-23.8 C
Montréal
27 janvier 2022 05:57
Accueil Actualité L'éducation reste "le nerf de la guerre"

L’éducation reste « le nerf de la guerre »

Nous suivre

« Le nerf de la guerre, c’est l’éducation. On devrait investir davantage pour avoir de bons enseignants », affirme Yves Nadon, enseignant retraité, auteur et conseiller pédagogique.

Grand dossier

Des solutions pour améliorer le français

#

Mieux former les enseignants

Plusieurs experts s’accordent sur ce point : quand vient le temps d’enseigner le français, il n’est pas vrai que toutes les pratiques se valent.

D’où l’importance de mieux former les enseignants, notamment dans l’enseignement de l’écriture, qui est le « parent pauvre de la littératie à l’école, alors que les résultats de la recherche montrent bien son importance », selon Marie-France Morin, professeure à l’Université de Sherbrooke.

Mais prendre le temps de bien former les enseignants, pour qu’ils forment une équipe cohérente, prend du temps et de l’argent.

Depuis le 1er juillet 2021, les enseignants doivent suivre un minimum de 30 heures de formation continue sur une période de deux ans. Un premier pas dans la bonne direction, mais encore trop timide, selon beaucoup.

Les enseignants choisiront eux-mêmes le contenu de leur formation. Les besoins étant grands, rien ne les oblige à faire de l’enseignement du français une priorité.

Formation obligatoire demandée

Carole Fisher Courtoisie

Carole Fisher, professeure agrégée à l’Université du Québec à Chicoutimi, réclame plutôt une formation obligatoire en français pour tous les enseignants du primaire et du secondaire. La formation initiale des futurs enseignants devrait aussi faire plus de place à l’enseignement du français, ajoute-t-elle.

Après quatre années d’études, les enseignants fraîchement diplômés « n’ont pas acquis toutes les connaissances requises pour enseigner la grammaire », ajoute Isabelle Gauvin, professeure de didactique du français à l’UQAM. « Cela peut être choquant à entendre, mais pour moi, ce n’est pas surprenant », lâche-t-elle.

Le baccalauréat en éducation préscolaire et enseignement primaire couvre plusieurs matières, de la maternelle à la sixième année. En français, il faut apprendre à enseigner l’écriture, la lecture et la communication orale. Pour le volet écriture, les élèves doivent apprendre à développer leurs idées, structurer leurs phrases, enrichir leur vocabulaire et maîtriser les bases de la grammaire.

« Je pense que la population en général ne se rend pas compte de l’ampleur des apprentissages qu’il y a à faire en formation initiale. C’est la raison pour laquelle il faut miser sur la formation continue. C’est comme pour un médecin ou un avocat », précise Mme Gauvin.

Source : www.journaldemontreal.com

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

Entendez-vous le ballon du CAQ se dégonfler ?

François Legault, avec son équipe qui est loin d'être celle du Tonnerre,...

Santé : l’éléphant fédéral dans le salon

Normalement, notre système de santé fonctionne déjà à une capacité presque maximale....

Intégrer les risques climatiques dans la gestion des finances publiques, recommande l’IDQ

Le Québec devrait inclure dans ses projections budgétaires les risques climatiques qui...

CH : espère cibler dans une transaction

La date limite des échanges approche à grands pas, et il n'y a pas que les choix au repêchage qui...

Le marché du logement en Ontario est si brûlant que la plupart des acheteurs sautent les inspections, selon les inspecteurs en bâtiment

Les inspecteurs en bâtiment de l'Ontario affirment que le marché des vendeurs à chaud empêche la plupart des acheteurs de faire des inspections, ce...

La répression de l’Ontario contre les exemptions médicales pour le vaccin COVID-19 semble fonctionner

Les nouvelles règles de l'Ontario exigeant un examen des exemptions médicales pour les vaccins COVID-19 semblent limiter le nombre de personnes bénéficiant d'une dérogation...

Vous pourriez aimer

Entendez-vous le ballon du CAQ se dégonfler ?

François Legault, avec son équipe qui est loin d'être celle du Tonnerre,...

Santé : l’éléphant fédéral dans le salon

Normalement, notre système de santé fonctionne déjà à une capacité presque maximale....

Intégrer les risques climatiques dans la gestion des finances publiques, recommande l’IDQ

Le Québec devrait inclure dans ses projections budgétaires les risques climatiques qui...

CH : espère cibler dans une transaction

La date limite des échanges approche à grands pas, et il n'y a pas que les choix au repêchage qui...