0.8 C
Montréal
8 février 2023 07:41
Accueil Politique Le chef des Premières Nations poursuit l'APN et le chef national pour...

Le chef des Premières Nations poursuit l’APN et le chef national pour des allégations de corruption

Nous suivre

Un chef des Premières Nations du nord de l’Ontario a intenté une action en justice réclamant 200 000 $ en dommages-intérêts à l’Assemblée des Premières Nations et à sa chef nationale RoseAnne Archibald après l’avoir accusé de corruption.

Quelques jours seulement après le dépôt de cette déclaration devant la Cour supérieure de justice de l’Ontario, le comité exécutif de l’Assemblée des Premières Nations (APN) a présenté ses excuses au chef Wilfred King de Kiashke Zaaging Anishinaabek, une communauté située à environ 175 kilomètres au nord de Thunder Bay, en Ontario. . également connue sous le nom de Gull Bay First Nation.

Dans une lettre envoyée au nom du comité exécutif de l’APN, le chef régional de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve, Paul Prosper, a absous King de tout acte répréhensible et a déclaré que le comité continuerait d’exhorter Archibald à s’excuser personnellement.

« Le Comité exécutif de l’APN reconnaît que les déclarations du chef national peuvent avoir eu pour but de causer, et peuvent en fait avoir causé, une atteinte à votre réputation », a écrit Prosper dans la lettre du 20 octobre obtenue par CBC News.

« Je vous écris pour vous informer que le Comité exécutif de l’APN a procédé à un examen des déclarations du Chef national et des publications dans les médias et n’a identifié aucune preuve d’activités de corruption de votre part. »

« Je salue ce procès »: Archibald

Le conseiller juridique d’Archibald a déclaré à CBC News que la décision du comité exécutif « n’a pas été faite dans un esprit de coopération ».

« Je ne crois pas que le chef national ait été consulté ou que cette question ait été discutée avec son avance », a déclaré Aaron Detlor.

« Cela soulève de sérieuses questions sur la façon dont un comité exécutif censé inclure le chef national … comment il continue de faire des affaires de manière exclusive. »

Archibald a cité le nom de King et les 22 500 $ qu’il a reçus pour un contrat de l’APN attribué sous son prédécesseur, l’ancien chef national Perry Bellegarde, dans un courriel du 1er juillet à plus de 40 chefs intitulé « URGENT & CONFIDENTIEL : preuve de corruption ».

Le courriel, que CBC News a également obtenu, nomme King ainsi que des dizaines d’autres personnes, cabinets d’avocats et sociétés qui ont reçu des contrats de l’APN entre 2020 et 2021.

Le chef Kiashke Zaaging Anishinaabek (Gull Bay First Nation) Wilfred King demande 200 000 $ à l’Assemblée des Premières Nations et à la chef nationale RoseAnne Archibald, alléguant diffamation et perte de réputation. (Conseil tribal de Nokiiwin)

« Je salue ce procès et j’attends avec impatience un procès avec le chef King car je crois que la vérité sera révélée », a déclaré Archibald dans un communiqué envoyé à CBC News par son bureau.

« En fin de compte, les Premières Nations en assemblée (chefs) ont le droit de savoir qui obtient des contrats de l’APN et pourquoi. »

Archibald n’a pas déposé de défense et la plainte contre elle n’a pas encore été contestée devant les tribunaux.

Jeudi matin, a déclaré Detlor, Archibald n’avait reçu aucun document juridique l’informant du procès.

Detlor a déclaré qu’il ne pouvait pas parler spécifiquement de l’affaire puisqu’elle était devant le tribunal. Il a déclaré que le chef national tentait de résoudre un problème systémique plus vaste impliquant la transparence et la responsabilité au sein de l’APN.

« Les détails de tout contrat, s’il s’agit d’un processus équitable et ouvert, devraient être facilement disponibles », a déclaré Detlor.

« Pourquoi l’APN entreprend-elle un processus de passation de marchés dont personne ne sait rien ? »

Le comité exécutif de l’APN « s’excuse sans équivoque »

King et son avocat ont tous deux refusé les demandes d’entrevue de CBC, soulignant que l’affaire était devant le tribunal.

Dans sa déclaration, King a déclaré qu’il n’y avait rien de néfaste dans le contrat et qu’il n’avait jamais été informé de préoccupations concernant des irrégularités avant son expiration près de quatre mois plus tard.

« Au meilleur de sa connaissance, il a été exécuté de manière transparente et en pleine conformité avec toutes les politiques et procédures de l’APN », indique sa déclaration.

Selon la déclaration de King, Bellegarde a offert à King le contrat après que Bellegarde et Archibald, qui était alors chef régional de l’Ontario, aient assisté à l’inauguration en août 2019 de l’installation de micro-réseaux de stockage solaire Giizis Energy de Gull Bay, qui utilise l’énergie solaire pour fournir des pouvoir à la Première Nation.

King affirme que Bellegarde lui a demandé s’il pouvait aider d’autres Premières nations à développer des projets énergétiques similaires.

Le contrat de King a débuté le 5 novembre 2020 et s’est terminé le 31 mars 2021.

Le chef régional de l’Assemblée des Premières Nations de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve, Paul Prosper, a présenté ses excuses au chef Wilfred King au nom du comité exécutif de l’APN. (Soumis par Richard Perry)

Malgré les excuses du comité exécutif de l’APN, King poursuit toujours Archibald et l’APN puisqu’il soutient qu’elle est responsable de la conduite d’Archibald.

