-13.9 C
Montréal
18 janvier 2022 11:08
Accueil Actualité L'Hôpital général juif de Montréal met en place une "salle de soins...

L’Hôpital général juif de Montréal met en place une « salle de soins virtuelle »

Nous suivre


Liens du fil d’Ariane

Le projet pilote vise à faire progresser la télémédecine au Québec, à améliorer les soins à domicile et à réduire les hospitalisations dans un réseau de santé surchargé.

Auteur de l’article :

Aaron Derfel • Le projet pilote à l’Hôpital général juif est considéré comme le premier du genre au Canada, bien que des initiatives similaires aient été mises en place aux États-Unis et en Europe. Photo par Dave Sidaway /

Contenu de l’article

Au milieu de l’augmentation des admissions au COVID-19, l’Hôpital général juif a lancé un projet pilote pour établir une «salle virtuelle» permettant à jusqu’à 50 patients de recevoir leurs soins à domicile pendant que leurs signes vitaux sont surveillés à distance, a appris la .

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Le premier patient a été admis dans le service virtuel mardi et deux autres jeudi. Ces trois personnes auraient autrement été hospitalisées à l’établissement de soins aigus Côte-des-Neiges mais restent plutôt à la maison, le général juif leur prêtant du matériel médical pouvant inclure des réservoirs d’oxygène portables.

Le projet pilote – qui fait partie d’une stratégie baptisée «Care Everywhere» – est considéré comme le premier du genre au Canada, bien que des initiatives similaires aient été mises en place aux États-Unis et en Europe. Les objectifs du projet sont de faire progresser la télémédecine au Québec, d’améliorer les soins à domicile et de réduire les hospitalisations dans un réseau de santé surchargé.

Pourtant, bien que le projet soit innovant, il est quelque peu expérimental, et c’est pour cette raison que le Jewish General utilise des «critères d’exclusion» étendus pour s’assurer que les patients vraiment à risque ne sont pas admis dans le service virtuel. Le premier ministre François Legault a été informé du projet et se dit « ravi » de son potentiel.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

« Nous sommes impliqués dans cette transformation numérique depuis un certain temps maintenant. Il a précédé la pandémie, mais il a été mis sur le devant de la scène à cause de la pandémie », a expliqué le Dr Lawrence Rosenberg, directeur général de la Régie de la santé du Centre-Ouest de Montréal responsable du Général juif.

« L’une des choses que nous voulions vraiment faire depuis un certain temps est d’introduire un programme de soins virtuels. En raison de la nécessité de libérer des lits d’hôpitaux de toute urgence, de manière sûre – pas seulement pour expulser les gens, pour s’occuper d’eux en toute sécurité -, nous avons accéléré notre programme de soins virtuels. Nous avons donc introduit (mardi) discrètement une salle de soins virtuelle où nous pouvons soigner les personnes à domicile, surveiller leurs signes vitaux à distance.

« La principale raison pour laquelle les gens sont admis avec COVID est parce qu’ils ont besoin d’oxygène », a ajouté Rosenberg. « Nous avons donc trouvé un moyen de leur fournir de l’oxygène à la maison, de surveiller leur utilisation et de surveiller leur O2 sat (saturation en oxygène dans le sang) et tout ce qui doit être surveillé. »

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

De retour au Jewish General, un centre de commandement avec une équipe dédiée de cliniciens reçoit les signaux vitaux des patients virtuels toutes les cinq minutes. À la maison, les patients sont connectés à « des appareils portables spéciaux qui surveillent en temps réel une variété de signes vitaux », a déclaré Rosenberg.

Mais que ferait le centre de commandement en cas de détérioration soudaine de la santé d’un patient virtuel ?

« Nous avons parlé avec Urgences-santé, et si quelqu’un doit revenir, ils le ramèneront à notre salle d’urgence », a répondu Rosenberg. « Ces patients sont surveillés 24 heures sur 24. Ils sont probablement mieux surveillés que s’ils étaient à l’hôpital.

« Nous avons développé des critères d’exclusion très stricts pour déterminer qui peut être inclus et non inclus », a-t-il poursuivi. « Nos critères étaient si stricts au départ qu’ils n’ont pas pu trouver de patient au départ. »

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

La première patiente virtuelle, une femme, est « absolument ravie » d’être à la maison plutôt que dans un hôpital bondé avec la variante Omicron en circulation et elle va bien, a déclaré Rosenberg.

