-15.5 C
Montréal
17 janvier 2022 06:32
Accueil Politique Les appels à la libération des détenus augmentent alors que le nombre...

Les appels à la libération des détenus augmentent alors que le nombre de cas de COVID-19 augmente dans les prisons et les prisons

Nous suivre

Les experts et les défenseurs appellent les gouvernements à libérer certains détenus dans les prisons provinciales et fédérales alors que les épidémies de COVID-19 provoquées par la variante Omicron à évolution rapide se propagent dans les établissements correctionnels du pays.

Les personnes vivant dans des centres de vie surpeuplés sont déjà plus vulnérables aux épidémies, et les méthodes utilisées dans les services correctionnels pour atténuer ces risques – telles que les isolements prolongés ou les périodes d’isolement – ​​sont inhumaines, a déclaré Martha Paynter, infirmière diplômée et présidente de Wellness Within, un groupe qui milite pour l’équité en santé en Nouvelle-Écosse.

Le personnel risque également de contracter le virus dans ces établissements et de le propager dans la communauté, a-t-elle déclaré. « Vraiment, nous nous sommes retrouvés dans une situation intenable, injustifiable et tout simplement contraire à l’éthique », a déclaré Paynter dans une interview mardi.

« Cela revient à ce que nous disons depuis deux ans maintenant, qui est la seule solution, c’est la décarcération. »

Le Service correctionnel du Canada (SCC) a signalé des éclosions dans 16 prisons fédérales depuis le début de décembre 2021, lorsque la variante Omicron s’est installée pour la première fois au pays.

En comparaison, l’agence a signalé des épidémies dans 12 établissements au cours des six mois précédents.

« Plus de 80 pour cent de la population carcérale fédérale est considérée comme entièrement vaccinée. Néanmoins, conformément à l’augmentation des taux de transmission dans la communauté, nous constatons une augmentation des cas dans les établissements correctionnels », a déclaré l’enquêteur correctionnel, le Dr Ivan Zinger, à CBC News dans un communiqué de presse. .

Un porte-parole du SCC a déclaré à CBC News qu’il y a maintenant des éclosions de COVID-19 dans huit institutions fédérales :

  • Établissement Drumheller – Unité à sécurité moyenne
  • Établissement Nova pour femmes
  • Établissement de Stony Mountain
  • Établissement de l’Atlantique
  • Institution La Macaza
  • Établissement de Warkworth
  • Établissement de Kent
  • Centre régional de réception, Qué.

Il y avait 108 cas actifs dans les prisons fédérales au 31 décembre, selon le site Web du département mardi.

Retards des procès

Les éclosions dans les établissements provinciaux sont plus difficiles à suivre.

Mardi, 74 cas ont été détectés parmi les détenus de l’établissement correctionnel Central Nova Scotia à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, selon le gouvernement provincial. C’est plus de 30 pour cent des 233 détenus qui y sont détenus.

Pour Paynter, la « décarcération » consiste à accorder une libération conditionnelle anticipée aux détenus détenus dans des établissements fédéraux. De nombreuses personnes dans les prisons provinciales sont en détention provisoire dans l’attente de leur procès, et ce processus pourrait être accéléré, a-t-elle déclaré.

Pour ceux qui ont été condamnés, a-t-elle déclaré, les services de justice pourraient trouver des alternatives communautaires sûres, comme l’assignation à résidence.

« Numéro un, arrêtez de mettre les gens en prison », a déclaré Paynter. « Arrêtez de mettre des personnes en détention pour des infractions mineures à la caution, des infractions à la probation, etc. »

Amelia Reimer, membre du conseil d’administration de la Société Elizabeth Fry de Terre-Neuve-et-Labrador, a déclaré que l’épidémie à l’établissement correctionnel du centre de la Nouvelle-Écosse est un signe clair du risque posé aux détenus, au personnel et à leurs communautés par la variante Omicron.

Son groupe demande au gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador de libérer les contrevenants non violents et les personnes en détention provisoire dans les prisons de la province.

« Il y a tellement de gens qui sont actuellement incarcérés qui pourraient en fait être gérés de manière appropriée dans la communauté », a déclaré Reimer dans une récente interview.

