-13.9 C
Montréal
18 janvier 2022 10:59
Accueil Santé Tout ce que vous devez savoir sur COVID-19 en Alberta le vendredi...

Tout ce que vous devez savoir sur COVID-19 en Alberta le vendredi 14 janvier

Nous suivre

NOTE DE LA RÉDACTION : Le nombre de cas quotidiens n’a jamais été parfait, mais à ce stade de la vague pilotée par Omicron, il s’agit d’une mesure profondément erronée. Tout au long de la pandémie, le nombre de cas a été basé sur des tests de réaction en chaîne par polymérase (PCR) effectués par des organismes provinciaux comme les services de santé de l’Alberta, mais ces protocoles de test ont changé pour donner la priorité aux groupes hautement prioritaires et aux personnes dans des contextes à risque plus élevé, comme les soins de santé. ouvriers. Il y aura donc probablement des milliers de cas non testés, ou testés mais non signalés, car il n’existe aucun système de catalogage des tests antigéniques rapides à domicile.

En conséquence, CBC News mettra moins l’accent sur le nombre de cas dans notre couverture, au profit de données et de mesures qui, selon les experts, sont désormais plus éclairantes – telles que les hospitalisations au COVID-19 et les admissions en unité de soins intensifs (USI), qui nous aident à comprendre Omicron. impact sur le système de santé et la gravité de la maladie qu’il provoque, ainsi que le taux de positivité des tests, qui, s’il commence à se stabiliser et à baisser, pourrait indiquer que la vague a atteint un sommet.

Les derniers chiffres COVID-19 :

  • Les infections à COVID-19 en Alberta sont à des niveaux records alors que la variante hautement contagieuse d’Omicron se propage dans la province. Les chiffres suivants ont été publiés le 13 janvier :
  • Hospitalisations :
    • Il y avait 786 gens avec COVID dans les hôpitaux de l’Alberta le 13 janvier. Une semaine auparavant, le 5 janvier, il y avait 553 patients infectés à l’hôpital.
    • Il y avait 79 personnes atteintes de COVID en soins intensifs le 13 janvier, contre 54 le 5 janvier.
    • Provincial Capacité de l’unité de soins intensifs (y compris les lits d’appoint supplémentaires) est maintenant de 80 %. Sans les places de pointe supplémentaires, la capacité provinciale des unités de soins intensifs serait de 112 %.
    • L’Alberta pourrait voir des hospitalisations COVID-19 record en quelques semaines, selon les projections du système d’alerte précoce COVID-19 des services de santé de l’Alberta.
    • Les données émergentes d’autres juridictions indiquent qu’Omicron pourrait ne pas toucher les unités de soins intensifs comme l’a fait la variante Delta, mais aura probablement un impact sur d’autres domaines du système de santé dans les services d’urgence et les soins ambulatoires.
    • Le Dr Eddy Lang, chef du département de médecine d’urgence de la zone de Calgary, estime qu’environ 10 % de tous les patients hospitalisés dans la zone de Calgary sont positifs pour Omicron. Environ la moitié d’entre eux sont là pour être traités pour d’autres conditions et se révèlent positifs. Mais ces patients doivent être isolés des autres au sein de l’hôpital, ce qui nécessite des ressources, du temps et de l’espace supplémentaires.
  • Taux de positivité :
    • de l’Alberta taux de positivité le 12 janvier était de près de 41%, beaucoup plus élevé que lors des vagues précédentes.
    • La province a signalé huit autres décès par COVID le 13 janvier. Un total de 3 375 des gens sont morts du virus en Alberta.
  • Le cas compte :
    • Il y avait 6 010 nouveaux cas signalés le 13 janvier.
    • L’Alberta a annoncé 62 733 cas actifs de COVID-19, le plus élevé à tout moment de la période de près de deux ans de la pandémie.
    • Hinshaw a déclaré que le vrai chiffre est probablement 10 fois ce nombre étant donné que les charges de travail élevées ont dépassé la capacité du système à tester en dehors des groupes hautement prioritaires.

Éclosions de soins aigus :

  • Au 13 janvier, il y avait des éclosions dans 22 établissements de soins actifs AHS et Covenant Health dans la province.
  • Quatre hôpitaux de la zone nord, sept hôpitaux de la zone d’Edmonton, quatre hôpitaux de la zone centrale, cinq de la zone de Calgary et deux de la zone sud sont touchés.
  • Le centre de santé de Drumheller, l’un des hôpitaux touchés, a temporairement reporté les interventions chirurgicales des patients hospitalisés en raison de l’épidémie au centre, a déclaré AHS le 11 janvier. Les chirurgies d’un jour se poursuivront comme prévu.

