18.4 C
Montréal
18 août 2022 03:17
Accueil Santé Une Québécoise handicapée par une mystérieuse maladie

Une Québécoise handicapée par une mystérieuse maladie

Nous suivre

À seulement 42 ans, une Québécoise se retrouve hypothéquée par une mystérieuse maladie qu’une dizaine de spécialistes n’ont jamais pu identifier, mais qui pourrait provenir d’une piqûre de tique selon un spécialiste.

L’état de santé de Cathy Poulin a commencé à décliner en mai 2018 lorsqu’elle a été frappée d’une fatigue « anormale ». Bientôt, son état s’est détérioré.

« Il n’y a pas un jour où je n’ai mal nulle part et ça ne fait qu’empirer depuis », confie celle qui passe ses journées alitée.

Agente de bureau chez Retraite Québec, Cathy Poulin n’a jamais pu retourner au travail depuis près de quatre ans. « A la fin, j’ai calculé quels étaient les chemins où j’avais le moins de pas à faire », se souvient la femme.

Et sa vie de famille en a également pris un coup lorsque c’est son conjoint qui doit s’occuper des quatre enfants, âgés de 8 à 18 ans.

« Je les vois grandir devant moi, mais je ne peux plus rien faire pour eux », lâche celle qui se sent spectatrice de sa propre vie depuis quatre ans.

D’autant que les médecins consultés n’ont jamais pu « mettre le doigt sur le problème ».

Neurologue, gastro-entérologue, pneumologue, cardiologue, médecine interne, ergothérapeute, kinésiologue et même psychologue et psychiatre, personne ne pouvait donner un diagnostic à Cathy Poulin.

« Un jour, j’ai même pensé à l’aide médicale à mourir comme une option. Je ne me tuerai pas, mais est-ce que je veux vivre encore 40 ans comme ça, toujours en me dégradant ? se demande la femme avec regret.

Espoir renouvelé

Une faible lueur d’espoir a toutefois récemment percé le long tunnel obscur dans lequel s’engouffre Mme Poulin, après une consultation à la clinique privée I-LIV de Bromont, spécialisée dans la maladie de Lyme.

« Dr. [Sophie] Michaud nous posait des questions sur nos voyages, si nous étions allés en Estrie [la région du Québec où les morsures de tiques sont les plus fréquentes] et là, on a allumé. Il y a cinq ans, une fête à Orford dans les bois et un mariage à Bromont le même été », raconte son conjoint, David Riopel.

Nouveau traitement

Même si les résultats d’un premier test envoyé aux États-Unis pour la babésiose, une maladie apparentée à celle de Lyme, sont revenus négatifs, Mme Poulin a entrepris un traitement d’antibiotiques qui pourrait lui faire retrouver ses capacités.

« Vous ne pouvez pas me dire ce qui va s’améliorer, quand et jusqu’où. Mais je n’ai pas d’autres options. […] Si je trouve juste 30 %, ce sera déjà beaucoup pour moi », soupire la dame.

Son compagnon précise que depuis le début du traitement, les symptômes ont augmenté, ce qui était attendu selon leur médecin.

« Elle nous a expliqué que si les symptômes s’aggravent au début, c’est parce que les bactéries se battent et qu’on a peut-être atteint le but », explique M. Riopel.

Les symptômes quotidiens de Cathy Poulin

  • Mal de tête
  • Douleurs articulaires et musculaires
  • Problèmes digestifs
  • Insomnie
  • Hypersensibilité à la lumière et au son
  • Fatigue constante
  • Problèmes de concentration et de mémoire
  • Problèmes de pression cardiaque

Travailler pour mieux équiper les médecins

Soulagée de savoir qu’elle est enfin prise en charge, Cathy Poulin déplore le fait d’avoir fait un véritable chemin de croix à travers le système de santé québécois.

« Je ne comprends pas. C’est leur devoir. Vous ne trouvez pas le problème avec vos connaissances, avec ce que vous avez l’habitude de voir, c’est votre devoir d’aller plus loin au lieu de dire : « Non, je ne crois pas C’est illogique », déplore la Québécoise, qui a perdu ses capacités depuis cinq ans, potentiellement à cause d’une maladie non traitée liée aux tiques.

Phénomène récent

Mme Poulin a cependant rencontré une pléthore de spécialistes. Chacun d’eux s’en est « lavé les mains », estime-t-elle.

« Il n’y a rien, alors nous vous libérons. Personne ne voulait aller plus loin, sauf mon médecin de famille, qui m’a bien suivi.

Microbiologistes-infectiologues consultés par Le journal confirment que du travail reste à faire pour outiller les médecins de la province sur ces maladies relativement nouvelles au Québec.

« C’est clair qu’on pourrait faire mieux, mais il faut se rappeler que dans les universités québécoises, ces maladies ne sont implantées dans les cursus que depuis quelques années. Plusieurs médecins n’y ont jamais été confrontés », explique le Dr Alex Carignan, microbiologiste à l’Université de Sherbrooke, qui a récemment publié une étude concluant qu’une fois diagnostiquée, la maladie était très bien traitée au Québec.

Sa collègue du CIUSSS de l’Estrie, la Dre Mirabelle Kelly, ajoute que les médecins devront donc prendre l’habitude de questionner les patients sur leurs activités pour identifier une éventuelle piqûre de tique. « Il faut développer ce réflexe », estime-t-elle.

En cours

Ce travail pédagogique est d’autant plus important que ces maladies se propagent à mesure que le changement climatique déplace les bestioles de plus en plus vers le nord.

En effet, plusieurs régions sont maintenant classées par l’INSPQ comme des endroits où le risque est « présent ». C’est notamment le cas du Québec, de certaines régions de Chaudière-Appalaches ou encore de la Haute-Mauricie et du Saguenay.

« J’aimerais qu’on soit plus proactifs en santé publique, insiste le Dr Carignan. Avec la maladie de Lyme, on a réagi, mais là, on a la chance pour l’anaplasmose, la babésiose et autres d’être proactifs et de faire de la surveillance.

Car une fois contractée après la morsure, la maladie restera toujours difficile à détecter. « Beaucoup ont des symptômes non spécifiques, il y a une réelle difficulté à poser un diagnostic précis », explique le Dr Kelly.

Avez-vous des informations à partager avec nous sur cette histoire ?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Source : www.journaldemontreal.com

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

Qualité de l’air dans les écoles : le spectre de la 8ème vague vient assombrir la rentrée

Même si Québec se veut rassurant à l'approche de la rentrée scolaire,...

Recensement 2021 : le français continue de chuter au Québec et au Canada

Les voyants sont au rouge après la diffusion des données du recensement...

Un motard grièvement blessé à Rawdon

Un motocycliste a été grièvement blessé mercredi soir dans une collision à...

Monkey pox : études en cours sur ses mutations génétiques

Des études sont en cours pour déterminer si des mutations génétiques du...

Violation de données chez WestJet

Les clients de la compagnie aérienne WestJet ont subi une violation de...

Vous pourriez aimer

Qualité de l’air dans les écoles : le spectre de la 8ème vague vient assombrir la rentrée

Même si Québec se veut rassurant à l'approche de la rentrée scolaire,...

Recensement 2021 : le français continue de chuter au Québec et au Canada

Les voyants sont au rouge après la diffusion des données du recensement...

Un motard grièvement blessé à Rawdon

Un motocycliste a été grièvement blessé mercredi soir dans une collision à...