-13.9 C
Montréal
18 janvier 2022 12:12
Accueil Actualité Le sondage du gouvernement de Doug Ford montre des points de vue...

Le sondage du gouvernement de Doug Ford montre des points de vue changeants sur la réponse de l’Ontario au COVID-19

Nous suivre

Un sondage récemment révélé mené par le gouvernement du premier ministre Doug Ford montre un mécontentement croissant du public à l’égard de sa gestion du COVID-19 l’année dernière alors que des vagues successives de la pandémie ont frappé l’Ontario.

CBC News a obtenu 35 rapports de sondages hebdomadaires à partir de 2021, évaluant l’opinion publique sur un large éventail de questions liées à COVID-19, y compris les restrictions de santé publique, les passeports vaccinaux et les exigences de vaccination obligatoires.

Le sondage a été commandé par le bureau du cabinet provincial, financé par des fonds publics et mené par Strategic Counsel, une société d’experts-conseils basée à Toronto.

Les tendances globales des résultats suggèrent qu’à chaque vague successive de la pandémie, le soutien au gouvernement s’est affaissé.

Cela pourrait être une source de préoccupation pour Ford et ses progressistes-conservateurs, l’Ontario étant aux prises avec une nouvelle vague de COVID-19, cette fois entraînée par la variante Omicron, et le jour des élections dans moins de cinq mois.

Cette diapositive provient d’un sondage demandant aux répondants : « Dans l’ensemble, comment le gouvernement de l’Ontario a-t-il géré la troisième vague de COVID 19 ? » (Bureau du Cabinet de l’Ontario/The Strategic Counsel)

Les rapports des sondages montrent que l’insatisfaction du public a culminé fin avril et début mai, avec 51% des personnes interrogées affirmant que le gouvernement faisait un travail « mauvais » ou « très médiocre » pour gérer la troisième vague de la pandémie, et seulement 19% décrivant c’est un « bon » ou un « excellent » travail.

Chaque semaine, les sondeurs ont également posé une question plus large à savoir si le gouvernement était « sur la bonne voie ou sur la mauvaise voie, quant à la façon dont il gouverne la province ?

Tout au long de 2020, les chiffres de la « mauvaise piste » du gouvernement ont oscillé entre 20 et 25 %. Mais cela a commencé à changer au début de 2021, alors que la deuxième vague a culminé et a continué de s’aggraver jusqu’à la fin avril.

Juste après le pic de la troisième vague, 52% des personnes interrogées ont déclaré que le gouvernement était sur la mauvaise voie.

De mai jusqu’au dernier sondage de la mi-septembre, la cote d’approbation « bonne voie » du gouvernement s’est quelque peu redressée, mais n’était pas revenue aux niveaux observés avant la troisième vague.

Les sondeurs ont réparti les scores de « mauvaise piste » parmi une gamme de données démographiques, y compris l’âge, le sexe, la région, le niveau de revenu et si les gens sont nés au Canada ou ailleurs.

Cette diapositive montre le pourcentage de répondants qui ont dit que le gouvernement de l’Ontario est sur la « mauvaise voie », ventilé selon qu’ils sont parents d’un enfant dans le système scolaire. (Bureau du Cabinet de l’Ontario/The Strategic Counsel)

Comme le montre la diapositive ci-dessus, les tendances suggèrent que les parents sont plus susceptibles que les non-parents de dire que le gouvernement est sur la mauvaise voie.

De même, les personnes vivant à Toronto sont généralement plus susceptibles que les personnes vivant dans la région périphérique 905 de dire que le gouvernement est sur la mauvaise voie.

D’un autre côté, les tendances suggèrent que les personnes nées à l’extérieur du Canada et celles que les sondeurs définissent comme « minoritaires » ont été moins susceptibles de dire que le gouvernement était sur la mauvaise voie que celles nées au Canada ou la population « non minoritaire » .

Un soutien solide pour les mandats de vaccination

Les sondages du gouvernement ont révélé un fort soutien pour les mandats de vaccination, y compris dans les écoles.

Les sondages de l’été ont révélé que 70 pour cent des répondants ont déclaré que les élèves admissibles des écoles primaires et secondaires retournant à l’apprentissage en classe devraient être tenus d’être complètement vaccinés.

Le gouvernement n’a pas rendu les vaccins COVID-19 obligatoires pour la fréquentation scolaire, bien que les règles de santé publique de l’Ontario exigent déjà que les élèves prouvent qu’ils sont vaccinés contre une gamme d’autres maladies transmissibles, telles que la polio et la rougeole, à moins qu’ils n’obtiennent une exemption.

Au début de 2021, alors que la modélisation présentée au gouvernement Ford mettait en garde contre le risque d’une troisième vague de COVID-19, le gouvernement a commandé un sondage sur la confiance du public dans la modélisation. (Bureau du Cabinet de l’Ontario/The Strategic Counsel)

Il y avait un niveau de soutien presque aussi élevé pour les vaccinations obligatoires sur les lieux de travail, les deux tiers des répondants étant d’accord avec l’affirmation : « Pour retourner sur un lieu de travail, tout le monde devrait prouver qu’il est complètement vacciné.

Autres résultats notables dans les sondages :

  • En septembre, après que le gouvernement a annoncé son intention d’exiger une preuve de vaccination dans les lieux intérieurs tels que les restaurants, les bars et les gymnases, les trois quarts des personnes interrogées ont exprimé leur soutien au programme de certificats de vaccination.
  • Dans les sondages hebdomadaires de mai à août, une moyenne de 36% des personnes interrogées ont déclaré qu’elles pensaient que le gouvernement avait un plan pour la reprise économique de l’impact des fermetures de COVID-19.
  • Le pourcentage de personnes interrogées qui étaient d’accord avec l’affirmation « nous avons surmonté le pire de la COVID-19 » a culminé à 77% fin juin et début juillet.

