-13.9 C
Montréal
18 janvier 2022 11:56
Accueil Actualité Les voyageurs craignent que la variante Omicron ne conduise au chaos et...

Les voyageurs craignent que la variante Omicron ne conduise au chaos et aux vols annulés

Nous suivre


Liens du fil d’Ariane

Les inquiétudes mondiales concernant la variante Omicron et le premier cas confirmé au Québec ont été une source de consternation parmi les voyageurs à l’aéroport Trudeau.

Auteur de l’article :

Michelle Lalonde • Les voyageurs Ahmed Saleh, de droite à gauche, son épouse Eman Nossir et son fils Ali Saleh sont contraints de trouver un autre moyen de voyager après que son vol a été annulé au dernier moment, à l’aéroport international Pierre-Elliott Trudeau de Montréal, le lundi 29 novembre. 2021. Photo par Allen McInnis / Montreal Gazette

Contenu de l’article

Les voyageurs inquiets de l’aéroport international Trudeau de Montréal ont exprimé lundi leur inquiétude et leur exaspération à propos de nouvelles restrictions de voyage en raison des inquiétudes croissantes concernant la variante Omicron de COVID-19.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Alors que le Québec et l’Ontario exhortent le gouvernement fédéral à imposer des tests pour la nouvelle variante à tous les voyageurs internationaux à leur arrivée dans les aéroports, et que certains pays ferment leurs frontières aux étrangers tous ensemble, plusieurs voyageurs qui ont parlé à la ont déclaré qu’ils craignaient des complications à l’étranger et quand ils essaient de revenir au Canada.

Malisha Rahman était en route de Toronto — via Montréal — vers son Bangladesh natal, où elle prévoyait de passer trois semaines. Le voyage était nécessaire, a-t-elle dit, car elle doit récupérer ses relevés de notes universitaires, afin de poursuivre sa maîtrise à l’Université de Toronto. Les autorités de santé publique du Bangladesh ont récemment recommandé d’interdire les voyageurs en provenance de pays où Omicron a été détecté.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

C’est inquiétant, a-t-elle déclaré, alors que le Canada a confirmé ses deux premiers cas d’Omicron au cours du week-end. Le Québec a confirmé lundi son premier cas et a identifié 115 voyageurs qui sont entrés au Québec en provenance des sept pays africains sur la liste de surveillance du Canada.

« Bien sûr, tout le monde est inquiet, et je suis inquiet aussi », a déclaré Rahman. « Je n’ai pas pu aller dans mon pays pendant six ou sept mois à cause des restrictions aux frontières. COVID a diminué ces derniers mois dans mon pays, donc j’y vais, mais hier j’ai entendu dire que la nouvelle variante est arrivée ici. Alors oui, je suis un peu inquiet de savoir si je pourrai (entrer au Bangladesh) et si je peux revenir ici dans trois semaines, ou pas.

Le front d’Ahmed Saleh était plissé d’inquiétude alors qu’il était assis sur un banc dans la zone des départs. Penché sur son téléphone portable, il essayait de trouver un vol pour l’Egypte pour sa femme et son jeune fils. Il venait d’apprendre que le vol sur lequel ils avaient été réservés du Maroc au Caire avait été annulé par le gouvernement marocain en raison d’inquiétudes concernant l’introduction de la variante Omicron par des étrangers. La famille était venue à Montréal depuis leur domicile à Ottawa, avec l’intention de traverser le Maroc jusqu’au Caire pour faire face à une urgence familiale. Maintenant, Saleh doit trouver un autre moyen pour eux d’y arriver, ce qui pourrait impliquer des retards, ce qui pourrait signifier davantage de tests COVID-19.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

« Nous devrons trouver un autre moyen de les amener en Égypte. Et nous devrons probablement passer un autre test PCR, qui coûte 170 $ de plus. Je leur ai offert un service VIP au Caire pour les récupérer, pour 200 $. Maintenant, tous ces arrangements ont disparu.

Il a déclaré que sa femme avait prévu de rester avec sa famille au Caire pendant plusieurs semaines. Mais avec le gouvernement canadien délibérant sur l’opportunité d’introduire de nouvelles mesures de voyage, en fonction de la transmissibilité et de la dangerosité de cette nouvelle variante, il craint qu’elle ne reste coincée au Caire pendant des semaines. Ils envisagent de raccourcir le voyage pour être en sécurité.

« Peut-être qu’ils ne resteront que quelques jours », a déclaré Saleh. « Nous avons deux autres enfants à la maison.

