10.8 C
Montréal
8 mai 2021 12:18
Accueil Voyageur Immigration Étudiant Algérie : les 6 étapes pour partir étudier au Québec

Étudiant Algérie : les 6 étapes pour partir étudier au Québec

Nous suivre

Etude à l’étranger – Partir étudier dans un autre pays francophone est le choix fait par beaucoup d’étudiant algériens. Même si la France représente une destination de choix par sa proximité, le Canada est un pays très apprécié des algériens pour leurs études. On vous dit comment faire pour que vous aussi vous viviez le rêve canadien !

Étape 1 : Quelles sont les passerelles d’études entre l’Algérie et le Canada ?

Le système d’études québécois ne fonctionne pas de la même manière que le système d’études algériens ou français. Ainsi des correspondances ont été mise en place afin de vous permettre de venir étudier au Canada. Ces correspondances sont résumées dans le tableau ci-dessous.

Tableau comparatif des systèmes d’éducation :

Années d’étudesAlgérieQuébec
Diplôme d’accès à l’UniversitéBaccalauréat de l’enseignement secondaire + Réussite d’une année d’études universitaire ou d’une année préparatoireDiplôme d’études collégiales (DEC)
1 ANCertificat
3 ANSLicenceBaccalauréat/Bachelor 1er cycle
4 ANSDiplôme d’études supérieures spécialisées / DESS
5 ANSMaîtrise/Master 2e cycle
6 ANSMaster
10 À 11 ANSPh. D. – Doctorat
8 À 10 ANSDoctorat/Ph.D 3e cycle
via l’Université de Montréal

Comment comprendre ce tableau d’équivalence pour les études ?

Afin de que vous compreniez bien ce tableau, nous allons vous donner les exemples de situation les plus courantes. À savoir que vous retrouverez toujours dans les conditions d’admission du programme les prérequis nécessaires. Des tests de français peuvent vous être demandés par les universités pour s’assurer que vous maîtrisez parfaitement la langue.

Je possède mon baccalauréat algérien et je suis entrain de compléter ma première année universitaire 

Dans cette situation vous pouvez déposer des dossiers d’admissions pour rentrer en baccalauréat ( l’équivalence de la licence au Algérie ). À noter que certaines universités demandent des que vous ayez une note minimum pour être admis. Cette note varie généralement en fonction de la qualité de l’université et du nombre de places disponibles dans le programme.

Si vous souhaitez maximiser vos chances, évitez les programmes dit  » contingentés  » car le nombre de place y est limité et seul les meilleurs dossiers sont gardés. Il peut aussi vous être demander de réaliser une année de  » mise à niveau  » qui permet à l’université de s’assurer que vous possédez toutes les connaissances pour le programme.

J’ai un diplôme algérien inférieur à un Bac+3

Dans cette situation, vous allez devoir postuler à un baccalauréat québécois (programme de 1er cycle). En effet, dans le système québécois, les DUT, BTS, … n’ont pas d’équivalence et ne sont pas reconnus au niveau universitaire. Vous pouvez essayer de demander des équivalences afin de valider des cours que vous auriez déjà passer mais rien n’est garanti.

J’ai un diplôme algérien d’un niveau minimum Bac+3 

Dans cette situation, les passerelles sont classiques. Si vous avez une licence algérienne vous pouvez postuler à une maîtrise québécoise ( programme de 2ème cycle ). Si vous avez un master français, vous pouvez postuler à un doctorat au Québec. Pour rentrer dans ce type d’études, une note minimum est demandée et la qualité de votre dossier jouera un grand rôle pour l’acceptation de votre demande. À savoir que le système québécois note sur 4,3. Il va donc falloir que vous réalisiez les démarches pour avoir l’équivalence de votre moyenne sur 20 en 4,3.

Étape 2 : Choisissez un programme d’études et un établissement d’enseignement au Québec

Vient le moment de faire le choix de l’université où vous allez passer vos plus belles années. Toutes les universités ne possèdent pas tous les programmes, certaines sont davantage spécialisées dans un domaine, vous n’aurez donc pas l’occasion de pouvoir choisir entre toutes les universités. Si vous connaissez déjà la filière que vous voulez suivre, voici les liens vers les listes de programme offerts pour quelques universités au Québec.

Une fois votre programme trouvé, n’oubliez pas de voir les conditions générales d’admission du programme afin d’être sûre que vous les remplissez.

Comprendre le lexique des programmes universitaires québécois

Lors de vos recherches, vous verrez souvent apparaître les termes « crédits », « trimestre ». Mais à quoi cela correspond ?

Enfaîte c’est assez simple, chaque cours suivi vaut 3 crédits dans votre formation. Un baccalauréat comprend 90 crédits ce qui veut dire que vous devrez suivre 30 cours au total pour le valider. Un trimestre quand à lui est une période de 15 semaines durant lesquelles vous allez suivre les cours que vous aurez choisi. Généralement, les trimestres sont répartis comme suit :

  • Trimestre d’automne : septembre à décembre
  • Trimestre d’hiver : janvier à avril
  • Trimestre d’été : mai à août 

Durant chaque trimestre vous pouvez suivre jusqu’à 15 crédits ( 5 cours ). Généralement, le programme vous conseille de suivre les cours dans un certain ordre au cours du trimestre d’automne et du trimestre d’hiver. Cependant, vous pouvez choisir d’ordonner vos cours comme vous le voulez mais faîtes attention aux prérequis entre les cours.

Combien coûtent les études au Québec pour un algérien ?

