-8.7 C
Montréal
23 janvier 2022 14:04
Accueil Actualité Mon année : le directeur musical de Montréal ne regrette pas d'avoir...

Mon année : le directeur musical de Montréal ne regrette pas d’avoir déménagé

Nous suivre


Liens du fil d’Ariane

Lorsque la pandémie a frappé, Fannie Crepin a échangé son loft à Villeray contre une maison dans les bois – et la ville ne lui manque pas.

Auteur de l’article :

Brendan Kelly • «C’est moins cher de vivre ici et j’ai plus de moyens de subsistance. C’est beaucoup plus relaxant pour le coût de la vie», a déclaré la directrice musicale Fannie Crepin, qui possède maintenant une propriété près de Rivière-Rouge. Photo avec l’aimable autorisation de Fannie Crépin

Contenu de l’article

My Year est une série d’une semaine dans laquelle des Montréalais de tous horizons racontent à Brendan Kelly comment ils ont vécu l’année remarquable qu’était 2021. Aujourd’hui : Fannie Crepin, directrice musicale.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Lorsque la première vague de la pandémie a pris d’assaut le Québec au printemps 2020, Fannie Crépin a senti qu’il était temps pour un changement majeur dans sa vie.

Crepin dirige une société de gestion d’artistes musicaux appelée Supercool Management, et ses bureaux ont été installés dans son loft de Villeray.

« Dès que cela a frappé, je parlais à quelques amis du monde entier et je lisais beaucoup, et j’avais juste le sentiment que cela allait prendre une éternité », a déclaré Crepin. « À ce moment-là, les gens pensaient à rouvrir en septembre. Comme quatre mois plus tard. J’avais juste le sentiment que je ne pouvais pas vivre dans cet (environnement) contagieux, avec ce manque d’espace, avec le manque d’espaces verts. Je n’avais pas de terrasse. Je me sentais juste super piégé dans la ville. J’ai donc commencé à chercher un terrain. Je n’avais pas beaucoup d’argent et j’avais peur de savoir où nous allions à l’avenir.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Elle remontait le nord chaque fin de semaine et cherchait des endroits, en parcourant la rivière Rouge parce qu’elle savait que c’était là qu’elle voulait vivre. Elle a fait cela pendant quatre mois, puis sa mère a trouvé une maison à Kijiji avec 14 acres de terrain et la rivière juste à la lisière des bois. Il a coûté 175 000 $. Crépin l’a acheté en août 2020 et a emménagé en novembre.

Au début, elle a continué à louer un petit appartement en ville, sur le Plateau, mais au bout de quelques mois, Crépin s’est rendu compte qu’elle n’avait pas besoin d’un pied-à-terre en ville. Elle a fait installer la fibre optique dans sa maison de campagne afin qu’elle puisse faire tout son travail en ligne à partir de là. En été, elle allait en ville une fois par semaine pour son match de softball régulier et dormait chez un ami.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Mais elle n’a aucune envie de passer plus de temps en ville.

« C’est en revenant en ville que je me rends compte du stress post-traumatique qu’ont les citadins par rapport aux gens des régions, dit Crépin. « C’est vraiment très différent avec COVID. La peur n’est pas la même. Au début, j’ai amené cette peur de la ville ici. Mais on ne voit pas grand monde ici. Vous ne sortez pas beaucoup.

Crépin estime également qu’elle a pris une bonne décision financière.

« Je me sens plus en sécurité financièrement parce que j’ai maintenant des actifs que je ne pouvais pas me permettre dans la ville », a-t-elle déclaré. « C’est moins cher de vivre ici, et j’ai plus de moyens de subsistance. Cela a été beaucoup plus relaxant pour le coût de la vie. Cela a ralenti mon rythme de vie, ce qui me manque parfois. Mais personne ne fait vraiment rien en ce moment (dans la ville). Si tout était comme avant la pandémie, la ville pourrait me manquer davantage. Mais à chaque fois que j’y retourne, ce n’est plus la ville que je reconnais. Donc ça ne me manque vraiment pas pour le moment. Et ma maison a déjà pris de la valeur depuis que je l’ai achetée. C’était donc une excellente initiative. »

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Elle a des chèvres et des poulets sur sa propriété et adore vivre un style de vie complètement différent.