L’hiver dernier, le sondage a examiné la confiance du public dans la modélisation COVID-19. Il a été demandé aux répondants s’ils étaient d’accord ou en désaccord avec l’énoncé : « Je ne pense pas qu’autant de personnes tomberont malades avec COVID-19 que le disent les nouvelles projections de santé publique. »

Dans son analyse des résultats du 12 février, la société de sondage a écrit : « Une pluralité d’Ontariens croient aux projections de santé publique sur les infections à COVID-19, mais la crédibilité de la modélisation continue de décliner.

Comme indiqué précédemment par CBC News, le gouvernement a chargé le Strategic Counsel de fournir des sondages de suivi hebdomadaires tout au long de la pandémie. Les dossiers financiers provinciaux montrent que le Cabinet Office a versé 683 845 $ à la société de vote au cours de l’exercice 2020-2021.

CBC News a demandé les derniers rapports de sondage en septembre en vertu des lois de l’Ontario sur l’accès à l’information. Le gouvernement a rejeté la demande, au motif que les documents seraient rendus publics dans les 90 jours.

À la mi-décembre, après l’ajournement de Queen’s Park pour ses vacances d’hiver, le gouvernement a déposé les documents à l’Assemblée législative exactement 90 jours après la demande initiale de Radio-Canada.

Un sondage a révélé que 70 % des personnes interrogées soutiennent l’idée d’exiger que les enfants fréquentant l’école en personne soient vaccinés contre le COVID-19. (Evan Mitsui/CBC)

Interrogée sur la manière dont le gouvernement utilise les sondages pour prendre des décisions concernant sa réponse au COVID-19, la directrice des relations avec les médias de Ford, Ivana Yelich, a déclaré dans un e-mail : « Les sondages sont un outil commun que tous les gouvernements utilisent pour mieux comprendre l’opinion du public sur des sujets importants. questions de politique auxquelles la province est confrontée.

Les sondages du gouvernement n’ont pas seulement porté sur COVID-19. A diverses reprises, les sondeurs se sont interrogés sur les enjeux économiques et environnementaux.

Le dernier sondage a montré que seulement 12% des personnes interrogées attribuaient au gouvernement une note positive sur « rendre la vie plus abordable ». C’est le score le plus bas que les sondeurs ont trouvé sur la question depuis l’été 2019.

Dans trois sondages en août, les personnes interrogées ont été interrogées sur plusieurs questions sur la réduction des émissions de carbone, notamment si le gouvernement ou les entreprises devaient prendre l’initiative. En moyenne, 64 pour cent ont dit gouvernement, 23 pour cent ont dit entreprises et neuf pour cent ont dit les deux.

Vote méthodologie

le le sondage a été commandé par le bureau du Cabinet de l’Ontario et mené par le conseiller stratégique. La société de sondage a indiqué que ses sondages ont atteint 1 200 répondants par mois par téléphone, choisis au hasard et proportionnellement dans tout l’Ontario, en utilisant des téléphones portables (60 pour cent) et des lignes terrestres (40 pour cent). Les résultats mensuels ont une marge d’erreur de ± 2,7 points de pourcentage, 19 fois sur 20. Les résultats ont été communiqués au gouvernement chaque semaine, répartis en échantillons glissants de 300 répondants chaque semaine. La taille de l’échantillon pour certaines des questions individuelles variait d’une semaine à l’autre.

Source : www.cbc.ca

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

L’auteur-compositeur-interprète québécois Karim Ouellet, 37 ans, retrouvé mort

Liens du fil d'Ariane Des nouvelles Musique Nouvelles locales Arts...

Patrick Roy réagit à la nomination de Kent Hughes

Le directeur général et entraîneur-chef des Remparts de Québec, Patrick Roy, a brièvement réagi dans un communiqué à l'embauche de...

La pandémie de COVID-19 « est loin d’être terminée », selon le patron de l’OMS

La pandémie de COVID-19 "est loin d'être terminée", a prévenu mardi le...

Le Canada classé 6e pays le plus misérable par un groupe de réflexion

Les taux d'inflation et de chômage élevés du Canada l'ont classé parmi les pays les plus « misérables » au monde, selon un groupe...

L’Île-du-Prince-Édouard transforme des pommes de terre en direction d’une usine de frites en Alberta

Une entreprise de l'Î.-P.-É. a négocié une entente pour envoyer jusqu'à 700 chargements de semi-remorques de pommes de terre de transformation excédentaires de l'Î.-P.-É....

Vous pourriez aimer

L’auteur-compositeur-interprète québécois Karim Ouellet, 37 ans, retrouvé mort

Liens du fil d'Ariane Des nouvelles Musique Nouvelles locales Arts...

Patrick Roy réagit à la nomination de Kent Hughes

Le directeur général et entraîneur-chef des Remparts de Québec, Patrick Roy, a brièvement réagi dans un communiqué à l'embauche de...

La pandémie de COVID-19 « est loin d’être terminée », selon le patron de l’OMS

La pandémie de COVID-19 "est loin d'être terminée", a prévenu mardi le...

Le Canada classé 6e pays le plus misérable par un groupe de réflexion

Les taux d'inflation et de chômage élevés du Canada l'ont classé parmi les pays les plus « misérables » au monde, selon un groupe...