-23.8 C
Montréal
27 janvier 2022 05:50
Accueil Actualité Une nouvelle boutique de bagels florissante à Pointe-Claire malgré la pandémie

Une nouvelle boutique de bagels florissante à Pointe-Claire malgré la pandémie

Nous suivre


Liens du fil d’Ariane

Les propriétaires de Dizz ont fait acte de foi après avoir remarqué qu’il n’y avait aucun autre magasin vendant des bagels frais de style montréalais dans le village de Pointe-Claire

Auteur de l’article :

John Meagher • Mike et Spenser Dizgun dans leur Dizz’s Bagel and Deli dans le village de Pointe-Claire, juste au sud de l’autoroute 20. Photo de John Mahoney /Montreal Gazette

Contenu de l’article

La pandémie a fait des ravages dans l’industrie de la restauration à Montréal, mais les temps sombres n’ont pas dissuadé un couple de l’Ouest-de-l’Île d’ouvrir leur propre magasin de bagels.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Mike et Spenser Dizgun ont ouvert Dizz’s Bagel à Pointe-Claire le mois dernier, juste au moment où la variante Omicron arrivait à temps pour gâcher les vacances. Mais depuis l’ouverture des portes de la boutique sur l’avenue Cartier, ils sont heureux d’annoncer que leur commerce de bagels évolue dans la bonne direction, grâce au bouche à oreille et aux plats à emporter. « Jusqu’ici tout va bien », a déclaré Mike. « Heureusement, les restrictions ne limitent que le nombre de personnes pouvant entrer (à sept). »

« Le week-end dernier était fou », a ajouté Spenser. «Nous avons eu une file d’attente à la porte et dans la rue pendant quatre heures. Nous avons fait plus de 500 sandwichs en deux jours. Nous sommes très touchés par la réponse de la communauté.

Dizz’s est ouvert de 8h à 16h donc le couvre-feu provincial draconien de 22h à 5h ne s’applique pas.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

« Si nous étions un restaurant, je ne sais pas comment nous y arriverions », a ajouté Mike, qui emploie neuf personnes et pourrait éventuellement en embaucher quelques-uns de plus.

Sans se laisser décourager par la pandémie, les Dizguns ont tous deux abandonné leurs emplois en entreprise pour donner une chance au bagel.

Ils ont fait un acte de foi après avoir remarqué qu’il n’y avait pas d’autres magasins vendant des bagels frais de style montréalais dans le village de Pointe-Claire, qui abrite plusieurs cafés et boulangeries.

« Nous avons pensé que cela convenait parfaitement au village, car les seuls autres magasins de bagels de l’ouest de l’île se trouvent au-dessus de l’autoroute 20 ou de l’autoroute 40 », a déclaré Mike. « Le village semblait vraiment avoir besoin de quelque chose comme ça. »

Le couple a acheté l’immeuble centenaire de l’avenue Cartier en mars dernier et a commencé les travaux de rénovation. Le bâtiment servait auparavant d’agence de voyage. « C’était un énorme projet de construction car nous avons ajouté une extension à l’arrière et nous avions affaire à un bâtiment plus ancien que nous essayions de garder intact, a déclaré Mike. « Nous avons commencé probablement en avril et mai avec une idée d’ouverture en septembre. Mais les retards de COVID l’ont poussé à la première semaine de décembre. »

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Les bagels sont cuits sur place. « Nous nous sommes éloignés du bois (combustion) et utilisons un four au gaz naturel », a noté Mike. « Nous fabriquons également tous nos fromages à la crème en interne. Celui à la truffe a été de loin notre plus gros vendeur.

Si les bagels ont un goût familier pour les clients, c’est parce que Dizz’s utilise la même recette familiale que son père Steven Dizgun a développée il y a des décennies dans un autre magasin de Montréal.

« Mon père possédait la franchise REAL bagel. Quand il l’a acheté, il avait quelques magasins. Il a fini par les vendre, sauf un sur le chemin Côte-St-Luc. qu’il a rebaptisé bagel de Dizz il y a environ sept ou huit ans.

« Mais il a gardé la même recette de bagel depuis le premier jour. C’est la même que celle que nous utilisons aujourd’hui dans notre nouveau magasin. Cela fait donc trois générations maintenant techniquement avec mon grand-père (Irwin « Dizzy » Dizgun) en commençant par mon père.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Mais avant de choisir une recette, les Dizguns ont goûté aux offres des poids lourds du bagel montréalais comme Fairmont et St. Viateur. « Nous sommes allés dans tous les grands magasins de bagels pour un test de goût. Nous trouvons juste que notre bagel a un peu plus de saveur et un peu plus de douceur que tous les autres. Mais tous les bagels de Montréal sont incroyables.

