-8.7 C
Montréal
23 janvier 2022 13:26
Accueil Actualité Le Canada aura besoin de plus d'électricité pour atteindre la valeur nette...

Le Canada aura besoin de plus d’électricité pour atteindre la valeur nette zéro : rapport de l’AIE

Nous suivre

Le Canada aura besoin de plus de capacité électrique s’il veut atteindre ses objectifs climatiques, selon un nouveau rapport d’une agence mondiale de l’énergie.

Le rapport de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), publié jeudi matin, offre principalement une image rose de la politique énergétique fédérale globale du Canada. Mais, l’AIE attire l’attention sur les futures demandes croissantes d’électricité du Canada et, en fin de compte, appelle le Canada à tirer parti de son potentiel énergétique non émetteur pour atteindre ses objectifs climatiques.

« La richesse du Canada en électricité propre et son esprit d’innovation peuvent contribuer à une transformation sûre et abordable de son système énergétique et aider à atteindre ses objectifs ambitieux », a déclaré Fatih Birol, directeur exécutif de l’AIE, dans un communiqué.

L’AIE note que le Canada possède l’un des réseaux d’énergie les plus propres au monde, avec 83 % de l’électricité provenant de sources non émettrices en 2020. Mais le rapport prévient que ce n’est pas une raison pour que le Canada se repose sur ses lauriers. Plus d’électricité sera nécessaire pour remplacer les combustibles fossiles si le Canada veut atteindre ses objectifs pour 2030, indique le rapport, et « des réductions encore plus importantes » seront nécessaires pour atteindre le zéro net d’ici 2050.

« Peut-être plus important, cependant, le Canada devra assurer une nouvelle capacité de production propre suffisante pour atteindre les niveaux importants d’électrification que ses objectifs nets zéro impliquent. »

Les libéraux ont promis de créer un système électrique à 100 % à émission nette nulle d’ici 2035 ; d’ici là, chaque nouveau véhicule léger vendu au Canada sera un véhicule à zéro émission. Le passage des énergivores aux véhicules électriques rechargeables créera de nouvelles pressions sur le réseau électrique du Canada, tout comme l’abandon du gaz naturel fossile pour le chauffage domestique.

Pour relever ces défis, prévient l’AIE, le Canada devrait doubler ou tripler la puissance produite à partir de sources non émettrices par rapport à aujourd’hui.

« Un tel changement nécessitera des mesures réglementaires importantes », indique le rapport, et cela exigera que le gouvernement fédéral travaille en étroite collaboration avec les provinces et les territoires qui contrôlent la production et la distribution d’électricité.

Le rapport note que la poursuite de l’intégration des réseaux électriques territoriaux et provinciaux pourrait permettre aux provinces dépendantes des combustibles fossiles, comme l’Alberta, de décarboniser et d’électrifier leurs économies.

Le rapport, intitulé Examen de la politique énergétique du Canada 2022, offre ce qu’il appelle un regard « en profondeur » sur les engagements que le Canada a pris pour transformer sa politique énergétique. Depuis que l’AIE a effectué son dernier examen en 2015, le Canada s’est engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40 à 45 % par rapport aux niveaux de 2005 d’ici 2030 et à atteindre des émissions nettes nulles d’ici 2050.

L’AIE est bien connue pour la production de son rapport annuel World Energy Outlook. L’organisation intergouvernementale autonome basée à Paris fournit des analyses, des données et des recommandations politiques pour promouvoir la sécurité et la durabilité énergétiques mondiales. Le Canada fait partie de l’organisme intergouvernemental, qui effectue également des examens par les pairs de la politique énergétique de ses membres.

Augmentation des émissions de pétrole et de gaz

Le ministre des Ressources naturelles, Jonathan Wilkinson, a répondu au rapport dans le communiqué de presse de l’AIE.

« Ce rapport reconnaît les efforts ambitieux et les investissements historiques du Canada pour développer des voies pour atteindre zéro émission nette d’ici 2050 et assurer une transition qui s’aligne sur notre objectif commun de limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré Celsius », indique le communiqué de Wilkinson.

Le rapport note que, malgré cet objectif, les émissions absolues de l’extraction de pétrole et de gaz au Canada ont augmenté de 26 % entre 2000 et 2019, en grande partie en raison de l’augmentation de la production.