King réclame 150 000 $ pour diffamation et atteinte à la réputation et 50 000 $ pour des dommages-intérêts punitifs, aggravés et exemplaires.

Dans sa lettre à King, Prosper a déclaré que le comité exécutif de l’APN « avait impressionné à plusieurs reprises » Archibald sur la nécessité de s’excuser pour ses commentaires et de travailler avec King pour préparer une déclaration publique afin de limiter « tout préjudice potentiel à sa réputation » qu’il aurait pu subir.

« Malheureusement, à ce jour, le Chef national n’a pas répondu aux demandes du Comité exécutif de l’APN », a écrit Prosper.

« Par conséquent, au nom de l’Assemblée des Premières Nations et du Secrétariat de l’APN, le Comité exécutif de l’APN s’excuse sans équivoque auprès de vous et de votre organisation pour les déclarations faites par le Chef national Archibald.

Archibald et Prosper ont tous deux refusé les demandes d’entrevue de CBC.

Le secrétariat de l’APN, qui est géré séparément du bureau du chef national, a également refusé de commenter.

Une résolution de l’APN appelle à modifier les règles contractuelles

Les chefs des Premières Nations réunis pour l’assemblée spéciale des chefs de l’APN à Ottawa la semaine prochaine devraient voter sur une résolution visant à réformer le processus de passation des marchés de l’organisation.

La résolution, proposée par le chef de la Première Nation Batchewana Dean Sayer et la Nation Squamish Le président du Conseil, Khelsilem, exigerait que l’APN produise une analyse annuelle de ses activités d’approvisionnement pour s’assurer qu’elles respectent les principes de responsabilité, de transparence et d’équité.

Il ordonnerait à l’APN de publier et de partager un rapport trimestriel avec les Premières Nations en assemblée – les chefs qui assisteront à la réunion à Ottawa la semaine prochaine – de tous les contrats attribués et de toute personne demandant un contrat.

La présidente du Conseil de la nation Squamish, Khelsilem, à droite, photographiée avec la chef nationale de l’Assemblée des Premières Nations RoseAnne Archibald à Vancouver le 19 octobre 2022. Khelsilem appuie une motion à la prochaine assemblée spéciale des chefs de l’APN pour rendre la façon dont l’organisation gère les contrats plus transparente. (Darryl Dyck/Presse Canadienne)

Le comité exécutif de l’APN a adopté une motion le 22 août ordonnant qu’une lettre officielle soit rédigée et adressée au chef national lui demandant de s’excuser auprès des entrepreneurs indépendants de l’APN « qui sont des demandeurs potentiels en diffamation et des réclamations responsables et de retirer officiellement ses déclarations sur les réseaux sociaux ». médias. »

Les chefs ont convenu à l’époque que si Archibald ne s’excusait pas, ils présenteraient eux-mêmes des excuses au nom de l’APN en réponse à d’éventuelles réclamations.

Le 16 août, l’APN a envoyé une lettre informant son assureur, le Great American Insurance Group, de réclamations potentielles contre l’organisation après avoir reçu quatre lettres décrivant des réclamations pour diffamation avec un potentiel de litige.

Jusqu’à présent, King est le seul à avoir intenté une action en justice.

Mais l’AFN a également reçu des lettres de trois autres personnes qui ont obtenu des contrats de l’AFN et qui ont été nommées dans la liste des « preuves de corruption » d’Archibald.

« Malheureusement, il semble que les commentaires du chef national visaient à ternir la réputation d’autres personnes qui ont occupé des postes de direction au sein de l’APN ou rendu des services à l’APN, ainsi qu’au personnel de l’APN », a écrit Prosper dans sa lettre à King.

Source : www.cbc.ca

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

Un véhicule de luxe incendié à Pointe-aux-Trembles

La police de Montréal enquête sur l'incendie d'un véhicule de luxe survenu...

Montréal, « la Nouvelle Amsterdam de l’Amérique », inquiète le chanteur Richard Petit

Le chanteur Richard Petit dénonce l'état déplorable de la ville de Montréal,...

Cocktail météo attendu jeudi dans le sud du Québec

Les Québécois devraient profiter du temps relativement beau mercredi avant l'arrivée d'une...

Hausse de 15% en un an : la fête du Super Bowl n’est pas à l’abri de l’inflation

Préparez vos ailes, le Super Bowl est à nos portes. Et...

Justin Trudeau est-il en train de perdre son autorité sur ses troupes ?

Au sein du caucus et du Cabinet de Justin Trudeau, les dissensions...

Le ballon espion devient un ballon politique

Le NORAD, le commandement aérospatial censé protéger le Canada et les États-Unis,...

Vous pourriez aimer

Un véhicule de luxe incendié à Pointe-aux-Trembles

La police de Montréal enquête sur l'incendie d'un véhicule de luxe survenu...

Montréal, « la Nouvelle Amsterdam de l’Amérique », inquiète le chanteur Richard Petit

Le chanteur Richard Petit dénonce l'état déplorable de la ville de Montréal,...

Cocktail météo attendu jeudi dans le sud du Québec

Les Québécois devraient profiter du temps relativement beau mercredi avant l'arrivée d'une...

Hausse de 15% en un an : la fête du Super Bowl n’est pas à l’abri de l’inflation

Préparez vos ailes, le Super Bowl est à nos portes. Et...