-23.8 C
Montréal
27 janvier 2022 05:42
Accueil Actualité Faire la fête dans un avion : les influenceurs réagissent et se...

Faire la fête dans un avion : les influenceurs réagissent et se justifient

Nous suivre

« On ne pouvait pas s’attendre à ce que ça dégénère comme ça. On voulait juste mentionner qu’on ne s’identifie pas à ce qui s’est passé » : trois influenceurs québécois réagissent à la vague d’indignation suscitée par la diffusion de vidéos montrant des Québécois faisant la fête dans un avion Sunwing en direction du Mexique.

• Lire aussi : Le vol retour des influenceurs québécois annulé

• Lire aussi : Les influenceurs d’ici en difficulté

« On ne veut pas faire comme si ça n’était jamais arrivé, explique Isabelle Labrecque, elle-même pilote, dans un récit Instagram posté mardi. Elle était accompagnée des influenceuses Anna-Maëlle Laprise et Sandrine Séguin.

« Ce ne sont pas les 180 personnes qui ont fait le fête, c’est une minorité, se défend-elle. Le terme influenceur a été utilisé, car nous sortons d’une émission de téléréalité, c’est cliquez sur l’appât.  »

« Il faut vivre avec »

Les trois femmes, qui ont participé à l’émission de téléréalité L’île de l’amour, accuser les médias qui ont relayé les vidéos de sensationnalisme. « J’ai travaillé dans les médias avant […] et c’est exactement ça. Les choses ont été exagérées, mais nous ne minimisons pas ce qui s’est passé pendant le vol, d’ailleurs. C’était inacceptable », explique Labrecque.

Les deux autres insulaires de L’île de l’amour insistent sur le fait qu’il est « facile de blâmer les influenceurs », « quand il n’y avait pas que les influenceurs » qui étaient à bord de l’avion pour Cancún.

« Nous ne devrions pas tous être dans le même bateau. Nous avons eu raison lors de ce vol », regrette Anna-Maëlle Laprise. « C’est arrivé, il faut juste vivre avec, je pense. « 

Les trois filles se défendent également d’avoir elles-mêmes enfreint les règles, affirmant avoir dormi pendant le vol.

Autres « grands noms » présents

En plus des trois ex-participants de télé-réalité L’île de l’amour, d’autres influenceurs québécois étaient présents sur le vol.

Parmi eux, l’entrepreneur et ancien candidat deOccupation double Karl Sabourin. Ces derniers jours, ce dernier a pu profiter du soleil mexicain avec sa compagne Marilou Audet, comme en témoigne son histoires Instagram.

Capture d’écran

Deux autres représentants deOD ont également participé aux festivités du Nouvel An à Tulum : Dragos Calistrus et Kaled Alpo.

L’organisateur se défend

Malgré les vidéos montrant les fêtards bafouant les règles sanitaires imposées à bord d’un avion, James William Awad, qui serait le voyagiste, a écrit sur Twitter que son club privé, le 111, avait suivi « toutes les consignes données par Sunwing » et que son groupe“ est A1 ”.

Capture d’écran

Malgré les images relayées sur les réseaux et la polémique dans laquelle est plongé le groupe de voyageurs, Awad affirme aussi que « ça en valait la peine » (ça valait la peine, en anglais).

D’autres participants moins connus semblent également profiter au maximum de leur voyage, malgré la controverse.

Capture d’écran

C’est le cas de Cindy-Ann Cyr. « Tous ceux que nous hâte et nous qui vivons [sic] notre meilleure vie. Continuez à parler de nous, nous aimons ça », a-t-elle écrit dans un récit.

Elle ajoute passer « de beaux moments inoubliables » dans le Sud et ne pas « s’asseoir dans le salon avec la famille pendant le couvre-feu, regarder les informations et être un mouton qui croit tout ce qu’il lit sur internet ».



Source : www.24heures.ca

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

Santé : l’éléphant fédéral dans le salon

Normalement, notre système de santé fonctionne déjà à une capacité presque maximale....

Intégrer les risques climatiques dans la gestion des finances publiques, recommande l’IDQ

Le Québec devrait inclure dans ses projections budgétaires les risques climatiques qui...

CH : espère cibler dans une transaction

La date limite des échanges approche à grands pas, et il n'y a pas que les choix au repêchage qui...

Le marché du logement en Ontario est si brûlant que la plupart des acheteurs sautent les inspections, selon les inspecteurs en bâtiment

Les inspecteurs en bâtiment de l'Ontario affirment que le marché des vendeurs à chaud empêche la plupart des acheteurs de faire des inspections, ce...

La répression de l’Ontario contre les exemptions médicales pour le vaccin COVID-19 semble fonctionner

Les nouvelles règles de l'Ontario exigeant un examen des exemptions médicales pour les vaccins COVID-19 semblent limiter le nombre de personnes bénéficiant d'une dérogation...

Une fille anti-masque perd la garde de sa fille de 13 ans

Une anti-masque a perdu la garde de sa fille de 13 ans,...

Vous pourriez aimer

Santé : l’éléphant fédéral dans le salon

Normalement, notre système de santé fonctionne déjà à une capacité presque maximale....

Intégrer les risques climatiques dans la gestion des finances publiques, recommande l’IDQ

Le Québec devrait inclure dans ses projections budgétaires les risques climatiques qui...

CH : espère cibler dans une transaction

La date limite des échanges approche à grands pas, et il n'y a pas que les choix au repêchage qui...

Le marché du logement en Ontario est si brûlant que la plupart des acheteurs sautent les inspections, selon les inspecteurs en bâtiment

Les inspecteurs en bâtiment de l'Ontario affirment que le marché des vendeurs à chaud empêche la plupart des acheteurs de faire des inspections, ce...