Alors que Mike, 32 ans, apporte la recette de bagel de sa famille à l’exploitation, la famille américaine de sa femme est à l’origine du concept d’une sandwicherie moderne. Dizz’s propose une gamme de sandwichs bagel au-delà du lox standard et du fromage à la crème.

« Mes parents ont ouvert un restaurant de petit-déjeuner dans le sud de la Californie, où j’ai grandi, il y a 30 ans », a déclaré Spenser. « Nous avons déménagé sur la côte est lorsque j’étais au lycée et avons ouvert quatre ou cinq autres restaurants. J’ai travaillé chez chacun d’eux, à la tête du service restauration.

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

« Donc, cela a toujours été dans mon sang », a-t-elle déclaré. « Je me suis promis que je ne le ferais jamais, mais nous y sommes. »

Elle a déclaré que le menu reflétait « une ambiance du sud de la Californie » avec des ingrédients frais comme de l’avocat et du jus pressé.

Le couple s’est rencontré alors qu’il fréquentait le St. Michael’s College dans le Vermont. Mike était le gardien de but de l’équipe de hockey masculin de la division III et Spenser jouait à la crosse universitaire. Après l’université, Dizgun a joué un an au hockey professionnel à Dunkerque, en France, avant de retourner à Boston. (Son autre titre de gloire est d’avoir joué au hockey à l’école préparatoire américaine à la Deerfield Academy avec Alex Killorn, un habitant de l’ouest de l’île qui est devenu une star avec le Lightning de Tampa Bay.)

Après avoir vécu à Beantown pendant quelques années après l’université, Mike dit qu’il a finalement convaincu Spenser de déménager à Pointe-Claire.

« Il m’a trompé parce qu’il m’a amené ici pendant l’été », a déclaré Spenser mardi lorsque les températures à Montréal ont chuté à -25 C.

Mike a-t-il averti sa femme des hivers glacials du Québec?

« Il ne l’a pas fait, mais tout le monde à Boston l’a fait », a déclaré Spenser, qui a ensuite ajouté. « En fait, j’aime Montréal. »

jmeagher@postmedia.com

  1. Rajiv Chopra, le propriétaire du restaurant indien Sahib à Pointe-Claire, dit qu'il risque d'être expulsé de son emplacement sur le boulevard Hymus.  après près de 20 ans.

    Un restaurant indien populaire se fait expulser de Pointe-Claire

  2. La pandémie ne peut pas arrêter les sœurs serrées derrière TWIGS Café dans le village de Ste-Anne

Partagez cet article dans votre réseau social

Publicité

Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

En cliquant sur le bouton d’inscription, vous acceptez de recevoir la newsletter ci-dessus de Postmedia Network Inc. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription au bas de nos e-mails. Réseau Postmédia inc. | 365, rue Bloor Est, Toronto, Ontario, M4W 3L4 | 416-383-2300

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion vivant mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure de modération avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur que vous suivez commente. Consultez nos directives de la communauté pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster vos paramètres de messagerie.

Source : montrealgazette.com

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

Entendez-vous le ballon du CAQ se dégonfler ?

François Legault, avec son équipe qui est loin d'être celle du Tonnerre,...

Santé : l’éléphant fédéral dans le salon

Normalement, notre système de santé fonctionne déjà à une capacité presque maximale....

Intégrer les risques climatiques dans la gestion des finances publiques, recommande l’IDQ

Le Québec devrait inclure dans ses projections budgétaires les risques climatiques qui...

CH : espère cibler dans une transaction

La date limite des échanges approche à grands pas, et il n'y a pas que les choix au repêchage qui...

Le marché du logement en Ontario est si brûlant que la plupart des acheteurs sautent les inspections, selon les inspecteurs en bâtiment

Les inspecteurs en bâtiment de l'Ontario affirment que le marché des vendeurs à chaud empêche la plupart des acheteurs de faire des inspections, ce...

La répression de l’Ontario contre les exemptions médicales pour le vaccin COVID-19 semble fonctionner

Les nouvelles règles de l'Ontario exigeant un examen des exemptions médicales pour les vaccins COVID-19 semblent limiter le nombre de personnes bénéficiant d'une dérogation...

Vous pourriez aimer

Entendez-vous le ballon du CAQ se dégonfler ?

François Legault, avec son équipe qui est loin d'être celle du Tonnerre,...

Santé : l’éléphant fédéral dans le salon

Normalement, notre système de santé fonctionne déjà à une capacité presque maximale....

Intégrer les risques climatiques dans la gestion des finances publiques, recommande l’IDQ

Le Québec devrait inclure dans ses projections budgétaires les risques climatiques qui...

CH : espère cibler dans une transaction

La date limite des échanges approche à grands pas, et il n'y a pas que les choix au repêchage qui...