Le ministre des Ressources naturelles Jonathan Wilkinson répond à une question lors d’une conférence de presse après l’assermentation du cabinet fédéral, à Ottawa, le 26 octobre 2021. (Justin Tang/La Presse canadienne)

« Le Canada devra concilier la croissance future de la production des sables bitumineux avec des exigences de plus en plus strictes en matière de gaz à effet de serre », indique le rapport.

Du côté positif, l’AIE a constaté que les émissions par baril de pétrole brut provenant des sables bitumineux ont diminué de 20 % au cours de la dernière décennie grâce aux améliorations techniques et opérationnelles.

Cela peut devenir important, note le rapport, alors que les investisseurs et les acheteurs d’énergie recherchent des actifs à faible émission de carbone et que de plus en plus de pays adoptent des politiques de zéro net.

D’autres innovations, telles que la capture et le stockage du carbone, pourraient aider à renverser la vapeur pour les champs de pétrole du Canada, dit-il. Les libéraux ont également déclaré qu’ils imposeraient un plafond strict aux émissions de pétrole et de gaz provenant de la production, mais cela n’inclut pas la combustion des combustibles fossiles.

En 2021, l’AIE a publié un rapport qui déterminait à atteindre le zéro net d’ici 2050, parmi de nombreuses étapes, les investissements nécessaires pour se terminer dans les mines de charbon, les puits de pétrole et de gaz. Le rapport de jeudi n’en faisait cependant aucune mention, ce qui a déçu au moins un groupe environnemental.

« Une omission flagrante était que cette évaluation ne dit rien sur la production. Nous savons que la chose la plus importante que nous puissions faire est d’arrêter d’utiliser et de produire du pétrole et du gaz », a déclaré Julia Levin, responsable principale du programme climat et énergie chez Environmental Defence.

« Et pourtant, cela était absent de ce rapport, et c’est vraiment une omission flagrante, qui est complètement en décalage avec leur [the IEA’s] propre travail. »

REGARDER | Le groupe climatique dit qu’il est temps de commencer à parler de l’élimination progressive du pétrole et du gaz :

Le Canada a besoin d’une conversation sur l’élimination progressive de la production de pétrole et de gaz, selon un groupe climatique

La directrice exécutive de Destination Zero, Catherine Abreu, a déclaré que le plan du Canada visant à plafonner les émissions du secteur pétrolier et gazier pourrait ne pas être suffisant pour lutter contre le changement climatique. L’ONG, qui s’efforce d’accélérer la transition des combustibles fossiles, a déclaré que le gouvernement devrait commencer à envisager de supprimer progressivement la production de pétrole et de gaz. 8:01

Source : www.cbc.ca

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

Avec Omicron, la fin de la pandémie est « plausible »

La variante Omicron, qui pourrait infecter 60% des Européens d'ici mars, a...

Les conseils de Ducharme à Primeau

Trois membres des Canadiens de Montréal ont reçu les éloges de l'entraîneur-chef Dominique Ducharme samedi après la défaite de 3-2...

Le Canadien Jacob Panetta suspendu indéfiniment par la ECHL pour un geste apparemment raciste

La ECHL a agi rapidement dimanche, suspendant indéfiniment le défenseur des Icemen de Jacksonville Jacob Panetta, dans l'attente d'une audience, pour un geste raciste...

Près de 60 % des Canadiens disent avoir de la difficulté à nourrir adéquatement leur famille

Un sondage de la firme Angus Reid rendu public vendredi révèle que...

Geste raciste sur Subban : son bourreau renfloue

Jacob Panetta a été suspendu indéfiniment par la ECHL dimanche après avoir...

Deux fois plus de cannabis au volant depuis la légalisation ?

Le nombre de Canadiens qui osent prendre la route après avoir consommé...

Vous pourriez aimer

Avec Omicron, la fin de la pandémie est « plausible »

La variante Omicron, qui pourrait infecter 60% des Européens d'ici mars, a...

Les conseils de Ducharme à Primeau

Trois membres des Canadiens de Montréal ont reçu les éloges de l'entraîneur-chef Dominique Ducharme samedi après la défaite de 3-2...

Le Canadien Jacob Panetta suspendu indéfiniment par la ECHL pour un geste apparemment raciste

La ECHL a agi rapidement dimanche, suspendant indéfiniment le défenseur des Icemen de Jacksonville Jacob Panetta, dans l'attente d'une audience, pour un geste raciste...

Près de 60 % des Canadiens disent avoir de la difficulté à nourrir adéquatement leur famille

Un sondage de la firme Angus Reid rendu public vendredi révèle que...