-8.7 C
Montréal
23 janvier 2022 14:17
Accueil Actualité Les parents du Québec peuvent être appelés pour superviser les salles de...

Les parents du Québec peuvent être appelés pour superviser les salles de classe si les enseignants sont malades avec COVID-19

Nous suivre

Les parents bénévoles pourraient être appelés à superviser les salles de classe du Québec si trop d’enseignants tombent malades du COVID-19, selon le ministère de l’Éducation de la province.

Dans un ensemble de lignes directrices publiées jeudi, le ministère a ordonné aux écoles d’élaborer des plans d’urgence pour un « très grand nombre » d’absences anticipées d’enseignants après le retour des élèves du primaire et du secondaire à l’apprentissage en personne lundi.

« L’objectif est de maintenir les élèves à l’école en toute sécurité, malgré le taux élevé d’absentéisme anticipé parmi le personnel scolaire », a déclaré le ministère.

Il suggère que les écoles soient prêtes à remplacer rapidement les enseignants en gardant une liste de personnes à appeler en renfort, qui pourraient inclure des «parents bénévoles».

Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, a déclaré jeudi qu’on ne s’attendrait pas à ce que les parents soient des enseignants suppléants. On leur demanderait, en dernier recours, de surveiller les salles de classe, a-t-il dit.

Les écoles postsecondaires seront également autorisées à rouvrir pour l’apprentissage en personne lundi, a déclaré le premier ministre François Legault.

REGARDER | Le directeur de la santé publique par intérim défend le plan de l’école :

La réouverture des écoles ne devrait pas aggraver la vague d’Omicron, selon le directeur de la santé publique par intérim du Québec

Le nouveau directeur par intérim de la santé publique du Québec, le Dr Luc Boileau, affirme que les cas de COVID-19 dans les écoles reflètent la transmission communautaire mais ne la motivent pas nécessairement. 0:56

« C’est vraiment important que nos jeunes puissent voir leurs amis, leurs professeurs », a déclaré Legault. « Je ne le dirai jamais assez : la priorité au Québec doit être l’éducation.

Les étudiants seront invités à porter des masques à l’intérieur et des tests rapides seront mis à disposition, a déclaré le Premier ministre. Le Québec acquiert 70 millions de kits de test rapide, fabriqués à Montréal, a-t-il dit.

Roberge a déclaré qu’il y aura environ sept millions de tests distribués aux élèves au cours des deux prochains mois, et qu’il y aura des tests rapides disponibles dans les écoles à utiliser pendant la journée si des symptômes apparaissent.

Legault a déclaré qu’il y avait un taux élevé de vaccination chez les adolescents au Québec et que la ventilation dans les écoles publiques de la province était sécuritaire, selon des experts en santé publique.

Pourtant, près de 60 000 élèves montréalais âgés de 5 à 11 ans n’ont pas encore reçu leur première dose d’un vaccin contre la COVID-19, a confirmé la Santé publique de Montréal.

Nouvelles directives pour les écoles et les garderies

Les nouvelles lignes directrices, qui s’appliqueront également aux garderies, suggèrent que d’autres personnes au sein du système scolaire abandonnent leurs tâches habituelles pour aider dans les salles de classe, y compris les membres du personnel de soutien scolaire et les enseignants-ressources – avec leurs « qualifications et aptitudes … prises en considération . »

Un plan d’urgence pourrait voir les enseignants travailler à distance par vidéo pendant que les élèves sont supervisés dans les salles de classe par des bénévoles. Un autre pourrait voir un enseignant instruire deux groupes d’élèves différents, avec de l’aide.

Le Dr Olivier Drouin, pédiatre montréalais, affirme qu’un manque de mesures sanitaires, comme une mauvaise ventilation dans les écoles, est un peu préoccupant. (Soumis par Olivier Drouin)

« Les élèves doivent idéalement rester dans deux chambres séparées pour éviter une éventuelle contagion. Les deux personnes (enseignant et autre ressource) se déplacent d’une chambre à l’autre », a précisé le ministère.

Avant la pause des Fêtes, les écoles montréalaises représentaient près de la moitié de toutes les éclosions de COVID-19 dans la ville en décembre, dont la plupart se sont produites dans les écoles élémentaires.

Certains éducateurs se disent inquiets d’un manque de mesures sanitaires avant le retour en classe. Certains demandent que les enseignants soient prioritaires pour les tests PCR, d’autres disent que les masques N95 devraient être accessibles à tout le personnel scolaire.