Réouvertures scolaires :

  • L’Université de Calgary a annoncé le 14 janvier qu’elle prolongeait les cours en ligne jusqu’au 19 février, avec un retour aux cours en personne après la semaine de lecture, à partir du 28 février.
  • L’Université de l’Alberta reporte également son retour aux activités en personne jusqu’au 28 février.
  • Étudiants en Alberta est retourné en classe le 10 janvier. La ministre de l’Éducation, Adriana LaGrange, a promis que des milliers de kits de test et de masques de qualité médicale seraient livrés aux élèves et aux parents au cours des prochains jours.
  • La pause hivernale pour les élèves de la maternelle à la 12e année a été prolongée jusqu’au 10 janvier alors que le nombre de cas de COVID-19 augmentait.
  • En raison de la perturbation de l’apprentissage, janvier examens de diplôme ont été annulés.
  • Les élèves de la 4e à la 9e année pourront accéder à des ressources de tutorat en ligne gratuites et préenregistrées à partir de cette semaine pour les aider à rattraper les compétences et l’apprentissage qu’ils ont peut-être manqués.
  • Plus tard cette année, ce tutorat sera étendu à davantage de matières et comprendra un tutorat en direct.
  • Les autorités scolaires continueront de pouvoir transférer des classes ou des années vers l’apprentissage à domicile pendant de courtes périodes pour faire face aux épidémies.
  • Le conseil scolaire de Calgary dit qu’il s’attend à pénurie de personnel persister alors que la cinquième vague se poursuit. Le 11 janvier, plus de 1 200 employés étaient absents, a indiqué le conseil. Le nombre d’absences est une augmentation de 50% par rapport à la moyenne des trois années précédentes pour le moment, a déclaré le conseil.
  • Garderies rester ouvert.
  • La variante Omicron a incité plusieurs établissements postsecondaires de la province à retour à l’apprentissage en ligne pour les premières semaines du trimestre d’hiver.

Essai:

  • Le ministre de la Santé, Jason Copping, a déclaré mercredi que seulement 500 000 des 16 millions tests antigéniques rapides promis par Ottawa sont arrivés et que le solde des 10 millions de fournisseurs privés est également lié à des retards et à des goulots d’étranglement de la chaîne d’approvisionnement mondiale.
  • De nombreux Albertains ont eu du mal au cours des deux dernières semaines à mettre la main sur des tests rapides. Les tests ont d’abord été disponibles à grande échelle avant les vacances et les Albertains peuvent y accéder gratuitement selon le principe du premier arrivé, premier servi dans les pharmacies participantes et les sites AHS.
  • À compter du 10 janvier, les tests PCR ne sont disponibles que pour certains groupes, qui comprennent les agents de santé, le personnel des établissements correctionnels et les voyageurs internationaux de retour – afin de dépister de nouvelles variantes. Auparavant, les tests PCR en laboratoire étaient également disponibles pour ceux qui n’avaient pas accès aux tests rapides.
  • Hinshaw dit qu’avec un taux de positivité proche de 40%, la transmission est plus élevée qu’elle ne l’a jamais été auparavant et la province compte probablement 10 fois ou plus de cas de COVID-19 que ceux diagnostiqués par les tests PCR.

Surveillance des eaux usées :

  • Alors que le gouvernement de l’Alberta réduit les tests PCR à grande échelle pour se concentrer sur ceux qui se trouvent dans des contextes hautement prioritaires, la province s’appuie plus que jamais sur la surveillance des eaux usées pour suivre la prévalence de la COVID-19 en Alberta.
  • Les eaux usées de la province – et la quantité d’infections qu’elles contiennent – ​​ont été surveillées pendant deux ans par un groupe de 23 chercheurs dans le cadre d’un projet conjoint avec l’Université de Calgary et l’Université de l’Alberta.
  • Les données sont mises à jour publiquement trois fois par semaine.
  • Il représente la quantité d’ARN du SRAS-CoV-2 – le virus qui cause le COVID-19 – qui se trouve dans les eaux usées de la province.
  • Le virus est excrété dans les matières fécales des personnes avant que les symptômes n’apparaissent, de sorte que les valeurs des données s’associent le plus aux cas survenus six jours après la collecte des échantillons.
  • Le Dr Michael Parkins, l’un des responsables de la recherche, a déclaré le 7 janvier qu’il était important de ne pas surinterpréter les points de données individuels, tels que les baisses apparentes d’infection, mais plutôt de comprendre les tendances au fil du temps.
  • « Nos données tendent vers le haut, vers le haut, vers le haut… Je ne pense pas que nous ayons encore vu le pic », a-t-il déclaré.