Le groupe de Reimer a écrit une lettre fin décembre au gouvernement provincial au sujet de la situation.

Reimer a déclaré que le ministre provincial de la Justice, John Hogan, a déclaré au groupe que son ministère examinait ou délivrait continuellement des absences temporaires au cas par cas, et qu’il y avait des cliniques de vaccination régulières dans les prisons provinciales.

Reimer a dit qu’elle était encouragée par cette réponse. « Je pense que nous prenons tous cela très au sérieux », a-t-elle déclaré.

Dans une déclaration envoyée par courrier électronique, une porte-parole du ministère de la Justice a répété les commentaires de Hogan et a noté qu’il n’y avait pas eu un seul cas de COVID-19 parmi les détenus de la province.

La population carcérale en baisse de 16 %

Au cours de la première vague de la pandémie, des milliers de détenus ont été libérés des établissements fédéraux et provinciaux. Justin Piche, professeur agrégé de criminologie à l’Université d’Ottawa, a aidé à suivre ces chiffres dans le cadre du Prison Pandemic Partnership, un groupe de recherche examinant comment les détenus sont affectés par COVID-19.

Le nombre de personnes dans les établissements fédéraux et provinciaux a chuté d’environ 19% au cours de la première vague, passant de 37 976 détenus en février 2020 à 30 580 personnes en juin de la même année, selon les données de Statistique Canada.

En décembre 2020, 31 981 personnes étaient incarcérées dans des établissements fédéraux et provinciaux. C’est encore environ 16% en dessous des niveaux d’avant la pandémie.

Les données de Piche montrent que la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador ont dominé le pays pour les libérations de détenus entre février et juin 2020, avec respectivement 40 et 39% de baisse de la population carcérale.

« Des mesures ont été prises dès le début, en particulier au niveau provincial, où il y avait beaucoup plus de libérations sous caution, car cela était considéré comme une situation urgente », a déclaré Piche dans une récente interview.

« Depuis lors… les gouvernements ont levé le pied sur le gaz, et les prisonniers et le personnel pénitentiaire en ont payé le prix. »

Source : www.cbc.ca

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

L’histoire à travers nos yeux : Jean Béliveau, vedette des As du Québec, 1952

Liens du fil d'Ariane Des nouvelles Canadiens de Montréal L'histoire à travers nos...

Veille météo : Ce que vous devez savoir sur l’explosion hivernale en Ontario

Les élèves de l'Ontario sont attendus de retour dans les salles de classe ce matin après une période d'apprentissage à distance – mais après...

Jean-Claude Lord : un grand homme

Jean-Claude Lord est parti. Je ne parlerai plus de cinéma...

iPolitics AM: O’Toole de retour sur le circuit médiatique de Hill alors que le comité des finances se concentre sur l’inflation

Alors que la capitale se prépare à ce qu'un responsable de la ville a prédit qu'il pourrait s'agir d'une tempête de neige "une fois...

Une grosse tempête hivernale force la fermeture des écoles

L'heure de pointe sera particulièrement difficile lundi matin, alors qu'une grosse tempête...

Le gouvernement Ford pourrait perdre 2,8 milliards de dollars sur 5 ans dans les paris en ligne, prévient un rapport confidentiel

Alors que le gouvernement du premier ministre Doug Ford se prépare à ouvrir le marché du jeu en ligne en Ontario, il y a...

Vous pourriez aimer

L’histoire à travers nos yeux : Jean Béliveau, vedette des As du Québec, 1952

Liens du fil d'Ariane Des nouvelles Canadiens de Montréal L'histoire à travers nos...

Veille météo : Ce que vous devez savoir sur l’explosion hivernale en Ontario

Les élèves de l'Ontario sont attendus de retour dans les salles de classe ce matin après une période d'apprentissage à distance – mais après...

Jean-Claude Lord : un grand homme

Jean-Claude Lord est parti. Je ne parlerai plus de cinéma...

iPolitics AM: O’Toole de retour sur le circuit médiatique de Hill alors que le comité des finances se concentre sur l’inflation

Alors que la capitale se prépare à ce qu'un responsable de la ville a prédit qu'il pourrait s'agir d'une tempête de neige "une fois...