-18.5 C
Montréal
23 janvier 2022 01:04
Accueil Actualité L'Ontario cessera de signaler les cas de COVID-19 dans les écoles, selon...

L’Ontario cessera de signaler les cas de COVID-19 dans les écoles, selon une note de service ; Le NPD appelle le mouvement «terrifiant pour les parents»

Nous suivre

L’Ontario cessera de signaler les cas de COVID-19 dans les écoles et les garderies, selon des notes de service du ministère de l’Éducation, suscitant les critiques du Nouveau Parti démocratique d’opposition qui a qualifié cette décision de « terrifiante pour les parents ».

Dans des notes de service envoyées aux conseils scolaires et aux titulaires de permis de garde d’enfants en date du 30 décembre, le ministère a déclaré qu’il mettait en œuvre de nouvelles mesures de santé et de sécurité dans les écoles et les garderies, citant les récents changements apportés à sa stratégie de gestion des cas et des contacts. Les notes de service ont été partagées dans un communiqué de presse du NPD vendredi.

Jeudi, le médecin hygiéniste en chef, le Dr Kieran Moore, a annoncé que la province raccourcit les exigences d’isolement, limite les tests aux groupes à haut risque et rouvre les écoles mercredi prochain, le 5 janvier, plutôt que lundi. Les programmes de garde d’enfants, cependant, seront autorisés à fonctionner à partir du 3 janvier.

Dans une déclaration publiée vendredi, le NPD de l’Ontario a appelé le gouvernement provincial à annuler les tests et les coupes de traçage.

« Si nous ne pouvons pas savoir où se trouve le virus, nous ne pouvons pas le combattre », a déclaré la critique de l’éducation Marit Stiles.

« Doug Ford laisse nos plus petits enfants sans protection, et va même jusqu’à arrêter de tester et de signaler – il essaie de cacher les dégâts et le danger de ses choix », a déclaré la critique de la garde d’enfants Bhuila Karpoche.

« Comment les parents sont-ils censés prendre des décisions pour assurer la sécurité de leurs enfants ? »

Lorsqu’on lui a demandé jeudi si la décision de limiter les tests aux personnes à haut risque était politique, Moore a répliqué, affirmant que la province testerait tout le monde si elle en avait la capacité.

« Nous devons pivoter, nous savons qu’il y a une activité communautaire en cours, nous savons que nous aurons un risque de transmission, que les données doivent se concentrer pour dépister ceux qui ont besoin d’un traitement et protéger ceux qui se trouvent dans des environnements à haut risque », a déclaré Moore aux journalistes aux médias de jeudi. conférence.

La déclaration du NPD note également que les enfants de moins de cinq ans ne peuvent pas être vaccinés et que de nombreuses garderies utilisent des tests PCR négatifs pour permettre à un enfant de revenir après des symptômes.

Dans un communiqué, le Toronto District School Board a confirmé que le ministère de l’Éducation ne recueillera plus les numéros de cas de COVID-19 auprès des conseils scolaires.

Le TDSB a déclaré qu’il examinait la manière dont la déclaration et la notification des cas se produiront à l’avenir.

Le médecin-chef de l’Ontario, le Dr Kieran Moore, a déclaré que la province se concentre sur l’absentéisme dans les secteurs des écoles et des garderies pour surveiller les cas. (Chris Young/Presse canadienne)

La province se prépare à une augmentation

Dans une entrevue à la radio de CBC Matin du métro Vendredi, Moore a déclaré que la nouvelle mesure de la province pour surveiller la propagation d’Omicron sera « la capacité de nos hôpitaux à continuer de prodiguer des soins » et pas nécessairement le nombre de cas quotidiens.

Il a noté à nouveau que la province se prépare à une augmentation dans les semaines à venir.

« Nous surveillons les admissions à l’hôpital et les numéros de soins intensifs 24 heures sur 24 pour nous assurer que nous avons la capacité », a déclaré Moore.

ÉCOUTER | Le Dr Kieran Moore de l’Ontario explique le plan de la province pour les tests dans les écoles :

Metro Morning15:59Le médecin hygiéniste en chef, le Dr Kieran Moore, explique le plan de la province pour les tests et les écoles

La province a annoncé des changements majeurs à sa stratégie de pandémie, face à l’augmentation des cas d’Omicron. L’Ontario restreint l’accès aux tests COVID et réduit la période d’isolement minimale à seulement cinq jours pour les personnes vaccinées. L’école, quant à elle, reprendra en personne mercredi, deux jours plus tard que prévu. Les changements surviennent alors que les chiffres record de COVID mettent à rude épreuve les ressources de santé publique. Le Dr Kieran Moore, médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, explique pourquoi. 15:59

Alors que le ministère de la Santé suspendra la notification des cas de COVID-19 dans les écoles et les garderies, les notes indiquent qu’il acceptera toujours les soumissions d’occurrences graves de cas confirmés de virus dans les écoles et les garderies. Les élèves et le personnel du primaire et du secondaire qui présentent des symptômes sont éligibles aux tests PCR s’ils reçoivent un kit d’auto-collecte par l’intermédiaire de leurs écoles.

Moore a déclaré que l’absentéisme sera le principal indicateur de la propagation.

« Étant donné qu’Omicron se propage si rapidement, nous rapportons essentiellement la proportion d’étudiants absents à un moment donné pour permettre à la santé publique de se concentrer sur ces environnements à haut risque », a-t-il déclaré.

« Tout cela est évitable »

Moore avait également conseillé aux secteurs de l’éducation et de la garde d’enfants de prévoir un absentéisme potentiellement plus élevé que la normale dans les semaines à venir, avec une transmission communautaire généralisée d’Omicron attendue.

