-18.5 C
Montréal
23 janvier 2022 00:09
Accueil Santé Un moment de vérité pour Legault

Un moment de vérité pour Legault

Nous suivre

Objet de vives critiques de la part de certains chroniqueurs, dont celui-ci, mais aussi de plusieurs experts, Horacio Arruda, directeur national de la santé publique, tire sa révérence.

Les critiques étant fondées, sa décision, venant de lui ou du Premier ministre, est sage et nécessaire. Cependant, évitons de réécrire l’histoire. S’il a dû partir, ce n’est pas pour ses conseils erronés sur la 1ère vague, dont celui sur le masque, qu’il déconseillait de porter.

En mars 2020, bien à l’extérieur du Québec, d’autres de ses homologues s’étaient aussi plongé le même doigt dans l’œil. Son vrai problème est qu’il a depuis persisté à être à la traîne de la science alors qu’elle évoluait rapidement.

Pensez à son long refus de reconnaître les aérosols comme mode de transmission du COVID-19 et son silence sur la ventilation. Son rejet des tests rapides. Ses avis récents, tout aussi erronés, sur les masques de type N95. Etc.

Bien qu’il soit une bonne personne, ses errances répétées et sa communication souvent floue et confuse ont confirmé qu’il n’avait malheureusement pas les compétences nécessaires pour naviguer dans les eaux agitées d’une longue tempête pandémique.

Cependant, François Legault ne l’a pas remplacé plus tôt. Dès juin 2020, il n’avait pas hésité à remplacer la ministre de la Santé, Danielle McCann, par Christian Dubé. Ce qui, en fait, dynamiserait sa cellule de crise.

L’ère post-Arruda

En entrant dans l’ère post-Arruda, sans lui pour pointer du doigt, M. Legault et sa cellule de crise se retrouvent confrontés à leur propre moment de vérité. Sans elle, la gestion de la pandémie retrouvera-t-elle sa solidité dès la deuxième vague ou non ?

Quelque chose d’autre, cependant, semble avoir secoué la cellule de crise encore plus que les sorties embarrassantes du Dr Arruda.

Tout premier ministre ayant des sondages internes bien avant ceux publiés dans les médias, M. Legault a sûrement dû voir ce que le dernier sondage Léger / La Presse Canadienne montre à venir.

Ou que la confiance dans sa gestion de la pandémie diminue. Les 81 % de personnes interrogées se déclarant satisfaites en août 2021 sont tombées à 65 %. En cas de pandémie, tout autre gouvernement serait extatique à un tel rythme.

Pour François Legault, dont la popularité est exceptionnellement tenace, une perte aussi rapide de 16 points dans son « capital confiance » lui sert de sérieux avertissement. En fera-t-il bon usage pour le reste de la crise ?

Seul le temps nous le dira. En conférence de presse, M. Legault entamait déjà quelques virages. D’un ton humble, il dit comprendre la « grogne » des Québécois vaccinés face à ceux qui refusent sans raison médicale.

Reste à savoir cependant si son idée d’une « contribution santé » ne pénalisera pas les réfractaires qui ne sont pas des conspirateurs, mais plutôt trop isolés, sans moyens, sous le joug de certaines croyances ou d’autres problèmes.

Capital fiduciaire

Aux partis d’opposition, le premier ministre jure aussi vouloir les rencontrer et écouter leurs suggestions. « Nous n’avons pas la vérité », a-t-il même ajouté.

Il a néanmoins refusé de s’engager à dépolitiser le poste de directeur national de la santé publique. Quant à l’enquête, elle s’est bornée à y voir le signe de citoyens « las de la pandémie » et non en rupture avec sa gestion récente, notamment les incongruités du Dr Arruda.

Et son successeur intérimaire ? Aux côtés de M. Legault et du ministre Dubé, le Dr Luc Boileau, nouvelle recrue du trio santé, s’est démarqué de son prédécesseur.

Prudent, il s’abstient de tout commentaire. Le temps dira donc quel bois il prendra dans la cellule de crise et s’il a ou non un talent pédagogique qui, en période de pandémie, est essentiel pour le soutien de la population. La morale de cette histoire ? Que dans tout bon cabinet de Premier ministre, les sondages internes en baisse ont toujours plus d’influence sur ses choix de stratégies que tous les chroniqueurs réunis, vedettes ou non…

Source : www.journaldemontreal.com

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

Des coachs de renfort pour aider les cadres du réseau

Les contrats de coaching se multiplient dans le réseau de la santé...

L’effort de retour des Canadiens est interrompu alors que le vainqueur de Landeskog en prolongation propulse l’Avalanche vers la victoire

Gabriel Landeskog a marqué 1:16 en prolongation et l'Avalanche du Colorado a battu les Canadiens de Montréal 3-2 samedi soir à Denver, Colorado, pour...

Une deuxième équipe intéressée par Evander Kane ?

Après les Oilers d'Edmonton, les Capitals de Washington seraient également intéressés par Evander Kane, qui est agent libre depuis la...

Il est temps de donner une date de réouverture

Les restaurateurs exigent qu'une date précise soit donnée rapidement afin de planifier...

Rediffusion du blog en direct : les Canadiens poussent l’Avalanche en prolongation, mais perdent 3-2

Liens du fil d'Ariane LNH Canadiens de Montréal Le hockey à l'envers ...

Tournage au Mexique : les comptes

Un règlement de comptes serait à l'origine de la fusillade qui a...

Vous pourriez aimer

Des coachs de renfort pour aider les cadres du réseau

Les contrats de coaching se multiplient dans le réseau de la santé...

L’effort de retour des Canadiens est interrompu alors que le vainqueur de Landeskog en prolongation propulse l’Avalanche vers la victoire

Gabriel Landeskog a marqué 1:16 en prolongation et l'Avalanche du Colorado a battu les Canadiens de Montréal 3-2 samedi soir à Denver, Colorado, pour...

Une deuxième équipe intéressée par Evander Kane ?

Après les Oilers d'Edmonton, les Capitals de Washington seraient également intéressés par Evander Kane, qui est agent libre depuis la...

Il est temps de donner une date de réouverture

Les restaurateurs exigent qu'une date précise soit donnée rapidement afin de planifier...