REGARDER | Comment les chercheurs utilisent les eaux usées pour surveiller la propagation du COVID-19 :

Comment les chercheurs utilisent les eaux usées pour surveiller la propagation du COVID-19

Alors que le gouvernement de l’Alberta réduit les tests PCR à grande échelle, en se concentrant sur ceux qui se trouvent dans des contextes hautement prioritaires, la province s’appuie plus que jamais sur la surveillance des eaux usées pour le COVID-19. 2:27

Temps d’isolement :

  • Depuis le 3 janvier, les personnes ayant au moins deux doses de vaccin dont le test COVID-19 est positif doivent s’isoler pendant seulement cinq jours au lieu de 10.
    • Si les symptômes persistent au-delà de cinq jours, les personnes entièrement vaccinées doivent continuer à s’isoler jusqu’à se sentir mieux.
    • S’ils ne présentent aucun symptôme après cinq jours, ils doit porter un masque autour des autres à tout moment lorsqu’ils sont à l’extérieur de leur maison.
    • Le changement ne s’applique pas aux personnes qui ne sont pas complètement vaccinées, qui doivent continuer à s’isoler pendant 10 jours ou jusqu’à la fin de leurs symptômes, selon la période la plus longue.
    • Le ministre de la Santé, Jason Copping, a déclaré que le changement faisait suite à des preuves suggérant que les personnes entièrement immunisées ont des périodes infectieuses plus courtes.
    • Ce changement suit également l’approche adoptée par l’Ontario et certaines autres provinces, ainsi que les dernières lignes directrices de la Centres de Contrôle des Maladies aux États-Unis, a déclaré Copping.
    • Des exceptions seront prévues pour les lieux de travail où une interruption de service pendant 24 heures ou plus serait préjudiciable au public, et où il n’y a pas d’autre moyen de poursuivre le service qu’en ramenant les travailleurs avant la fin de leur période d’isolement, a déclaré Copping.
    • Dans ces circonstances, mesures supplémentaires de santé publique sera requis. Par exemple, Copping a déclaré que les travailleurs de retour ne seraient pas autorisés à retirer leur masque lorsqu’ils se trouvaient dans la même pièce que n’importe qui d’autre à tout moment.

Restrictions sanitaires :

  • Le premier ministre Jason Kenney déclare que l’Alberta ne pas suivre le plan du Québec d’imposer une sanction financière à ceux qui refusent de se faire vacciner contre le COVID-19. Il dit que les données montrent que les non vaccinés s’avèrent être un fardeau beaucoup plus lourd pour le système hospitalier que les vaccinés, mais les faire payer un supplément ne serait pas juste.
  • Les dirigeants des plus grands syndicats des secteurs public et privé de l’Alberta ont appelé dans une lettre ouverte le 11 janvier à des mesures de verrouillage drastiques immédiatement pour lutter contre la variante COVID-19 Omicron en spirale. Mais un porte-parole Kenney dit que le gouvernement conservateur uni suit et agit sur les données scientifiques et que de telles restrictions ne sont pas envisagées.
  • Nouvelles restrictions de santé publique en Alberta a pris effet le 24 décembre. Ils comprennent :
    • Lieux du programme d’exemption des restrictions qui accueillir plus de 1 000 personnes doivent être à 50 % de leur capacité. Pour les salles d’une capacité de 500 à 1 000 occupants, 500 personnes est la limite. Aucune nourriture ou boisson ne peut être consommée dans ces lieux.
    • Restaurants, pubs et bars sont avoir une capacité maximale de table de 10 personnes. Les rencontres entre les tables et les activités interactives comme la danse ou le billard ne sont pas autorisées.
  • Les restrictions renforcées sont intervenues après que Kenney a assoupli restrictions sur les rassemblements sociaux privés le 15 décembre, supprimer la règle selon laquelle seules les personnes de deux ménages peuvent se réunir à l’intérieur. Il a déclaré que les rassemblements sociaux pourraient être composés de personnes de n’importe quel ménage, mais ne devraient pas dépasser dix personnes (sans compter les moins de 18 ans). Il a également abandonné l’exigence que tout le monde lors de rassemblements sociaux à l’intérieur soit entièrement vacciné.
  • L’Alberta a eu une programme d’exemption des restrictions, un système de passeport vaccinal volontaire, en place depuis le 20 septembre après avoir subi une quatrième vague désastreuse de COVID-19. Une liste complète de restrictions et exemptions est disponible sur le site Web du gouvernement.