« Je n’ai plus besoin d’être en ville à mon âge », a déclaré Crépin, qui a 41 ans. « C’est comme si mes relations publiques avaient été faites. Je connais ces gens maintenant. Je n’ai pas besoin de rester et d’aller à chaque événement. Si j’avais 24 ou 25 ans, je ne me sentirais probablement pas comme ça en termes de carrière. J’ai juste l’impression que si j’y vais une fois par mois, c’est suffisant pour garder les contacts en vie.

Bref, elle ne regrette rien.

« C’est une grande chose de laisser beaucoup d’amis, j’ai eu une vie très sociale », a déclaré Crépin. « J’ai travaillé dans des bars pendant de très nombreuses années. C’est un sentiment étrange au début (être à la campagne). Mais COVID a aidé avec ce sentiment. Tout le monde était enfermé, donc c’était juste comme un meilleur coup. Je ne pense pas que cela aurait été aussi facile si la vie avait continué normalement dans la ville.

« C’est juste la meilleure décision que j’ai jamais prise. »

bkelly@postmedia.com

twitter.com/brendanshowbiz


  1. Mon année : le salon de coiffure de Montréal revient lentement après le confinement


  2. Mon année : un étudiant de Concordia a fait face à de nombreux défis pendant la pandémie

Partagez cet article dans votre réseau social

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

En cliquant sur le bouton d’inscription, vous acceptez de recevoir la newsletter ci-dessus de Postmedia Network Inc. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription au bas de nos e-mails. Réseau Postmédia inc. | 365, rue Bloor Est, Toronto, Ontario, M4W 3L4 | 416-383-2300

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion vivant mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure de modération avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur que vous suivez commente. Consultez nos directives de la communauté pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster vos paramètres de messagerie.



Source : montrealgazette.com

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

Todd: La Major League Baseball donne un autre coup de pied dans les dents à Montréal

Liens du fil d'Ariane Des sports Canadiens de Montréal Le hockey...

Avec Omicron, la fin de la pandémie est « plausible »

La variante Omicron, qui pourrait infecter 60% des Européens d'ici mars, a...

Les conseils de Ducharme à Primeau

Trois membres des Canadiens de Montréal ont reçu les éloges de l'entraîneur-chef Dominique Ducharme samedi après la défaite de 3-2...

Le Canadien Jacob Panetta suspendu indéfiniment par la ECHL pour un geste apparemment raciste

La ECHL a agi rapidement dimanche, suspendant indéfiniment le défenseur des Icemen de Jacksonville Jacob Panetta, dans l'attente d'une audience, pour un geste raciste...

Près de 60 % des Canadiens disent avoir de la difficulté à nourrir adéquatement leur famille

Un sondage de la firme Angus Reid rendu public vendredi révèle que...

Geste raciste sur Subban : son bourreau renfloue

Jacob Panetta a été suspendu indéfiniment par la ECHL dimanche après avoir...

Vous pourriez aimer

Todd: La Major League Baseball donne un autre coup de pied dans les dents à Montréal

Liens du fil d'Ariane Des sports Canadiens de Montréal Le hockey...

Avec Omicron, la fin de la pandémie est « plausible »

La variante Omicron, qui pourrait infecter 60% des Européens d'ici mars, a...

Les conseils de Ducharme à Primeau

Trois membres des Canadiens de Montréal ont reçu les éloges de l'entraîneur-chef Dominique Ducharme samedi après la défaite de 3-2...

Le Canadien Jacob Panetta suspendu indéfiniment par la ECHL pour un geste apparemment raciste

La ECHL a agi rapidement dimanche, suspendant indéfiniment le défenseur des Icemen de Jacksonville Jacob Panetta, dans l'attente d'une audience, pour un geste raciste...