-18.5 C
Montréal
23 janvier 2022 00:40
Accueil Actualité Des étudiants laissés en plan après les collèges privés du Québec, une...

Des étudiants laissés en plan après les collèges privés du Québec, une firme de recrutement dépose un dossier de protection contre les créanciers

Nous suivre

Trois collèges québécois et une entreprise de recrutement liée ont déposé une demande de protection contre les créanciers, ajoutant à l’incertitude pour des centaines d’étudiants internationaux qui avaient déjà demandé le remboursement des frais de scolarité.

Le Collège M à Montréal, le Collège CDE à Sherbrooke et le CCSQ, qui a des campus à Longueuil et à Sherbrooke, ont tous demandé la protection dans un dépôt devant la Cour supérieure du Québec vendredi dernier. La firme de recrutement basée à Montréal, Rising Phoenix International, a également déposé une demande de protection.

Ils appartiennent tous à la famille Mastantuono — dont Caroline, Christina, Joseph et Giuseppe Mastantuono — sous le nom de RPI Group.

La demande de protection contre les créanciers intervient un peu plus d’un an après que la province a suspendu 10 collèges privés, dont le Collège M et le Collège CDE, pour ce qu’elle a décrit comme des pratiques de recrutement « discutables » pour les étudiants en Inde.

La suspension signifiait que les écoles étaient temporairement empêchées d’accepter certaines candidatures d’étudiants étrangers. L’enquête du Québec sur les 10 collèges a révélé des lacunes au niveau du recrutement, des pratiques commerciales, de la gouvernance et des conditions d’enseignement.

Bien que la suspension ait été levée au début de 2021, des centaines d’étudiants ont dû faire face à de longs délais pour obtenir un visa d’étudiant qui leur permettrait de venir au Canada.

Des étudiants indiens peinent à se faire rembourser

Les étudiants paient entre 28 000 $ et 30 000 $ pour fréquenter les collèges, généralement sur une période de deux ans, selon des documents judiciaires. Les étudiants indiens représentent 95 pour cent des 1 177 étudiants des trois collèges.

En décembre, CBC News a rapporté que des dizaines d’étudiants en Inde avaient essayé de se faire rembourser leurs frais de scolarité pendant des mois après que leurs visas d’étudiant aient été retardés.

Plusieurs ont déclaré que leurs parents avaient économisé pendant des années pour pouvoir étudier à l’étranger. Sans remboursement, certains étudiants ont déclaré qu’ils ne pouvaient pas postuler dans d’autres collèges, ce qui signifie que leurs progrès académiques sont effectivement gelés. D’autres ont dû contracter des emprunts ou travailler à temps partiel.

REGARDER | Famille épargnée depuis des années pour envoyer cet étudiant à l’étranger :

La famille a épargné pendant des années pour envoyer cet étudiant à l’étranger

Ritik Sharma, qui vit en Inde, dit qu’il a demandé un remboursement au CDE College en mai dernier après qu’il n’ait pas reçu son permis d’études. Il a payé 15 000 $ au collège. 0:57

Selon la demande de protection contre les créanciers, les frais de scolarité impayés et les demandes de remboursement de 633 étudiants contre le groupe RPI sont estimés à près de 6,4 millions de dollars.

Le document ajoute qu’il y a « des réclamations supplémentaires potentielles d’environ 5 millions de dollars d’étudiants en attente d’une décision sur leur demande de visa étudiant ».

Dans sa demande, RPI Group a imputé ses problèmes financiers à « une cascade d’événements malheureux », notamment « l’impact de la pandémie de COVID-19, des expansions intempestives et mal financées, des modifications du processus d’immigration pour les étudiants internationaux, ainsi que le litige et les problèmes de relations publiques rencontrés par le groupe.

La décision de RPI Group d’acheter les collèges CDE et CCSQ en juin 2020 pour 10,9 millions de dollars l’a également rendu vulnérable après que des retards de visa ultérieurs ont conduit les étudiants à demander des remboursements, selon l’application.

« Aucun remboursement ne peut être traité pour le moment »

La demande de protection contre les créanciers indique que les collèges se sont engagés à garantir « les meilleurs résultats possibles pour toutes les parties prenantes, y compris les étudiants et les autres créanciers ».

Mais une lettre aux étudiants du Collège CDE de Joseph Mastantuono, le président de l’école, suggère qu’il sera difficile pour eux d’obtenir un remboursement.

Selon la lettre, que CBC News a obtenue, un plan est en cours d’élaboration pour les étudiants sur le point d’obtenir leur diplôme afin de les aider à terminer leur programme.

D’autres étudiants verront leur formation académique temporairement suspendue pour voir si un acheteur potentiel pour les collèges peut être trouvé. A défaut, les étudiants devront être transférés dans d’autres collèges.

La lettre indique aux étudiants qu’il est « dans votre droit de vous retirer de votre collège », mais en raison de son dossier de protection contre les créanciers, « aucun remboursement de frais de scolarité ne peut être traité pour le moment ».

Le Collège M, situé dans l’arrondissement LaSalle à Montréal, est composé majoritairement d’étudiants indiens. Plusieurs ont déclaré à CBC News qu’ils demandaient des remboursements à l’administration. (Simon Martel/CBC)

La famille Mastantuono est impliquée dans une autre affaire juridique impliquant des étudiants internationaux.

En novembre 2020, des enquêteurs de l’unité anti-corruption de la province ont arrêté Caroline Mastantuono et sa fille, Christina, pour avoir prétendument commis une fraude pour faciliter le traitement des demandes de permis d’études alors qu’elles travaillaient à la commission scolaire Lester B. Pearson entre 2014 et 2016.

Bien que les allégations aient eu lieu avant la création de RPI, la publicité négative a conduit les créanciers à se retirer ou à refuser de travailler avec eux.

Caroline et Christina Mastantuono nient tout acte répréhensible et ont contesté les charges retenues contre elles. L’affaire est toujours devant les tribunaux.

Source : www.cbc.ca

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

Dans la salle des Canadiens : un bon gardien de but alimente l’amélioration post-Hughes

Liens du fil d'Ariane Des sports LNH Canadiens de Montréal ...

Nouveau style à la présidence du conseil municipal

La nouvelle figure d'autorité à l'hôtel de ville, que les citoyens de...

La maison de Patrick Roy vendue près de 6 M$

Une autre résidence luxueuse appartenant à un sportif bien connu vient d'être...

Des coachs de renfort pour aider les cadres du réseau

Les contrats de coaching se multiplient dans le réseau de la santé...

L’effort de retour des Canadiens est interrompu alors que le vainqueur de Landeskog en prolongation propulse l’Avalanche vers la victoire

Gabriel Landeskog a marqué 1:16 en prolongation et l'Avalanche du Colorado a battu les Canadiens de Montréal 3-2 samedi soir à Denver, Colorado, pour...

Une deuxième équipe intéressée par Evander Kane ?

Après les Oilers d'Edmonton, les Capitals de Washington seraient également intéressés par Evander Kane, qui est agent libre depuis la...

Vous pourriez aimer

Dans la salle des Canadiens : un bon gardien de but alimente l’amélioration post-Hughes

Liens du fil d'Ariane Des sports LNH Canadiens de Montréal ...

Nouveau style à la présidence du conseil municipal

La nouvelle figure d'autorité à l'hôtel de ville, que les citoyens de...

La maison de Patrick Roy vendue près de 6 M$

Une autre résidence luxueuse appartenant à un sportif bien connu vient d'être...

Des coachs de renfort pour aider les cadres du réseau

Les contrats de coaching se multiplient dans le réseau de la santé...