-13.9 C
Montréal
18 janvier 2022 12:09
Accueil Actualité Josh Freed : le couvre-feu « de bon sens » de François...

Josh Freed : le couvre-feu « de bon sens » de François Legault n’a aucun sens

Nous suivre


Liens du fil d’Ariane

Citoyens du Québec, levez-vous! Exigeons le droit révolutionnaire de… se promener après 22 heures, sans chien. Ou voir un membre de la famille.

Auteur de l’article :

Josh Freed • Spécial à la

08 janv. 2022 • il y a 55 minutes • 4 minutes de lecture • Rejoignez la conversation Rue Ste-Catherine après 22 h le samedi. Lorsque Québec a annoncé le couvre-feu 2.0, les responsables de la santé ont facilement admis qu’ils n’avaient aucune preuve scientifique que cela fonctionnait ou que cela avait fonctionné la dernière fois. Photo de John Kenney / Montreal Gazette

Contenu de l’article

AVERTISSEMENT : cette colonne contient un langage dérangeant, notamment des mots tels que couvre-feu, verrouillage, non vacciné et &$#@ !

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Vous vous sentez fatigué, stressé et déprimé ? Êtes-vous fou comme l’enfer mais vous allez quand même le prendre, parce qu’il n’y a pas le choix ?

C’est compréhensible. Vous avez fait tout ce qu’on vous a demandé : vous avez reçu des injections, des boosters et vous avez obéi à 10 000 règles de pandémie. Mais maintenant, vous êtes dans la 57e vague de COVID et le Québec a retiré tous vos « privilèges » spéciaux – comme voir les membres de votre famille – vous êtes donc seul, isolé et épuisé.

L’an dernier, vous vous êtes engagé énergiquement à courir un marathon de 24 kilomètres. Maintenant, vous planifiez un marathon télévisé de 24 heures.

L’ambiance à Montréal est aussi maussade et grincheuse que je n’ai jamais vu. Trois amis ont vu des inconnus leur crier dessus ces derniers jours, alors que nos nerfs s’échauffent. Pourquoi sommes-nous si &$#@ ! bouleversé?

1: Le plus difficile pour beaucoup de gens est que le Québec nous interdit d’avoir des visiteurs à domicile, même de la famille, juste au moment où nous avons désespérément besoin de compagnie humaine.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Nous vivons avec COVID depuis si longtemps que même le soleil en a eu marre et a quitté la ville pendant deux semaines.

Les pays européens tout aussi durement touchés autorisent généralement 10 visiteurs à domicile. La prochaine province canadienne la plus stricte, l’Ontario, autorise cinq visiteurs – mais je ne trouve nulle part ailleurs dans le monde occidental qui en autorise zéro comme nous le faisons.

C’est draconien et irréaliste. Au dernier couvre-feu, la plupart des gens ont obéi aux règles de la terreur pandémique. Cette fois, compte tenu de nos vaccinations et de la variante Omicron apparemment moins mortelle, de nombreuses personnes que je connais autorisent les membres de la famille à visiter, souvent avec une fenêtre ouverte pour la ventilation.

Lorsque des personnes normalement respectueuses de la loi enfreignent la loi, la loi est viciée.

2 : Plus de la moitié des lits de soins intensifs au Québec sont occupés par le faible pourcentage (environ 10 %) de personnes non vaccinées de la province. Sans eux, nous n’aurions probablement pas de crise hospitalière.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

D’innombrables personnes vaccinées qui ont besoin d’une intervention chirurgicale vitale ou d’un traitement contre le cancer ne peuvent pas l’obtenir parce que le système est surchargé par ceux qui refusent de se faire vaxxer.

Si le Québec s’efforce d’être le flic COVID le plus coriace sur Terre, en dehors de la Chine, pourquoi ne pas plutôt punir les non vaccinés ? Une chose incitant progressivement plus de résistants aux vaccins à se faire vacciner était le passeport vaccinal qui leur refusait de nombreuses libertés.

Mais en vertu des nouvelles règles de verrouillage, nous vaccinés avons presque aussi peu de droits que les non vaccinés. Nous avons supprimé une incitation majeure à se faire vacciner et je soupçonne que de nombreux anti-vaccins rigolent du fait qu’ils ne sont pas tombés dans le «complot» de se faire tirer dessus.

Oui, le Québec vient de bannir les non vaccinés de la SAQ et des magasins de cannabis. Cela les obligera cruellement à acheter de l’alcool bon marché au dépanneur ou à commander leur alcool et leur cannabis en ligne, en utilisant le service de livraison. Dur, en effet.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Ajoutons d’autres épreuves similaires. Pourquoi ne pas retirer aux non vaccinés le droit de tourner à gauche sur les rouges, en plus de la règle montréalaise d’aucun droit sur les rouges ?

Cela signifierait qu’ils ne pourraient conduire qu’en ligne droite. Ou bien, interdisez-leur de commander de bons plats à emporter et laissez-les manger du gâteau.

Plus sérieusement, pourquoi ne pas interdire aux non vaccinés d’avoir des invités alors que nous pouvons en avoir au moins un couple, comme tout le monde ?

3: Le premier couvre-feu m’a mis en colère, mais le couvre-feu 2.0 est juste démoralisant. Lorsque Québec l’a annoncé pour la première fois, les responsables de la santé ont facilement admis qu’ils n’avaient aucune preuve scientifique que le couvre-feu fonctionnait (ou qu’il avait fonctionné la dernière fois).