Avec les dernières annonces sur les écoles et les garderies, l’épidémiologiste du contrôle des infections, Colin Furness, a déclaré qu’il se sentait « abandonné » par la province.

« Nous allons vivre une période très difficile pour les prochaines semaines », a-t-il déclaré. Matin du métro le vendredi. « J’ai l’impression que les enfants et les enseignants ont été abandonnés. Nous sommes configurés pour être infectés en masse au cours des prochains jours, et nous n’avons pas les soutiens sanitaires pour pouvoir faire face à cela. »

« Tout cela est évitable, donc je me sens assez malheureux », a déclaré Furness.

« Nous aurions pu renforcer la capacité de test. Il ne fait aucun doute que nous pouvions le faire. Nous avons pris la décision consciente en tant que province de ne pas le faire. Nous avons eu 20 mois. Les technologies sont là. Nous avons décidé de ne pas le faire. »

Colin Furness, épidémiologiste en contrôle des infections et professeur adjoint à l’Université de Toronto, a écrit une lettre à Toronto Public Health et Peel Public Health leur demandant de retarder les ouvertures d’écoles de 13 jours d’école. (Université de Toronto)

Furness a maintenant écrit une lettre à Toronto Public Health et à Peel Public Health leur demandant de retarder l’ouverture des écoles de 13 jours d’école. Il pense que c’est suffisamment de temps pour traverser la vague Omicron et vacciner plus de personnel et d’enfants.

« Il ne fait aucun doute que nous allons voir une grande partie de la population de l’Ontario exposée, des nourrissons jusqu’aux résidents des foyers de soins de longue durée, et notre système de santé ne peut pas faire face à cela », a-t-il déclaré.

Dans un courriel à CBC News, Toronto Public Health n’a pas confirmé la réception de la lettre, mais a déclaré qu’elle examinait l’annonce provinciale et fournirait des mises à jour au public lorsque les détails seraient confirmés.

Peel Public Health a confirmé la réception de la lettre de Furness, mais a déclaré qu’aucune mesure locale supplémentaire n’était à l’étude.

Le ministre de l’Éducation n’a pas parlé publiquement

Dans son interview sur Matin du métro, Moore a déclaré qu’il pensait que le ministre de l’Éducation, Stephen Lecce, parlerait publiquement vendredi de la réouverture des écoles. CBC News a tenté à plusieurs reprises de contacter le ministre de l’Éducation, mais n’a toujours pas reçu de réponse.

Le ministère de l’Éducation a annoncé qu’il fournirait aux enfants dans les écoles et les garderies des masques en tissu à trois épaisseurs pour encourager l’utilisation d’un masque de meilleure qualité, tandis que le personnel aura la possibilité d’utiliser un masque N95 non testé.

La province dit que toute personne présentant des symptômes suggérant que COVID-19 doit s’auto-isoler, quel que soit son statut vaccinal. Cependant, cette période d’isolement a été réduite à cinq jours et s’applique à tous les membres du ménage.

Les instructions spécifiques pour les écoles et les garderies sont les suivantes : si un enfant ou un membre du personnel présente un symptôme associé à COVID-19, ou deux symptômes ou plus moins couramment associés à COVID-19, ils doivent s’auto-isoler.

Les écoles et les programmes de garde d’enfants sont admissibles aux tests rapides d’antigène et le ministère de l’Éducation a déclaré qu’il en élargirait l’accès. Il déploie également 5 000 unités de filtrage HEPA autonomes, a-t-il déclaré vendredi dans sa note.

Selon la note, « toutes les écoles sont tenues de rétablir la confirmation quotidienne sur place du dépistage pour tous les élèves et le personnel jusqu’à nouvel ordre ».

En cas de pénurie de personnel, les garderies sont priées d’affecter le personnel et les enfants à différents groupes pour répondre aux besoins en personnel.

Le directeur médical des soins intensifs de l’hôpital Michael Garron, le Dr Michael Warner, est d’accord avec Furness concernant la nécessité d’attendre la réouverture des écoles.

Dans une vidéo publiée sur Twitter, Warner dit qu’un retard d’une à deux semaines dans la réouverture des écoles et des garderies peut aider à prioriser les boosters pour le personnel éducatif.

« Leur environnement n’est pas moins risqué que le mien », a-t-il déclaré. « Dans une ou deux semaines, le pic sera peut-être passé. »



Source : www.cbc.ca

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

La pression est forte sur Montréal

Le poids de la pandémie est particulièrement lourd à Montréal, où près...

Le PQ veut un gel des tarifs des compagnies d’État pour 2022

Le Parti québécois demande au gouvernement de geler les tarifs des entreprises...

Dans la salle des Canadiens : un bon gardien de but alimente l’amélioration post-Hughes

Liens du fil d'Ariane Des sports LNH Canadiens de Montréal ...

Nouveau style à la présidence du conseil municipal

La nouvelle figure d'autorité à l'hôtel de ville, que les citoyens de...

La maison de Patrick Roy vendue près de 6 M$

Une autre résidence luxueuse appartenant à un sportif bien connu vient d'être...

Des coachs de renfort pour aider les cadres du réseau

Les contrats de coaching se multiplient dans le réseau de la santé...

Vous pourriez aimer

La pression est forte sur Montréal

Le poids de la pandémie est particulièrement lourd à Montréal, où près...

Le PQ veut un gel des tarifs des compagnies d’État pour 2022

Le Parti québécois demande au gouvernement de geler les tarifs des entreprises...

Dans la salle des Canadiens : un bon gardien de but alimente l’amélioration post-Hughes

Liens du fil d'Ariane Des sports LNH Canadiens de Montréal ...

Nouveau style à la présidence du conseil municipal

La nouvelle figure d'autorité à l'hôtel de ville, que les citoyens de...