre les vannes, les Oilers sortent de la misère

Leon Draisaitl a marqué quatre points, dont le but vainqueur, et le défenseur Evan Bouchard a marqué deux fois dans...

Allergique au froid… pour de vrai

Une adolescente doit redoubler de vigilance lorsqu'elle sort car elle a développé...

Visages de notre histoire : William Notman, Saisir Montréal

De l'Ecosse à Montréal William Notman met les pieds à...

Les Sénateurs perdent une avance de 2 buts dans la dernière période, tombent aux mains des Capitals en prolongation pour une 3e défaite consécutive

Alex Ovechkin a marqué ses 28e et 29e buts de la saison en troisième période, Nicklas Backstrom a bondi sur un revirement pour amener...

Canadien : Primeau récupère | Le Journal de Montréal

Il n'y a pas de victoire morale dans la LNH. Mais...

Vous pourriez aimer

Les Maple Leafs profitent de l’élan précoce de la victoire contre les Islanders pour clore un road trip de 6 matchs

Morgan Rielly a inscrit un but et une aide, Petr Mrazek a stoppé 25 tirs et les Maple Leafs de Toronto ont battu les...

Draisaitl ouvre les vannes, les Oilers sortent de la misère

Leon Draisaitl a marqué quatre points, dont le but vainqueur, et le défenseur Evan Bouchard a marqué deux fois dans...

Allergique au froid… pour de vrai

Une adolescente doit redoubler de vigilance lorsqu'elle sort car elle a développé...

Visages de notre histoire : William Notman, Saisir Montréal

De l'Ecosse à Montréal William Notman met les pieds à...