Le Jewish General, affilié à la faculté de médecine de l’Université McGill, est considéré comme l’un des meilleurs hôpitaux non seulement au Québec mais à travers le Canada. Il a été initialement désigné centre de traitement COVID, en partie parce que son pavillon K a été conçu en pensant à une pandémie potentielle.

Et tout au long de la pandémie de COVID, le général juif a testé de nouvelles technologies, certaines avec plus de succès que d’autres. Par exemple, l’hôpital s’est appuyé sur un programme d’intelligence artificielle sophistiqué par des ingénieurs en logiciel israéliens pour projeter les admissions au COVID-19 lors de la première vague de 2020. Cette initiative a été considérée comme un succès.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Cependant, un autre projet pilote impliquant une application pour smartphone utilisant la technologie de reconnaissance faciale a produit des résultats mitigés et n’a jamais décollé.

Jeudi, les hospitalisations COVID ont augmenté de 117 à 2 994 à travers le Québec. Au Jewish General, 138 patients étaient hospitalisés pour COVID, dont 17 en unité de soins intensifs, selon le ministère de la Santé. Cela se compare à un record de 178 lors de la première vague.

aderfel@postmedia.com

twitter.com/Aaron_Derfel

  1. Des ambulanciers paramédicaux transportent un patient COVID vers une ambulance à Montréal cette semaine.

    Les hôpitaux se bousculent déjà pour fournir des soins intensifs, selon les médecins

  2. À compter du 24 janvier, les Québécois auront besoin d'un passeport vaccinal pour faire leurs achats dans les grands magasins, dont Costco.

    Mises à jour COVID, 13 janvier: Québec annule le couvre-feu à partir de lundi et impose un passeport vaccinal aux grands magasins

Partagez cet article sur votre réseau social

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

En cliquant sur le bouton d’inscription, vous acceptez de recevoir la newsletter ci-dessus de Postmedia Network Inc. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription au bas de nos e-mails. Réseau Postmédia inc. | 365, rue Bloor Est, Toronto, Ontario, M4W 3L4 | 416-383-2300

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion animé mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure pour être modérés avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur vous suivez des commentaires. Consultez nos directives communautaires pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster vos paramètres de messagerie.



Source : montrealgazette.com

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

Kent Hughes est le nouveau directeur général du Canadian

Les Canadiens de Montréal ont mis fin au suspense : Kent Hughes...

Rentrée des classes : les enseignants manifestent pour déplorer l’assouplissement des mesures sanitaires

Une dizaine d'enseignants de l'école secondaire Cavalier de LaSalle se sont réunis...

Santé Canada approuve un nouveau traitement COVID

Politics Insider du 18 janvier : la Chine affirme sans fondement que le COVID est originaire du Canada ; Ottawa dit que les...

L’agent de joueurs de la LNH Kent Hughes embauché comme nouveau directeur général des Canadiens de Montréal

Les Canadiens de Montréal ont nommé l'agent de joueurs Kent Hughes au poste de 18e directeur général du club de la LNH. Le...

Joly promet une aide financière à l’Ukraine alors qu’elle regarde la menace d’invasion russe

Le ministre des Affaires étrangères du Canada a atterri à Kiev lundi en promettant une aide économique supplémentaire pour aider à maintenir le gouvernement...

Sanimax débouté en justice, la Ville satisfaite

La Cour supérieure a reconnu la culpabilité de l'entreprise Sanimax, qui en...

Vous pourriez aimer

Kent Hughes est le nouveau directeur général du Canadian

Les Canadiens de Montréal ont mis fin au suspense : Kent Hughes...

Rentrée des classes : les enseignants manifestent pour déplorer l’assouplissement des mesures sanitaires

Une dizaine d'enseignants de l'école secondaire Cavalier de LaSalle se sont réunis...

Santé Canada approuve un nouveau traitement COVID

Politics Insider du 18 janvier : la Chine affirme sans fondement que le COVID est originaire du Canada ; Ottawa dit que les...

L’agent de joueurs de la LNH Kent Hughes embauché comme nouveau directeur général des Canadiens de Montréal

Les Canadiens de Montréal ont nommé l'agent de joueurs Kent Hughes au poste de 18e directeur général du club de la LNH. Le...