-23.8 C
Montréal
27 janvier 2022 06:32
Accueil Actualité La mère s'inquiète du pic dans les cas d'enfants

La mère s’inquiète du pic dans les cas d’enfants

Nous suivre

La mère d’une fille de 12 ans qui a développé un syndrome rare à cause de COVID-19 craint que la recrudescence des cas ne mette davantage d’enfants à risque de développer cette inflammation dangereuse.

« Ma fille, j’ai dû l’emmener deux fois aux urgences plutôt qu’une et sa situation s’était tellement dégradée lorsqu’elle était prise en charge que sa vie était en danger », se souvient Stéphanie Peillon, la maman de Rebecca qui a dû être hospitalisé en mars dernier.

En février 2021, la fillette de 12 ans a contracté le COVID-19 à l’école. C’est après les vacances de printemps que la lycéenne est revenue à l’hôpital et a appris qu’elle avait contracté le syndrome inflammatoire multisystémique (MIS-C).

Cette maladie, qui est un syndrome post-infectieux, se développe généralement deux à six semaines après une infection au COVID-19, même insignifiante, explique Jesse Papenburg, infectiologue pédiatrique et microbiologiste à l’Hôpital de Montréal pour enfants.

« Il y a une réponse immunitaire et inflammatoire mal régulée et l’enfant est dans un état hyperinflammatoire. Les enfants peuvent être très malades et avoir besoin d’aller en soins intensifs », ajoute-t-il.

Entre le 11 mars 2020 et le 2 octobre 2021, 269 cas ont été signalés à l’Agence de la santé publique du Canada.

Éblouissant

« Presque tous les cas de MIS-C, [soit] 99% ont nécessité une hospitalisation et 36% une admission en unité de soins intensifs. Aucun décès n’a été signalé à ce jour », lit-on dans un rapport publié par l’organisme fédéral.

Pour Rebecca, qui a reçu ses deux doses de vaccin, la maladie a été fulgurante.

« Quand l’inflammation a commencé, elle n’a fait qu’empirer. Elle avait mal à la tête, elle avait une fièvre très élevée, 103,9 degrés, que je n’avais jamais mesurée auparavant et même avec du Tylenol et de l’Advil, ça n’a pas baissé », explique sa mère de 43 ans. .

Le cœur, le foie et les reins de Rebecca sont enflammés.

Son état est tel qu’il nécessite six semaines d’hospitalisation au Centre universitaire de santé McGill, dont cinq jours aux soins intensifs.

Aujourd’hui, la jeune fille va mieux, mais garde des séquelles psychologiques, notamment la peur de contracter à nouveau la maladie, confie Mme Peillon.

« Au début de la pandémie, le COVID était rare chez les enfants, mais ce n’est plus le cas ! Il y a plus d’enfants qui l’auront, c’est sûr », craint-elle.

Comme elle, les hôpitaux pour enfants du Québec craignent également qu’avec l’augmentation inquiétante des infections chez les enfants, le nombre de cas de MIS-C augmente.

Pour le Dr Olivier Drouin, pédiatre à l’hôpital Sainte-Justine, la crainte de voir une augmentation des cas de syndrome inflammatoire multisystémique plane.

Peur pour janvier

« Ce que nous avons vu dans les quatre vagues pré-Omicron, c’est qu’il y avait un pic de cas dans les communautés et deux à six semaines plus tard il y avait un pic dans les cas de MIS- vs. Il est certain qu’avec l’augmentation des cas, on a un peu peur de voir ce qui va se passer en janvier », soutient-il, rappelant que la meilleure protection reste la vaccination.

Pour sa part, le Dr Papenburg exhorte les parents à faire attention aux symptômes, en particulier les enfants qui ont une forte fièvre pendant plus de trois jours et qui ont des maux de ventre.

Source : www.journaldemontreal.com

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

Aaron Dell suspendu trois matchs

Le gardien de but des Sabres de Buffalo, Aaron Dell, a été...

iPolitics AM: la session du caucus pré-séance des conservateurs comprendra un briefing sur l’autopsie post-électorale

Les députés conservateurs sont sur le point d'avoir un premier aperçu de ce que la Presse canadienne décrit comme «un post mortem tant attendu»...

Plus de 200 nouvelles espèces découvertes dans la région du Mékong, selon le WWF

Bangkok | Les scientifiques ont découvert plus de 200 nouvelles espèces...

Les maires de l’Ouest-de-l’Île s’opposent à tout projet de fusion des postes de police

Liens du fil d'Ariane Gazette de l'Ouest-de-l'Île Nouvelles locales Une...

Entendez-vous le ballon du CAQ se dégonfler ?

François Legault, avec son équipe qui est loin d'être celle du Tonnerre,...

Santé : l’éléphant fédéral dans le salon

Normalement, notre système de santé fonctionne déjà à une capacité presque maximale....

Vous pourriez aimer

Aaron Dell suspendu trois matchs

Le gardien de but des Sabres de Buffalo, Aaron Dell, a été...

iPolitics AM: la session du caucus pré-séance des conservateurs comprendra un briefing sur l’autopsie post-électorale

Les députés conservateurs sont sur le point d'avoir un premier aperçu de ce que la Presse canadienne décrit comme «un post mortem tant attendu»...

Plus de 200 nouvelles espèces découvertes dans la région du Mékong, selon le WWF

Bangkok | Les scientifiques ont découvert plus de 200 nouvelles espèces...

Les maires de l’Ouest-de-l’Île s’opposent à tout projet de fusion des postes de police

Liens du fil d'Ariane Gazette de l'Ouest-de-l'Île Nouvelles locales Une...