Morgan MacNeill, un travailleur minier se rendant de son domicile de Kitchener-Waterloo à Val-d’Or – via Montréal – a déclaré qu’il n’était pas du tout surpris par cette nouvelle vague de chaos provoquée par l’émergence d’une nouvelle variante de la COVID-19. Il voyage régulièrement pour son travail et doit constamment subir un test de dépistage du COVID-19 lorsqu’il entre et sort des camps miniers.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

« Je ne suis pas un expert, mais il semble évident que tant qu’ils ne vaccineront pas les gens dans tous les pays les plus pauvres aussi, nous ne ferons que courir après », a-t-il déclaré.

Lundi, le ministre québécois de la Santé, Christian Dubé, a demandé aux Québécois songeant à voyager dans d’autres pays de reconsidérer leurs projets.

« Je ne pense pas qu’aucun pays soit en mesure de dire que nous n’avons pas l’Omicron en ce moment », a-t-il déclaré. « J’écoutais certains des experts au cours des dernières 24 heures et ce qui se passe à Ottawa, ce qui se passe aujourd’hui au Québec, je pense que c’est probablement déjà arrivé aux États-Unis. C’est pourquoi nous disons que nous devons être prudents et que si vous n’avez pas besoin de voyager, je l’éviterais.

  1. Des voyageurs marchent près d'un tableau d'affichage électronique des vols affichant les vols annulés à l'aéroport international OR Tambo de Johannesburg le 27 novembre 2021.

    Ce que nous savons jusqu’à présent sur la nouvelle variante Omicron COVID-19


  2. Le ministre de la Santé du Québec décourage les voyages inutiles et les grands rassemblements privés en raison d’Omicron

  3. Les acheteurs traversent la rue Ste-Catherine lors de la matinée de magasinage de Noël le samedi 12 décembre 2020.

    La variante Omicron peut être Grinch qui vole Noël et ce n’était pas censé être comme ça

mlalonde@postmedia.com

Toutes nos actualités liées au coronavirus se trouvent sur montrealgazette.com/tag/coronavirus.

Pour plus d’informations sur le passeport vaccinal, appuyez ici.

Inscrivez-vous à notre newsletter électronique dédiée à la couverture locale du COVID-19 à montrealgazette.com/coronavirusnews.

Aidez à soutenir notre journalisme local en vous abonnant à la ici.

Partagez cet article dans votre réseau social

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

En cliquant sur le bouton d’inscription, vous acceptez de recevoir la newsletter ci-dessus de Postmedia Network Inc. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription au bas de nos e-mails. Réseau Postmédia inc. | 365, rue Bloor Est, Toronto, Ontario, M4W 3L4 | 416-383-2300

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion vivant mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure de modération avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur que vous suivez commente. Consultez nos directives de la communauté pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster vos paramètres de messagerie.

Source : montrealgazette.com

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

La pandémie de COVID-19 « est loin d’être terminée », selon le patron de l’OMS

La pandémie de COVID-19 "est loin d'être terminée", a prévenu mardi le...

Le Canada classé 6e pays le plus misérable par un groupe de réflexion

Les taux d'inflation et de chômage élevés du Canada l'ont classé parmi les pays les plus « misérables » au monde, selon un groupe...

L’Île-du-Prince-Édouard transforme des pommes de terre en direction d’une usine de frites en Alberta

Une entreprise de l'Î.-P.-É. a négocié une entente pour envoyer jusqu'à 700 chargements de semi-remorques de pommes de terre de transformation excédentaires de l'Î.-P.-É....

Kent Hughes est le nouveau directeur général du Canadian

Les Canadiens de Montréal ont mis fin au suspense : Kent Hughes...

Rentrée des classes : les enseignants manifestent pour déplorer l’assouplissement des mesures sanitaires

Une dizaine d'enseignants de l'école secondaire Cavalier de LaSalle se sont réunis...

Vous pourriez aimer

La pandémie de COVID-19 « est loin d’être terminée », selon le patron de l’OMS

La pandémie de COVID-19 "est loin d'être terminée", a prévenu mardi le...

Le Canada classé 6e pays le plus misérable par un groupe de réflexion

Les taux d'inflation et de chômage élevés du Canada l'ont classé parmi les pays les plus « misérables » au monde, selon un groupe...

L’Île-du-Prince-Édouard transforme des pommes de terre en direction d’une usine de frites en Alberta

Une entreprise de l'Î.-P.-É. a négocié une entente pour envoyer jusqu'à 700 chargements de semi-remorques de pommes de terre de transformation excédentaires de l'Î.-P.-É....