-23.8 C
Montréal
27 janvier 2022 06:10
Accueil Actualité COVID-19 : Omicron, un risque "très élevé" selon l'OMS

COVID-19 : Omicron, un risque « très élevé » selon l’OMS

Nous suivre

Paris | La pandémie de COVID-19 a grimpé en flèche ces derniers jours, avec des records mondiaux de contamination au cours de la semaine écoulée, et l’Organisation mondiale de la santé a mis en garde mercredi contre un risque « très élevé » lié au variant Omicron.

• Lire aussi : Royaume-Uni : jusqu’à 90 % des patients COVID-19 en soins intensifs n’ont pas reçu de dose de rappel

• Lire aussi : COVID-19 : record des contaminations dans le monde au cours de la semaine écoulée

• Lire aussi : Les travailleurs testés positifs retourneront au travail

Plus de 935 000 cas de COVID-19 en moyenne ont été détectés chaque jour entre le 22 et le 28 décembre, un nombre jamais atteint depuis le début de la pandémie fin 2019 ce qui représente une augmentation de 37% par rapport à la semaine précédente, selon un décompte AFP réalisé à partir de rapports officiels.

« Le risque global associé à la nouvelle variante préoccupante Omicron reste très élevé », note l’OMS dans son bulletin épidémiologique hebdomadaire, malgré des données préliminaires suggérant un risque d’hospitalisation moindre lié à Omicron.

« Des preuves fiables montrent que la variante Omicron a un avantage de croissance sur la variante Delta avec un taux de doublement de deux à trois jours. »

La majorité des nouvelles contaminations se trouvent en Europe où plusieurs pays ont enregistré mardi de nouveaux records de cas quotidiens.

– Nouveaux records –

En France, près de 180 000 cas ont été recensés ces dernières 24 heures. Record quotidien également au Royaume-Uni, avec près de 130.000 contaminations en Angleterre et au Pays de Galles. L’Espagne a également atteint un niveau de contamination inégalé (près de 100 000) et en Grèce, le nombre de cas a plus que doublé par rapport à lundi.

L’Argentine a également connu une propagation spectaculaire du virus, avec près de 34 000 nouvelles infections au cours des dernières 24 heures, 10 000 de plus que la veille et six fois plus qu’il y a une semaine, mais le gouvernement a jusqu’à présent exclu de nouvelles mesures restrictives.

« Une montée rapide d’Omicron, comme celle que l’on observe dans plusieurs pays, même si elle est combinée à une maladie un peu moins sévère, va encore entraîner un grand nombre d’hospitalisations, notamment chez les non vaccinés », a déclaré à l’AFP Catherine Smallwood, une des principaux responsables de l’OMS Europe.

Le spécialiste a appelé à prendre des données préliminaires sur un moindre risque d’hospitalisation « avec prudence », car, pour l’instant, les cas observés concernent principalement « des populations jeunes et en bonne santé dans les pays à taux de vaccination élevé ».

Les autorités sanitaires américaines ont averti que les tests d’antigène COVID-19, avec des résultats rapides, sont moins sensibles à la variante Omicron qu’aux variantes précédentes et donc plus susceptibles d’indiquer un résultat négatif malgré l’infection.

Au 31 décembre, le président Joe Biden a levé l’interdiction d’entrée aux États-Unis pour les voyageurs en provenance de huit pays d’Afrique australe, la région où cette variante est apparue, désormais présente dans le monde entier.

Nouvelles restrictions

Plusieurs pays ont mis en place de nouvelles restrictions strictes.

La Chine, qui enregistre une épidémie à moins de 40 jours des Jeux olympiques d’hiver de Pékin, a confiné mardi des dizaines de milliers de personnes supplémentaires.

Après que la ville de Xi’an (nord) a été soumise pendant une semaine à une quarantaine stricte, plusieurs dizaines de milliers d’habitants d’un quartier de la ville de Yan’an, à 300 kilomètres de Xi’an, ont reçu mardi l’instruction de rester à maison, car les entreprises doivent fermer.

