-8.7 C
Montréal
23 janvier 2022 13:40
Accueil Actualité Inflation et réduction des approvisionnements alimentaires vus alors qu'Omicron balaie la chaîne...

Inflation et réduction des approvisionnements alimentaires vus alors qu’Omicron balaie la chaîne d’approvisionnement

Nous suivre


Liens du fil d’Ariane

Les camionneurs non vaccinés arrêtés à la frontière ne feront qu’aggraver le problème, selon l’industrie

Les quantités de certains aliments sont un peu faibles dans une épicerie. Photo par Dave Sidaway /

Contenu de l’article

Prix ​​en flèche, approvisionnement limité.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

C’est le tableau qui attend les épiciers québécois au cours des prochaines semaines alors que la variante Omicron continue de se répandre à travers le monde.

Après avoir forcé des dizaines d’usines en Chine à fermer ce mois-ci, entraînant une pénurie de produits d’emballage, la dernière variante de COVID-19 a laissé les exploitants de supermarchés ici et ailleurs se démener pour réapprovisionner les étagères tout comme l’agriculture, le camionnage et d’autres industries clés aux prises avec un travail aigu. pénuries. Cela a mis encore plus de pression sur une chaîne d’approvisionnement battue par 22 mois de conditions pandémiques.

Alors que les participants de l’industrie alimentaire et les experts interrogés pour cette histoire disent que les étagères vides resteront probablement l’exception, les exemples de produits difficiles à trouver – la plupart importés – se multiplient. Partout au Canada, des pénuries ponctuelles d’huile, d’épices, de vinaigre ou encore de dinde ont été signalées au cours des dernières semaines. Et lorsque les produits sont facilement disponibles, leurs prix flambent.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

«Nous allons vivre un hiver et un printemps difficiles en termes de prix et, dans une moindre mesure, de disponibilité», a déclaré John Gradek, professeur de logistique à l’Université McGill. «Ces pénuries dans les épiceries sont dues au fait qu’Omicron décime la main-d’œuvre dans les supermarchés ainsi que la chaîne d’approvisionnement. C’est un coup double. »

Les goulots d’étranglement et la hausse des coûts affectent « l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement, pas seulement l’industrie alimentaire », a déclaré Sylvie Cloutier, présidente du Conseil de la transformation alimentaire du Québec, en entrevue. « Tout ce qui est importé et nécessite du transport et de la main-d’œuvre tourne au ralenti, qu’il s’agisse de fruits, de légumes, d’épices ou même d’emballages. Il n’y a pas de rupture dans la chaîne d’approvisionnement, mais il y a clairement des ralentissements majeurs.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Le CTAQ représente plus de 1 200 transformateurs d’aliments basés dans la province avec des revenus annuels combinés d’environ 24 milliards de dollars. Environ 70 000 employés à temps plein travaillent pour les entreprises membres du CTAQ, mais le chiffre réel pourrait être beaucoup plus élevé : quelque 13 000 emplois sont actuellement vacants dans l’industrie, a déclaré Cloutier.

Les crevettes, le poulpe, le saumon et le thon font partie des produits de la mer devenus plus difficiles à trouver ces derniers mois, a déclaré Michael Hatzichristos, copropriétaire de la Poissonnerie Casablanca de Laval, qui approvisionne les restaurants ainsi que les clients au détail. Le miel, que son magasin vend habituellement, est également en pénurie.

« Le monde entier est confronté à des pénuries », a déclaré Hatzichristos lors d’un entretien téléphonique. « Ça va un peu mieux, mais maintenant les prix qui nous sont indiqués pour les expéditions ce mois-ci montent en flèche. Pour le saumon de l’Atlantique, on me demande de payer environ 8 p. 100 de plus, et le poisson n’a même pas encore été pêché. J’essaie de travailler avec des marges plus petites, mais je devrai encore augmenter les prix. »

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Hatzichristos est loin d’être le seul à tenter de faire face à l’inflation.

Cette année, les prix des aliments pourraient grimper jusqu’à 7 %, selon l’édition 2022 du Rapport sur les prix des aliments au Canada . Il s’agit de la plus forte augmentation prévue des prix des denrées alimentaires depuis le début du rapport il y a 12 ans. Les produits laitiers et les prix des restaurants arrivent en tête de liste avec une inflation prévue de 6 à 8 %, tandis que les prix des boulangeries et des légumes devraient grimper de 5 à 7 %.

