-13.6 C
Montréal
23 janvier 2022 04:59
Accueil Actualité Voitures hippomobiles : où sont les cochers à Montréal ?

Voitures hippomobiles : où sont les cochers à Montréal ?

Nous suivre

Près de deux ans après la fin des tournées en calèche à Montréal, certains cochers n’ont toujours pas trouvé de nouvelle vocation, selon Globe and Mail.

• Lire aussi : Une nouvelle mission pour les chevaux d’attelage

Le débat avait attiré bien des regards pendant plusieurs années avant que la Ville de Montréal ne promulgue un règlement interdisant cette pratique touristique, laissant ainsi les cochers et les chevaux sans travail. L’industrie a eu mauvaise réputation dans le passé après des accidents impliquant des chevaux.

Des cochers qui ne se sont pas réorientés

L’ancien cocher, Dan Leclair, qui a fait toute sa carrière aux écuries Lucky Luc, réside actuellement dans son ancien bureau.

En échange d’un hébergement, ce dernier continue de s’occuper des chevaux. Pour lui, le métier de cocher était une véritable vocation. Il aimait s’habiller pour le travail et portait toujours son haut-de-forme.

« Je me souciais beaucoup des chevaux avec lesquels je travaillais. Je me suis assuré qu’ils avaient tout ce dont ils avaient besoin », a déclaré M. Leclair en entrevue au quotidien.

La Ville de Montréal avait offert un délai de grâce d’un an aux cochers, mais M. Leclair a espéré jusqu’au tout dernier moment que la décision serait renversée. L’homme, alors quadragénaire, n’avait donc pas cherché à trouver une nouvelle carrière.

« J’aurais fait les choses différemment. Quand tout s’est arrêté, tout est parti en vrille. J’ai perdu mon appartement. J’ai perdu beaucoup de choses », a expliqué l’ancien cocher au média.

Certains de ses anciens collègues se sont réorientés tandis que d’autres, comme lui, sont restés dans les limbes, lit-on dans un article du Globe and Mail.

Les écuries remplacées par des condos

Le propriétaire des écuries Lucky Luc, Luc Desparois, était à l’époque l’un des plus grands noms de l’industrie avec 28 chevaux et 30 cochers à son service. Le terrain sur lequel repose l’écurie a été acheté par les entreprises de construction prometteuses Omnia Technologies et leur investisseur, Claridge.

M. Desparois peut toutefois continuer d’occuper le terrain avec les trois chevaux qui lui restent jusqu’à ce que les plans du projet résidentiel soient approuvés.

Lorsque la construction commencera sur le terrain, les cochers et les chevaux auront disparu, mais l’emplacement reste indéterminé. M. Desparois a dit qu’il garderait ses cheveux et continuerait de les harnacher pour des événements à l’extérieur de Montréal.

Dan Leclair, pour sa part, entamera une formation pour devenir chauffeur d’autobus l’an prochain, bien qu’il ne soit pas entièrement satisfait de ce nouveau choix de carrière. Il a mentionné à Globe and Mail que son cœur demeure toujours avec les animaux.

A voir aussi

Source : www.journaldemontreal.com

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

Alors que les États-Unis accélèrent la distribution de tests rapides, les critiques demandent à Ottawa de rattraper son retard

Alors que les Canadiens sont aux prises avec la variante hautement transmissible d'Omicron et un régime de tests moléculaires qui s'est pratiquement effondré, les...

« Cayden était excellent » -Tyler Toffoli

Sans les prouesses de Cayden Primeau, auteur de 22 arrêts dans le...

Une Première Nation basée en Colombie-Britannique peut mettre des noms sur des tombes non marquées avec de nouveaux documents sur les pensionnats

La direction de Tk'emlúps te Secwépemc espère identifier et localiser les enfants disparus qui auraient été enterrés dans des tombes anonymes près de l'ancien...

Des centaines de milliers de Canadiens voyagent à l’étranger malgré Omicron

Malgré les inquiétudes croissantes à travers le monde l'automne dernier concernant la nouvelle variante COVID-19, Omicron, Sandy Long et son mari sont partis le...

Les Maple Leafs profitent de l’élan précoce de la victoire contre les Islanders pour clore un road trip de 6 matchs

Morgan Rielly a inscrit un but et une aide, Petr Mrazek a stoppé 25 tirs et les Maple Leafs de Toronto ont battu les...

Draisaitl ouvre les vannes, les Oilers sortent de la misère

Leon Draisaitl a marqué quatre points, dont le but vainqueur, et le défenseur Evan Bouchard a marqué deux fois dans...

Vous pourriez aimer

Alors que les États-Unis accélèrent la distribution de tests rapides, les critiques demandent à Ottawa de rattraper son retard

Alors que les Canadiens sont aux prises avec la variante hautement transmissible d'Omicron et un régime de tests moléculaires qui s'est pratiquement effondré, les...

« Cayden était excellent » -Tyler Toffoli

Sans les prouesses de Cayden Primeau, auteur de 22 arrêts dans le...

Une Première Nation basée en Colombie-Britannique peut mettre des noms sur des tombes non marquées avec de nouveaux documents sur les pensionnats

La direction de Tk'emlúps te Secwépemc espère identifier et localiser les enfants disparus qui auraient été enterrés dans des tombes anonymes près de l'ancien...

Des centaines de milliers de Canadiens voyagent à l’étranger malgré Omicron

Malgré les inquiétudes croissantes à travers le monde l'automne dernier concernant la nouvelle variante COVID-19, Omicron, Sandy Long et son mari sont partis le...