Mais pour reprendre les mots du premier ministre François Legault, c’est « du gros bon sens », c’est du bon sens. Ah bon? Où est la logique ? Puisque, encore une fois, il n’y a aucune autre nation dans le monde occidental qui fait cela — seulement le Québec.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Nos bars et restaurants sont fermés et il nous est interdit d’entrer dans les maisons d’amis – alors où nous rassemblerions-nous dangereusement après 22 heures ? Une pharmacie ouverte 24h/24 ?

De plus, l’hiver est son propre couvre-feu. Si je veux faire une promenade nocturne dans la nuit glaciale de Montréal, je devrais obtenir une médaille, pas un billet.

Oui, le couvre-feu de 22 heures est moins onéreux que celui de 20 heures pour les personnes âgées. Mais c’est dévastateur pour les jeunes, les sans-abri, les travailleurs de nuit et les personnes vivant avec des partenaires violents .

Tout aussi important, il est faux de retirer une liberté fondamentale sans preuves scientifiques solides que cela aide. Je suis d’accord avec l’influent chroniqueur de La Presse Patrick Lagacé, qui l’a récemment qualifié de « liberticide ».

Horacio Arruda réclame déjà à cause du couvre-feu que notre taux d’infection est en baisse. Alors pourquoi la même chose est-elle vraie en Ontario et en Colombie-Britannique, qui n’ont pas de couvre-feu?

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Pendant ce temps, un groupe d’éminents universitaires francophones a appelé à des règles moins restrictives et plus « constructives », comme une meilleure ventilation dans les bâtiments publics et plus de masques N95 et d’autotests rapides, désormais aussi rares que l’herbe verte. Amen!

Encore une fois, pourquoi ne pas imposer un couvre-feu uniquement aux non-vaccins, facilement vérifiable par tout officier qui les arrête après 22 heures ? Pour notre santé mentale, permettons aux personnes vaccinées d’avoir quelques visiteurs et de quitter la maison en cas de besoin.

Citoyens du Québec, levez-vous! Exigeons le droit révolutionnaire de… se promener après 22 heures, sans chien. Ou voir un membre de la famille comme le reste de la Terre.

C’est votre droit et vous n’avez rien fait de mal.

Ceci conclut la diatribe anti-couvre-feu d’aujourd’hui, aucune autre n’est actuellement prévue. À la semaine prochaine.

joshfreed49@gmail.com

  1. Un homme seul marche dans le vieux quartier historique de Champlain à Québec, moins de deux minutes avant le début du couvre-feu de 22 h le 31 décembre 2021.

    L’opposition québécoise dit que le couvre-feu COVID-19 est un signe d’échec du gouvernement


  2. Québec rétablit le couvre-feu, ferme les salles à manger et interdit les rassemblements privés alors que les cas montent en flèche

Partagez cet article dans votre réseau social

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

En cliquant sur le bouton d’inscription, vous acceptez de recevoir la newsletter ci-dessus de Postmedia Network Inc. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription au bas de nos e-mails. Réseau Postmédia inc. | 365, rue Bloor Est, Toronto, Ontario, M4W 3L4 | 416-383-2300

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion vivant mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure de modération avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur que vous suivez commente. Consultez nos directives de la communauté pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster vos paramètres de messagerie.

Source : montrealgazette.com

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

Patrick Roy réagit à la nomination de Kent Hughes

Le directeur général et entraîneur-chef des Remparts de Québec, Patrick Roy, a brièvement réagi dans un communiqué à l'embauche de...

La pandémie de COVID-19 « est loin d’être terminée », selon le patron de l’OMS

La pandémie de COVID-19 "est loin d'être terminée", a prévenu mardi le...

Le Canada classé 6e pays le plus misérable par un groupe de réflexion

Les taux d'inflation et de chômage élevés du Canada l'ont classé parmi les pays les plus « misérables » au monde, selon un groupe...

L’Île-du-Prince-Édouard transforme des pommes de terre en direction d’une usine de frites en Alberta

Une entreprise de l'Î.-P.-É. a négocié une entente pour envoyer jusqu'à 700 chargements de semi-remorques de pommes de terre de transformation excédentaires de l'Î.-P.-É....

Kent Hughes est le nouveau directeur général du Canadian

Les Canadiens de Montréal ont mis fin au suspense : Kent Hughes...

Vous pourriez aimer

Patrick Roy réagit à la nomination de Kent Hughes

Le directeur général et entraîneur-chef des Remparts de Québec, Patrick Roy, a brièvement réagi dans un communiqué à l'embauche de...

La pandémie de COVID-19 « est loin d’être terminée », selon le patron de l’OMS

La pandémie de COVID-19 "est loin d'être terminée", a prévenu mardi le...

Le Canada classé 6e pays le plus misérable par un groupe de réflexion

Les taux d'inflation et de chômage élevés du Canada l'ont classé parmi les pays les plus « misérables » au monde, selon un groupe...

L’Île-du-Prince-Édouard transforme des pommes de terre en direction d’une usine de frites en Alberta

Une entreprise de l'Î.-P.-É. a négocié une entente pour envoyer jusqu'à 700 chargements de semi-remorques de pommes de terre de transformation excédentaires de l'Î.-P.-É....