Malheureusement, l’Algérie n’a pas d’accord avec le Canada sur les études, en conséquence vous payerez le montant dit des  » étudiants étrangers  » qui varie en fonction des universités et des formations mais s’élève généralement à 10 000$ par session. Si vous souhaitez connaître le montant exact, des simulateurs sont disponibles sur les sites des universités. Par exemple, voici le simulateur de frais de scolarités pour l’Université de Montréal.

Étape 3 : Remplissez votre demande d’admission pour les programmes d’études voulus

Une fois votre programme et votre université identifiée, il va falloir déposer une demande d’admission. Dans la plupart des universités, la demande se fait en ligne et des frais de dossier peuvent vous être demandés. N’oubliez pas de vérifier les dates limites pour déposer votre demande dans les temps.

Étape 4 : Obtenez votre Certificat d’Acceptation du Québec (CAQ) conçu pour les études

Une fois votre admission à un programme d’étude au Québec validé, vous recevrez une lettre d’admission. Cette lettre d’admission, va vous servir à faire une demande de certificat d’acception du Québec (CAQ). Ce document est délivré par le Québec et il y est obligatoire pour tous les séjours d’études de plus de 6 mois et, sauf exception, s’applique à tous les étudiants peu importe le niveau d’étude.

La demande se fait sur le site de l’Immigration, Francisation et Intégration du Québec. Vous devrez créer un compte, envoyez l’ensemble les documents remplis et payez les frais d’inscriptions relatifs à cette demande.

Attention, tous les documents doivent être en français, sinon une traduction signée et authentifiée d’un traducteur professionnel doit être utilisée. Par ailleurs, il faut envoyer les originaux où les copies certifiées conformes.

La procédure peut prendre jusqu’à 3 mois en temps normal. Dans les temps actuels nous ne savons pas vraiment la durée exacte. Une fois votre dossier envoyé et validé par le Québec, vous recevrez par la poste votre certificat d’acceptation du Québec par la poste en deux exemplaires (une pour vous à garder précieusement et une à envoyer avec votre demande de permis d’études).

Étape 5 : Obtenez un permis d’études

Une fois votre CAQ reçu, il va falloir faire une demande de papier au Canada maintenant. Ce papier est le permis d’études et va vous donner accès au territoire canadien. L’obtention du permis d’études est également obligatoire si vous suivez un programme d’études d’une durée totale de plus de 6 mois.

Pour déposer une demande auprès du gouvernement, il faut se connecter sur le site du Gouvernement du Canada et se créer un profil en ligne. Assurez vous de bien transmettre toutes les pièces sinon votre demande vous sera retournée et vous ne serez plus prioritaire dans le traitement.

Encore une fois, la procédure peut prendre jusqu’à 3 mois en temps normal. Une fois votre dossier accepté, vous recevrez une lettre de présentation. Cette lettre n’est pas votre permis d’étude ! Cette lettre est à prendre avec vous et à présenter à un agent de l’immigration canadienne lors de votre arrivée. Il vous remettra en échange votre permis d’études.

Étape 6 : Le jour du grand départ

Air Canada décollage

Une fois tous les documents validés, nous vous conseillons de démarrer votre recherche d’appartement afin de ne pas être pris au dépourvu sur place. De nombreuses universités proposent des résidences sur le campus à des prix abordables. Elles sont par ailleurs idéales pour une première année à l’étranger.

Le jour du grand départ, n’oubliez pas tous vos papiers et votre passeport afin de ne pas avoir de problème à l’aéroport canadien. Une fois arrivez à l’aéroport, vous devez passer à un poste d’immigration où un agent des frontières canadien vous remettra votre permis d’études et vous souhaitera un bon séjour au Canada !

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

187FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

Le gouvernement Legault est très attendu sur les gaz à effet de serre

Politique - Dans la lutte contre le changement climatique, le chef du Parti Québécois réclame que le gouvernement agisse avec des mesures...

Le port du masque serait néfaste pour l’apprentissage des plus petits

Actualité au Québec - Le port du masque est un enjeu pour tous, mais pour les plus petits qui n'en portent pas,...

Québec solidaire : proposition de nationalisation des composants batteries

Politique au Québec - Québec solidaire propose une nationalisation partielle des principaux composants de la filière batterie : le lithium et le...

Mario Roy : un leader anti-masque brièvement arrêté à Longueuil

Actualité au Québec - Lors d'une altercation entre un militant anti-conspirationniste cagoulé et des manifestants anti-masques, l’un des principaux leaders du mouvement...

Montréal : une prise d’otages serait en cours dans les bureaux d’Ubisoft

Montréal - TVA Nouvelles rapporte qu'une prise d'otages serait en cours dans le bâtiment qui abrite les bureaux d'Ubisoft. Des ambulanciers ainsi...

Pour Benoît Dutrizac, « Le français, c’est une affaire de petits vieux »

Actualité au Québec - Suite à un reportage du Bureau d’enquête sur la situation du français au centre-ville de Montréal, les animateurs...

Vous pourriez aimer

Le gouvernement Legault est très attendu sur les gaz à effet de serre

Politique - Dans la lutte contre le changement climatique, le chef du Parti Québécois réclame que le gouvernement agisse avec des mesures...

Le port du masque serait néfaste pour l’apprentissage des plus petits

Actualité au Québec - Le port du masque est un enjeu pour tous, mais pour les plus petits qui n'en portent pas,...

Québec solidaire : proposition de nationalisation des composants batteries

Politique au Québec - Québec solidaire propose une nationalisation partielle des principaux composants de la filière batterie : le lithium et le...

Mario Roy : un leader anti-masque brièvement arrêté à Longueuil

Actualité au Québec - Lors d'une altercation entre un militant anti-conspirationniste cagoulé et des manifestants anti-masques, l’un des principaux leaders du mouvement...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici