-13.9 C
Montréal
18 janvier 2022 10:37
Accueil Politique Alexa McDonough, ancienne chef du NPD et pionnière des femmes en politique,...

Alexa McDonough, ancienne chef du NPD et pionnière des femmes en politique, est décédée

Nous suivre

Alexa McDonough, la première femme à diriger un grand parti politique au Canada et une source d’inspiration pour des générations de néo-démocrates même après sa retraite de la politique il y a 14 ans, est décédée. Elle avait 77 ans.

L’ancien chef des partis fédéral et néo-démocrate de la Nouvelle-Écosse est décédé samedi dans une maison de soins à Halifax, après une longue lutte contre la maladie d’Alzheimer, a déclaré sa famille.

Connue affectueusement sous le simple nom d’Alexa, McDonough a changé le visage de la politique au Canada et a ouvert la voie à d’autres femmes pour prendre leur place au sommet du pouvoir politique.

La passion de l’ancienne travailleuse sociale pour la justice sociale l’a d’abord amenée au Parti libéral de la Nouvelle-Écosse, où elle a aidé à élaborer la plate-forme de politique sociale du parti lors des élections provinciales de 1970. Mais en 1974, désenchantée par le gouvernement du premier ministre de l’époque, Gerald Regan, elle a trouvé un nouveau foyer au NPD et n’est jamais partie.

McDonough a été accueillie par des partisans lors d’une campagne électorale fédérale lorsqu’elle a assisté à un rassemblement à Cornerbrook, T.-N.-L., le 25 novembre 2000. (Andrew Vaughan/Presse canadienne)

McDonough n’a jamais hésité à relever un défi, échouant deux fois à remporter un siège à la Chambre des communes avant de lancer une candidature à la direction du NPD de la Nouvelle-Écosse en 1980. Le fait qu’elle n’avait pas de siège à la Chambre d’assemblée provinciale, ni beaucoup de soutien au Cap-Breton, où vivent ses rivaux à la direction, n’ont pas entravé ses efforts.

Elle a facilement battu les deux pour devenir la première femme au Canada à diriger un grand parti politique.

Près d’un an plus tard, aux élections générales provinciales, elle remporte un siège dans la circonscription de Halifax Chebucto, la première victoire du parti en Nouvelle-Écosse continentale. Ce fut un bouleversement renversant, en particulier pour le candidat libéral sortant qui avait ri de la possibilité d’une victoire de McDonough le jour des élections.

Au cours des trois années suivantes, elle a fait partie d’une seule et unique femme à Province House, siège de l’Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse.

McDonough remercie sa petite-fille, Abbie Jean McDonough, âgée de six ans, après avoir annoncé le 2 juin 2008 qu’elle ne se représenterait pas. McDonough a représenté le NPD au niveau fédéral pendant 13 ans. (Mike Dembeck/La Presse canadienne)

Le NPD n’a pas atteint le seuil de deux sièges pour déclencher un financement public supplémentaire ou obtenir le statut de parti reconnu, donc McDonough n’a pas eu le temps de savourer sa première victoire politique. Elle a dû poursuivre le combat pour tenir le gouvernement PC de John Buchanan responsable avec un personnel réduit et un budget restreint.

Bien qu’elle ait été la seule voix au cours de ses trois premières années à la législature, McDonough était ferme dans sa critique du «club des anciens», du favoritisme et de la façon dont les membres de la Chambre se comportaient. Elle a déclaré avoir été victime d’attaques personnelles sexistes et misogynes.

Les députées accordaient si peu d’attention aux femmes représentantes qu’il n’y avait même pas de toilettes séparées pour les femmes députées à Province House. McDonough a dû faire la queue pour utiliser les toilettes publiques à un étage sous la chambre tandis que ses collègues masculins avaient accès à des toilettes à quelques pas de leurs sièges.

Clarence Williams, 89 ans, a attendu patiemment McDonough lors d’un rassemblement de campagne électorale fédérale dans une salle des Travailleurs canadiens de l’automobile à Windsor, en Ontario, le 24 novembre 2000. (Andrew Vaughan/Presse canadienne)

Bien qu’elle jouisse d’une popularité personnelle, McDonough n’a pas été en mesure de diriger le parti au-delà de la barre des trois sièges qu’il a atteinte en 1984 et à nouveau lors des élections de 1993. Le 19 novembre 1994, elle a démissionné de son poste de chef sans aucun plan définitif pour son avenir.

« Il est très, très important pour moi que vous compreniez que je le fais avec une joie totale et sans aucun regret », a-t-elle déclaré à ses supporters le jour où elle a annoncé sa décision.

John Holm, son collègue du caucus qui allait prendre la relève en tant que chef, lui a rendu hommage lors d’une fête plus tard cette année-là : « Au fil des ans, j’ai appris non seulement à aimer et à respecter Alexa, mais aussi à admirer son immense courage et son intégrité. . »

À peine un an plus tard, le désir ardent de McDonough d’influer sur le changement, en particulier pour les femmes, l’a conduite à un nouveau défi, la politique fédérale. Elle a jeté son chapeau sur le ring pour tenter de gagner la direction du Nouveau Parti démocratique du Canada, dans ce qui a été largement considéré comme un défi de longue haleine pour les précurseurs perçus, Svend Robinson et Lorne Nystrom.

Une fois de plus, elle a défié les pronostics et a été élue chef en 1995.

McDonough, à gauche, est accueillie par la porte-parole du NPD de l’Ontario en matière d’environnement, Marilyn Churley, alors qu’elle arrive à une étape de la campagne électorale fédérale à Toronto le 22 octobre 2000. (Frank Gunn/Presse canadienne)

À la Chambre des communes, comme elle l’a fait auparavant à Province House, McDonough a défendu la nécessité de programmes sociaux solides, d’un gouvernement plus attentionné et compatissant et de l’équité entre les sexes.

Elle a réalisé des gains électoraux plus importants pendant qu’elle dirigeait le parti fédéral que pendant ses 14 années à la tête du parti provincial. L’année où elle a remporté son premier siège à la Chambre des communes, en 1997, les néo-démocrates ont plus que doublé leur nombre de sièges, passant de neuf à 21.

Elle a qualifié cette élection de lutte pour un Canada meilleur.

« Cette campagne portera sur un véritable débat entre le type de Canada que nous allons construire, le type de services qui seront offerts aux travailleurs et aux familles de travailleurs », a déclaré McDonough.

Mais la prochaine élection a apporté un résultat décevant et en 2003, McDonough a démissionné pour siéger en tant que membre de l’équipe plutôt que son capitaine. Elle a quitté définitivement la politique en 2008, choisissant de le faire entourée de sa famille, d’amis et d’anciens collègues de l’hôtel Lord Nelson à Halifax, dans la même pièce où elle avait lancé sa carrière politique 29 ans auparavant.

« Il est temps que le flambeau soit passé aux générations futures », a-t-elle déclaré aux journalistes et à ses partisans le 2 juin 2008.

Née à Ottawa en 1944, McDonough a grandi dans une maison où son père, Lloyd Shaw, et sa mère, Jean MacKinnon, étaient actifs au sein de la Co-operative Commonwealth Federation, précurseur du NPD.

Issu d’une famille éminente de la Nouvelle-Écosse, les Shaw, les rivaux politiques de McDonough l’ont parfois rejetée comme étant née avec une cuillère en argent dans la bouche, luttant pour des causes dans une position privilégiée.

Cependant, les critiques semblaient la stimuler plutôt que la décourager.

Regardez Alexa McDonough parler en 2013 de son diagnostic de cancer du sein :

Alexa McDonough se confie sur le cancer

L’ancienne chef du NPD a dit avoir appris la nouvelle il y a environ quatre mois. 4:06

Après la politique, McDonough a occupé le poste de président de l’Université Mount Saint Vincent à Halifax pendant un an alors qu’elle avait besoin d’un chef intérimaire. L’université abrite désormais l’Institut Alexa McDonough pour les femmes, le genre et la justice sociale.

Elle a depuis été reconnue pour sa longue et distinguée carrière politique. Elle a reçu l’Ordre du Canada en 2009 et l’Ordre de la Nouvelle-Écosse en 2012, la même année où l’Association des ex-parlementaires lui a décerné un prix pour l’ensemble de ses réalisations.

Sa santé est un problème depuis plus d’une décennie. Elle a été traitée pour un cancer du sein et a ensuite été diagnostiquée avec la maladie d’Alzheimer.

À travers tout cela, elle a été entourée et aidée par sa famille et ses amis les plus proches, dont certains étaient des alliés politiques et de proches confidents.

McDonough laisse derrière lui deux fils, Justin et Travis.

Source : www.cbc.ca

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

Joly promet une aide financière à l’Ukraine alors qu’elle regarde la menace d’invasion russe

Le ministre des Affaires étrangères du Canada a atterri à Kiev lundi en promettant une aide économique supplémentaire pour aider à maintenir le gouvernement...

Sanimax débouté en justice, la Ville satisfaite

La Cour supérieure a reconnu la culpabilité de l'entreprise Sanimax, qui en...

CH : Kent Hughes est le nouveau PDG

Les Canadiens de Montréal ont mis fin au suspense : Kent Hughes a été nommé mardi directeur général de l'équipe....

Passeport vaccin maintenant requis pour entrer dans les succursales de la SAQ et de la SQDC

Liens du fil d'Ariane Nouvelles locales Nouvelles sur le cannabis ...

Kent Hughes nommé directeur général des Canadiens de Montréal

Liens du fil d'Ariane Canadiens de Montréal Le hockey à l'envers ...

L’auteur-compositeur-interprète Karim Ouellet est décédé à 37 ans

L'auteur-compositeur-interprète Karim Ouellet a été retrouvé mort à son domicile, lundi soir...

Vous pourriez aimer

Joly promet une aide financière à l’Ukraine alors qu’elle regarde la menace d’invasion russe

Le ministre des Affaires étrangères du Canada a atterri à Kiev lundi en promettant une aide économique supplémentaire pour aider à maintenir le gouvernement...

Sanimax débouté en justice, la Ville satisfaite

La Cour supérieure a reconnu la culpabilité de l'entreprise Sanimax, qui en...

CH : Kent Hughes est le nouveau PDG

Les Canadiens de Montréal ont mis fin au suspense : Kent Hughes a été nommé mardi directeur général de l'équipe....

Passeport vaccin maintenant requis pour entrer dans les succursales de la SAQ et de la SQDC

Liens du fil d'Ariane Nouvelles locales Nouvelles sur le cannabis ...