« Les choses vont être difficiles pendant un certain temps », a déclaré Sylvain Charlebois, directeur du laboratoire d’analyse agroalimentaire de l’Université Dalhousie et co-auteur du rapport sur les aliments. « Jusqu’à ce qu’une certaine normalité revienne, les conditions vont rester désordonnées et imprévisibles. »

Le Canada se classe désormais au 24e rang mondial pour l’abordabilité des aliments , contre 18e en 2020, selon une étude annuelle préparée par l’Economist Group. Le classement de cette année pourrait être pire, selon Charlebois.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Les choses dans l’industrie alimentaire sont sur le point de devenir encore plus compliquées. À partir de samedi, tous les camionneurs non canadiens en provenance des États-Unis devront être entièrement vaccinés pour être autorisés à entrer au Canada, et les camionneurs canadiens non vaccinés devront être mis en quarantaine. Un mandat de vaccination réciproque pour les camionneurs non américains à destination des États-Unis entrera en vigueur le 22 janvier.

Soixante-dix pour cent des 460 milliards de dollars de marchandises qui traversent la frontière canado-américaine chaque année sont expédiées à bord de camions, selon l’Alliance canadienne du camionnage.

Au moins 12 000 camionneurs – environ 10% de ceux qui sont normalement impliqués dans des opérations transfrontalières – devront quitter l’industrie du camionnage lorsque les mandats entreront en vigueur, a déclaré le porte-parole du CTA, Marco Beghetto, dans une interview. Cela signifiera probablement des retards encore plus longs dans l’arrivée de certaines marchandises dans les magasins.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

« À ce stade, avec la chaîne d’approvisionnement dans un état aussi difficile, ce n’est tout simplement pas le moment » pour les mandats de vaccins, a déclaré Beghetto. « Nous avons tous vu des étagères vides. Ces problèmes ne seront pas atténués en retirant 12 000 conducteurs supplémentaires du système. »

Gradek, le professeur de McGill, a déclaré qu’il ne serait pas surpris de voir des pénuries alimentaires limitées se prolonger jusqu’à l’été.

« En réalité, nous devons attendre le début de la prochaine saison de croissance pour que les choses s’améliorent, lorsque nous aurons au moins quelques produits cultivés localement disponibles », a-t-il déclaré. « Vous allez voir beaucoup de produits importés et de produits manufacturés avoir du mal à passer du producteur aux tablettes des magasins. Et ça va coûter cher. »

ftomesco@postmedia.com

Retrouvez toutes nos actualités liées au coronavirus sur montrealgazette.com/tag/coronavirus .

Pour des informations sur les vaccins au Québec, appuyez ici .

Inscrivez-vous à notre newsletter par e-mail dédiée à la couverture locale du COVID-19 à montrealgazette.com/coronavirusnews .

Aidez à soutenir notre journalisme local en abonnement à la .

Partagez cet article sur votre réseau social

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

En cliquant sur le bouton d’inscription, vous acceptez de recevoir la newsletter ci-dessus de Postmedia Network Inc. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription au bas de nos e-mails. Réseau Postmédia inc. | 365, rue Bloor Est, Toronto, Ontario, M4W 3L4 | 416-383-2300

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion animé mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure pour être modérés avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur vous suivez des commentaires. Consultez nos directives communautaires pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster vos paramètres de messagerie.

Source : montrealgazette.com

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

Todd: La Major League Baseball donne un autre coup de pied dans les dents à Montréal

Liens du fil d'Ariane Des sports Canadiens de Montréal Le hockey...

Avec Omicron, la fin de la pandémie est « plausible »

La variante Omicron, qui pourrait infecter 60% des Européens d'ici mars, a...

Les conseils de Ducharme à Primeau

Trois membres des Canadiens de Montréal ont reçu les éloges de l'entraîneur-chef Dominique Ducharme samedi après la défaite de 3-2...

Le Canadien Jacob Panetta suspendu indéfiniment par la ECHL pour un geste apparemment raciste

La ECHL a agi rapidement dimanche, suspendant indéfiniment le défenseur des Icemen de Jacksonville Jacob Panetta, dans l'attente d'une audience, pour un geste raciste...

Près de 60 % des Canadiens disent avoir de la difficulté à nourrir adéquatement leur famille

Un sondage de la firme Angus Reid rendu public vendredi révèle que...

Geste raciste sur Subban : son bourreau renfloue

Jacob Panetta a été suspendu indéfiniment par la ECHL dimanche après avoir...

Vous pourriez aimer

Todd: La Major League Baseball donne un autre coup de pied dans les dents à Montréal

Liens du fil d'Ariane Des sports Canadiens de Montréal Le hockey...

Avec Omicron, la fin de la pandémie est « plausible »

La variante Omicron, qui pourrait infecter 60% des Européens d'ici mars, a...

Les conseils de Ducharme à Primeau

Trois membres des Canadiens de Montréal ont reçu les éloges de l'entraîneur-chef Dominique Ducharme samedi après la défaite de 3-2...

Le Canadien Jacob Panetta suspendu indéfiniment par la ECHL pour un geste apparemment raciste

La ECHL a agi rapidement dimanche, suspendant indéfiniment le défenseur des Icemen de Jacksonville Jacob Panetta, dans l'attente d'une audience, pour un geste raciste...