Le directeur national de la santé publique par intérim du Québec, le Dr Luc Boileau, a déclaré jeudi qu’il n’y avait aucune raison de croire que les masques N95 seraient utiles en milieu scolaire.

Boileau a déclaré que la santé publique du Québec ne croit pas que les écoles soient une source d’épidémies communautaires. Au lieu de cela, les écoles reflètent la situation globale de la province, a-t-il déclaré.

Toujours un risque

La Dre Suzanne Vaillancourt, spécialiste en médecine d’urgence pédiatrique à l’Hôpital de Montréal pour enfants, a déclaré que le risque de transmission dans les écoles ne sera jamais nul.

« Si nous attendons d’ouvrir les écoles jusqu’à ce qu’il y ait zéro, eh bien, je ne sais pas si les écoles ouvriront un jour », a-t-elle déclaré.

Vaillancourt a déclaré que les effets négatifs de garder les enfants à la maison sont innombrables, allant des problèmes de santé mentale aux troubles de l’alimentation. Elle a dit que tant que des mesures de santé publique dans les écoles sont en place, les parents ne devraient pas s’inquiéter.

Certains enfants peuvent tomber malades, a-t-elle ajouté, « mais la vaste, vaste, vaste, vaste majorité d’entre eux ira parfaitement bien ».

Le Dr Olivier Drouin, pédiatre et clinicien-chercheur à l’Hôpital Sainte-Justine de Montréal, également un hôpital pour enfants, a déclaré que l’ouverture d’écoles était la bonne décision, mais il a quelques réserves.

« Les enfants ne vivent pas dans le vide », a-t-il déclaré. « Et avec la situation actuelle du système de santé et le manque de mesures de prévention de la transmission en milieu scolaire, je suis un peu inquiet. »

Le manque de mesures sanitaires, comme une mauvaise ventilation dans les écoles, est un peu préoccupant, a déclaré Drouin, qui a suggéré que le Québec se tourne vers l’Ontario pour un bon plan de rentrée scolaire.

En plus de distribuer des tests rapides, Drouin a déclaré que l’Ontario a rapidement étendu la disponibilité des rappels aux personnes du système éducatif. Il a également accéléré la vaccination des enfants d’âge scolaire, a-t-il déclaré.

En ce qui concerne la vaccination des enfants de 5 à 11 ans, a-t-il déclaré, « nous avons été moins ambitieux et je pense que c’était une erreur ».

Source : www.cbc.ca

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

Les Canadiens envisagent l’épargne comme passe-temps pandémique en 2022, selon un sondage

Contenu de l'article Les Canadiens ont un nouveau passe-temps pandémique pour commencer la nouvelle année. Contenu de l'article Selon Google Trends, l'épargne...

Huit ans après la tragédie de l’Isle-Verte, qu’est-ce qui a changé ?

Huit ans plus tard, la résidence havraise continue de se remettre tranquillement...

Todd: La Major League Baseball donne un autre coup de pied dans les dents à Montréal

Liens du fil d'Ariane Des sports Canadiens de Montréal Le hockey...

Avec Omicron, la fin de la pandémie est « plausible »

La variante Omicron, qui pourrait infecter 60% des Européens d'ici mars, a...

Les conseils de Ducharme à Primeau

Trois membres des Canadiens de Montréal ont reçu les éloges de l'entraîneur-chef Dominique Ducharme samedi après la défaite de 3-2...

Le Canadien Jacob Panetta suspendu indéfiniment par la ECHL pour un geste apparemment raciste

La ECHL a agi rapidement dimanche, suspendant indéfiniment le défenseur des Icemen de Jacksonville Jacob Panetta, dans l'attente d'une audience, pour un geste raciste...

Vous pourriez aimer

Les Canadiens envisagent l’épargne comme passe-temps pandémique en 2022, selon un sondage

Contenu de l'article Les Canadiens ont un nouveau passe-temps pandémique pour commencer la nouvelle année. Contenu de l'article Selon Google Trends, l'épargne...

Huit ans après la tragédie de l’Isle-Verte, qu’est-ce qui a changé ?

Huit ans plus tard, la résidence havraise continue de se remettre tranquillement...

Todd: La Major League Baseball donne un autre coup de pied dans les dents à Montréal

Liens du fil d'Ariane Des sports Canadiens de Montréal Le hockey...

Avec Omicron, la fin de la pandémie est « plausible »

La variante Omicron, qui pourrait infecter 60% des Européens d'ici mars, a...