Vaccins :

  • Au 12 janvier, l’Alberta se classait dernière de toutes les provinces et territoires en termes de pourcentage de personnes éligibles (âgées de cinq ans et plus) qui avaient reçu le Vaccin contre le covid19, selon Le traqueur de vaccins de CBC.
    • 72,8 % de la population totale de la province — ou 76,8 % des Albertains admissibles (âgés de cinq ans et plus) — ont reçu deux doses d’un vaccin COVID-19.
    • 79,4 % de la population totale de la province, et 83,5 % des personnes âgées de cinq ans et plus ont reçu au moins une dose.
  • La province a déclaré qu’au 3 janvier, plus d’un million de personnes avaient eu un piqûre de rappel. Mais deux millions d’Albertains supplémentaires ont reçu leurs deux premières doses et sont éligibles pour un rappel. Toute personne âgée de 18 ans et plus qui a reçu son deuxième vaccin COVID-19 il y a au moins cinq mois est invitée à réserver un dose de rappel.
  • Le programme mobile de vaccination COVID de la ville de Calgary se poursuit jusqu’au 17 janvier au moins et fournira des injections de rappel à divers endroits autour de Calgary. Il devait se terminer le 31 décembre, mais la ville a déclaré lundi avoir reçu un approvisionnement supplémentaire en vaccins de la province.

Quelles régions sont les plus durement touchées :

Voici la dernière répartition régionale détaillée des cas actifs, tel que rapporté par la province le 13 janvier :

  • Région de Calgary : 29 144.
  • Zone d’Edmonton : 23 353.
  • Zone centrale : 3 691.
  • Zone Nord : 2 971.
  • Zone sud : 2 795.
  • Inconnue: 779.

COVID en Alberta en tableaux et graphiques :

Voici les dernières histoires de l’Alberta COVID-19 :

Source : www.cbc.ca

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

Santé Canada approuve un nouveau traitement COVID

Politics Insider du 18 janvier : la Chine affirme sans fondement que le COVID est originaire du Canada ; Ottawa dit que les...

L’agent de joueurs de la LNH Kent Hughes embauché comme nouveau directeur général des Canadiens de Montréal

Les Canadiens de Montréal ont nommé l'agent de joueurs Kent Hughes au poste de 18e directeur général du club de la LNH. Le...

Joly promet une aide financière à l’Ukraine alors qu’elle regarde la menace d’invasion russe

Le ministre des Affaires étrangères du Canada a atterri à Kiev lundi en promettant une aide économique supplémentaire pour aider à maintenir le gouvernement...

Sanimax débouté en justice, la Ville satisfaite

La Cour supérieure a reconnu la culpabilité de l'entreprise Sanimax, qui en...

CH : Kent Hughes est le nouveau PDG

Les Canadiens de Montréal ont mis fin au suspense : Kent Hughes a été nommé mardi directeur général de l'équipe....

Passeport vaccin maintenant requis pour entrer dans les succursales de la SAQ et de la SQDC

Liens du fil d'Ariane Nouvelles locales Nouvelles sur le cannabis ...

Vous pourriez aimer

Santé Canada approuve un nouveau traitement COVID

Politics Insider du 18 janvier : la Chine affirme sans fondement que le COVID est originaire du Canada ; Ottawa dit que les...

L’agent de joueurs de la LNH Kent Hughes embauché comme nouveau directeur général des Canadiens de Montréal

Les Canadiens de Montréal ont nommé l'agent de joueurs Kent Hughes au poste de 18e directeur général du club de la LNH. Le...

Joly promet une aide financière à l’Ukraine alors qu’elle regarde la menace d’invasion russe

Le ministre des Affaires étrangères du Canada a atterri à Kiev lundi en promettant une aide économique supplémentaire pour aider à maintenir le gouvernement...

Sanimax débouté en justice, la Ville satisfaite

La Cour supérieure a reconnu la culpabilité de l'entreprise Sanimax, qui en...