Le pays, la Chine, a fait état mardi de 209 nouveaux patients en 24 heures, le nombre le plus élevé depuis 21 mois.

La Suède impose depuis mardi un test Covid négatif à tous les voyageurs arrivant sur son territoire. La Finlande a décidé d’aller plus loin en n’autorisant l’entrée qu’aux voyageurs étrangers ayant un test Covid-19 négatif et pouvant prouver une vaccination complète ou une infection passée.

L’Afrique du Sud, qui a annoncé la semaine dernière la fin du traçage des cas contacts des personnes testées positives au COVID-19, est revenue sur cette décision.

En France, après avoir annoncé lundi le recours « obligatoire » au télétravail « dans la mesure du possible » et l’interdiction des concerts debout, le gouvernement a décidé mercredi de prolonger, de trois semaines en janvier, la fermeture des discothèques en vigueur depuis le 10 décembre. De nouvelles règles d’isolement pour les patients et leurs contacts doivent y être fixées d’ici le week-end.

Et en Allemagne, une nouvelle batterie de mesures est entrée en vigueur mardi, comme l’interdiction des réunions privées de plus de dix personnes vaccinées ou guéries. Pour les non vaccinés, la limite tombe à deux membres de foyers différents. Toutes les compétitions sportives se dérouleront à huis clos.

Dans un arrêt publié mardi, la Cour constitutionnelle allemande a ordonné à l’Etat de prendre des mesures législatives pour protéger l’accès aux soins intensifs des personnes handicapées en cas de « triage » médical imposé par la pandémie.

En Belgique, le Conseil d’État, la plus haute juridiction administrative, a suspendu mardi la récente décision du gouvernement de fermer théâtres et salles de spectacle, estimant que la nécessité n’avait pas été démontrée.

En deux ans depuis la découverte du virus, plus de 282 millions de cas de COVID-19 ont été officiellement détectés dans le monde, pour plus de 5,4 millions de décès. Le nombre de décès liés au Covid-19 pourrait selon l’OMS, compte tenu de la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, être deux à trois fois plus élevé.

A voir aussi

Source : www.journaldemontreal.com

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

Les maires de l’Ouest-de-l’Île s’opposent à tout projet de fusion des postes de police

Liens du fil d'Ariane Gazette de l'Ouest-de-l'Île Nouvelles locales Une...

Entendez-vous le ballon du CAQ se dégonfler ?

François Legault, avec son équipe qui est loin d'être celle du Tonnerre,...

Santé : l’éléphant fédéral dans le salon

Normalement, notre système de santé fonctionne déjà à une capacité presque maximale....

Intégrer les risques climatiques dans la gestion des finances publiques, recommande l’IDQ

Le Québec devrait inclure dans ses projections budgétaires les risques climatiques qui...

CH : espère cibler dans une transaction

La date limite des échanges approche à grands pas, et il n'y a pas que les choix au repêchage qui...

Le marché du logement en Ontario est si brûlant que la plupart des acheteurs sautent les inspections, selon les inspecteurs en bâtiment

Les inspecteurs en bâtiment de l'Ontario affirment que le marché des vendeurs à chaud empêche la plupart des acheteurs de faire des inspections, ce...

Vous pourriez aimer

Les maires de l’Ouest-de-l’Île s’opposent à tout projet de fusion des postes de police

Liens du fil d'Ariane Gazette de l'Ouest-de-l'Île Nouvelles locales Une...

Entendez-vous le ballon du CAQ se dégonfler ?

François Legault, avec son équipe qui est loin d'être celle du Tonnerre,...

Santé : l’éléphant fédéral dans le salon

Normalement, notre système de santé fonctionne déjà à une capacité presque maximale....

Intégrer les risques climatiques dans la gestion des finances publiques, recommande l’IDQ

Le Québec devrait inclure dans ses projections budgétaires les risques climatiques qui...