0.8 C
Montréal
8 février 2023 09:20
Accueil Politique Le personnel ministériel a partagé des informations sur le rôle des soldats...

Le personnel ministériel a partagé des informations sur le rôle des soldats dans le soi-disant « Freedom Convoy »

Nous suivre

Des courriels publiés dans le cadre d’une enquête publique suggèrent que les assistants politiques libéraux fédéraux se sont efforcés plus tôt cette année de déterminer dans quelle mesure les membres des Forces armées canadiennes soutenaient les manifestations autoproclamées du «convoi de la liberté» qui avaient paralysé le centre-ville d’Ottawa.

Les communications internes font partie des milliers de documents soumis à la Commission d’urgence de l’ordre public, qui examine la décision du gouvernement libéral d’invoquer la Loi sur les mesures d’urgence pour mettre fin aux manifestations en février.

Le 15 février, un jour après l’invocation de la Loi sur les mesures d’urgence, l’attaché de presse du ministre de la Défense Anita Anand, Daniel Minden, a envoyé un courriel à ses collègues du personnel politique des bureaux du premier ministre Justin Trudeau et du ministre de la Sécurité publique Marco Mendicino.

« Veuillez consulter cette liste interne des membres des FAC qui auraient été impliqués dans le convoi jusqu’à présent », a écrit Minden.

Le courriel continue en fournissant une « liste de membres connus liés aux manifestations », dont cinq qui sont spécifiquement nommés et deux qui ne le sont pas. Parmi les personnes non nommées figurent un soldat des forces spéciales basé à Ottawa et un employé civil du ministère de la Défense.

Tous les noms sont expurgés dans les copies des e-mails fournis à la commission en tant qu' »informations personnelles ».

La liste comprend également l’emplacement des individus, l’action que l’armée prenait en ce moment et les résultats de toutes les actions qui avaient déjà été prises.

La liste semble avoir suscité une vive réaction de la part du directeur des communications de Mendicino, Alexander Cohen, qui a utilisé un juron dans sa réponse à Minden, en disant : « Combien de f— de soldats sont dans le convoi ?

« 7-8 à notre connaissance », a répondu Minden.

Minden et Cohen n’ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires mercredi.

L’e-mail ne fournit pas de détails sur ce que les personnes figurant sur la liste ont été accusées de faire ou sur les règles qu’elles auraient enfreintes.

Des soldats quittent les FAC en raison de l’exigence de vax

On ne sait pas non plus combien d’entre eux ont exprimé leur soutien au soi-disant «convoi de la liberté» et combien se sont prononcés publiquement contre l’exigence de l’armée selon laquelle tous les membres des forces armées doivent être vaccinés comme condition de leur emploi continu en uniforme.

L’armée a forcé environ 300 membres à retirer leur uniforme au cours de l’année écoulée parce qu’ils refusaient de se faire vacciner contre le COVID-19.

Une centaine d’autres sont partis volontairement, tandis que des centaines ont fait l’objet de censures permanentes.

Le porte-parole du ministère de la Défense, Daniel Le Bouthillier, a déclaré que le seuil aurait été « diverses actions contraires » aux règles de l’armée en matière de discipline, de code d’éthique et d’autres règles et directives.

« Tout membre des Forces armées qui jette le discrédit sur les FAC par des manquements de conduite ou de performance, que ce soit par des actions ou des paroles, sera tenu pour responsable », a-t-il déclaré dans un courriel mercredi.

Le Bouthillier a ajouté que l’armée a depuis identifié 13 cas de membres des Forces armées soutenant publiquement les soi-disant manifestations du Freedom Convoy, dont certains semblent avoir été inclus dans la liste envoyée par Minden.

Il s’agit notamment de l’aviateur Riley MacPherson de la 19e Escadre Comox, qui a été reconnu coupable de conduite préjudiciable au bon ordre et à la discipline et condamné à une amende de 500 $ après avoir publié une vidéo exprimant son soutien au convoi alors qu’il était en uniforme en février.

Il y a aussi une référence à une enquête de la police militaire sur un membre des Forces armées à Gagetown.

L’armée avait précédemment déclaré qu’elle enquêtait sur le major Stephen Chledowski après la publication sur les réseaux sociaux d’une vidéo de l’officier dénonçant les mandats et les restrictions alors qu’il était en uniforme. Le message a été publié lors des manifestations de l’hiver dernier.

L’armée a lancé une enquête après que le major Stephen Chledowski a publié une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle Chledowski s’est prononcé contre les mandats et les restrictions alors qu’il était en uniforme. (Youtube)

Le ministère de la Défense a déclaré qu’il tentait d’obtenir une mise à jour sur l’enquête mercredi. Chledowski n’a pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.

Un nom qui semble avoir disparu de la liste est l’adjudant James Topp, qui fait face à une cour martiale après être apparu dans deux vidéos publiées sur les réseaux sociaux en février critiquant les exigences en matière de vaccins pour le personnel militaire et d’autres employés fédéraux.

Le réserviste de l’armée est devenu plus tard une sorte de symbole pour ceux qui s’opposent aux mandats de vaccination et aux restrictions en cas de pandémie après une marche à travers le pays qui comprenait une rencontre avec des députés conservateurs sur la Colline du Parlement, dont l’actuel chef conservateur, Pierre Poilievre.

Source : www.cbc.ca

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

Transferts santé: le PQ demande à François Legault de « nommer » l’option souverainiste

Face au « mépris » du gouvernement fédéral dans le dossier des...

Un bar visé par un cocktail Molotov à Montréal-Nord

Un cocktail Molotov lancé à l'intérieur d'une brasserie a forcé l'évacuation partielle...

Zelenskyy s’en prend aux « rumeurs » selon lesquelles il est sur le point de licencier son ministre de la Défense en temps de guerre

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky essaie d'étouffer les rumeurs répandues selon lesquelles il est sur le point de remplacer son ministre de la Défense...

Les Maple Leafs tiendront un entraînement extérieur le 12 février après une pause de deux ans

Contenu de l'article Les fans des Maple Leafs auront enfin la chance de voir leurs héros jouer à nouveau. Contenu de l'article...

Pour les Raptors et les métiers, à peu près tout est sur la table

Liens du fil d'Ariane Raptors de Toronto NBA Basket-ball ...

Vous pourriez aimer

Transferts santé: le PQ demande à François Legault de « nommer » l’option souverainiste

Face au « mépris » du gouvernement fédéral dans le dossier des...

Un bar visé par un cocktail Molotov à Montréal-Nord

Un cocktail Molotov lancé à l'intérieur d'une brasserie a forcé l'évacuation partielle...

Zelenskyy s’en prend aux « rumeurs » selon lesquelles il est sur le point de licencier son ministre de la Défense en temps de guerre

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky essaie d'étouffer les rumeurs répandues selon lesquelles il est sur le point de remplacer son ministre de la Défense...

Le Premier ministre et les premiers ministres marchandent des milliards – mais l’avenir des soins de santé a besoin de plus que de l’argent

La réunion des premiers ministres de mardi sur les soins de santé s'est soldée par un désaccord sur l'argent. À cause de cours...